Une année record pour le crédit immobilier

année record crédit immobilier

Les mois se suivent et se ressemblent du côté des taux de crédits. Profitant d’une fin d’année plutôt stable, Cafpi, leader du marché des courtiers en crédits, se réjouit déjà d’une année record pour le crédit immobilier. 

2019 : une année record pour le crédit immobilier

 

En matière des taux de crédits immobilier, le mois de novembre s’inscrit dans une grande stabilité. Plus globalement, 2019 est sans conteste une année record pour le crédit immobilier. Cafpi, leader du marché des courtiers en crédits, fait état de taux de crédit très bas. Ainsi sur novembre, Cafpi a pu faire profiter à ses clients d’un taux de 0,43 % sur 10 ans ou encore de 0,96 % sur une durée de 25 ans. 

Il est à noter qu’une baisse de la production des crédits se constate. Une diminution, en partie liée à la période de fin d’année, moins propice à la réalisation de projets d’acquisition. De plus, les objectifs des banques sont, d’ores et déjà, largement atteints. Le mois de décembre ne fluctue pas énormément par rapport à novembre. Le taux du crédit s’élève à 0,27 % sur 10 ans, 0,50 % sur 15 ans et 0,71 % sur 25 ans.

Les meilleurs taux affichés pour le mois de décembre restent stables. On observe aussi une hausse des taux moyens. Cette évolution montre la volonté des banques de ne plus prêter à perte.

Philippe Taboret, directeur adjoint de Cafpi.

Autre tendance observée : une sélection accrue des meilleurs dossiers. Les perdants sont ainsi ceux qui présentent les moins bonnes garanties et un dossier jugé plus risqué.

année record crédit immobilier

Guides des Pros 728×150
Jurisprudences 2019

Quelles perspectives pour 2020 ?

 

Vous l’aurez compris, en ce qui concerne le taux des crédits immobiliers, la fin d’année 2019 s’inscrit sur une tendance très stable. Aucune hausse des taux n’est donc à observer. Pour autant, les professionnels du secteur attendent de voir avec impatience les mesures qui seront appliquées l’année prochaine.  

Plusieurs mesures sont notamment évoquées et attendues. C’est le cas du Prêt à Taux Zéro pour le neuf dans les zones les moins tendues (B2 et C). Le Gouvernement devra annoncer la reconduction ou non de cette mesure. 

Autre sujet, le retour de l’APL Accession. L’aide qui devait être initialement supprimée en 2020, avait suscité des critiques de la part des professionnels. Le retour de cette aide est désormais évoqué, les arbitrages concernant son éventuel maintien devraient être rendus d’ici la fin de l’année. 

Récemment, un rapport du Haut Conseil de Stabilité Financière conseillait de limiter l’exposition des banques aux crédits immobiliers. Concrètement, cela voudrait dire moins de crédits accordés et avec davantage de marges. Évidemment, de telles décisions affecteraient grandement le marché.

Si de telles mesures étaient prises, ce serait un coup dur. Il faut continuer à financer l’accession à la propriété tout en soutenant les banques.

Philippe Taboret

Jurisprudences 2019