Artisanat du bâtiment : Activité en hausse, +2,5% en 2017

Artisanat du bâtiment
www.capeb.fr

L’activité de l’artisanat du bâtiment s’est consolidée au cours de l’année 2017. L’année 2018 devrait rester bien orientée malgré un tassement prévisible de l’activité dans le neuf et le contrecoup inévitable de la modification du CITE et des dispositifs PTZ et Pinel qui risque de peser sur le secteur.

Conjoncture de l’artisanat du BTP : des chiffres records pour l’activité dans le neuf !

 

Le niveau d’activité en construction neuve atteint des sommets pour ce 4e trimestre 2017 (+7,5%), dopant l’activité dans le secteur au global. Il s’agit du meilleur taux en cinq ans.

Les perspectives pour 2018 restent positives, avec un nombre de permis de construire de logements déposés en novembre 2017 (sur douze mois cumulés) en hausse significative de +11,4% (504.200 autorisations) et un nombre de logements commencés (en cumul sur 12 mois) en hausse de +15,7% par rapport à la même période de l’année précédente (418.200 logements).

Les travaux d’Amélioration de Performance Energétique du Logement restent très dynamiques

 

L’activité en entretien-amélioration conserve un rythme de progression identique (+1%) sur les 6 derniers trimestres. Les travaux d’Amélioration de Performance Energétique du Logement restent très dynamiques (+2,5 % sur an, comme au trimestre précédent).

La progression du volume d’activité est comprise en +1,5% et +5% pour l’ensemble des corps de métiers. Ce sont les métiers de la maçonnerie qui bénéficient de la meilleure croissance (+5%).

Quant aux travaux de second œuvre technique ils voient également leur activité s’intensifier ce trimestre. Seule l’activité d’aménagement-décoration-plâtrerie croît à un rythme stable (+1,5%) depuis 5 trimestres consécutifs.

Au 4e trimestre 2017, la totalité des régions enregistrent une hausse de leur activité, comprise entre +3% et +4,5%. L’activité reste tirée par les régions de l’Ouest de la France (Bretagne +4,5%, Pays de la Loire +4,5% et Nouvelle Aquitaine +3,5%) tandis que le Nord de la France, le Centre Val de Loire et PACA enregistrent une progression moindre (+3%).

Le contexte économique est globalement favorable : les taux d’intérêt restent attractifs, le nombre de transactions historiquement importants et les mises en chantiers et autorisations sont encore élevées. Toutefois, le marché ne manquera pas de subir le contrecoup de la modification du CITE et du recentrage des dispositifs PTZ et Pinel. Il ne faudrait donc pas que de nouveaux coups de rabot viennent infléchir la courbe d’activité de l’artisanat du bâtiment qui se redresse enfin !

Patrick Liébus, Président de la CAPEB.

Guide des Pros 2020 (728×150)
Bonnes vacances
Chaîne Youtube