Syndics de copropriétés : Les solutions émergentes qui facilitent le quotidien

Syndics de copropriétés : Les solutions émergentes qui facilitent le quotidien
www.kel-syndic-360.fr

Les tâches que doivent réaliser les syndics de copropriétés sont toujours aussi nombreuses, et pour la plupart, très fastidieuses. En complément de leurs solutions logicielles, certains éditeurs proposent un service complémentaire permettant aux syndics de déléguer certaines tâches : c’est l’externalisation du backoffice.

Les éditeurs de logiciels mettent depuis des années leurs compétences au service des professionnels de l’immobilier pour leur proposer des solutions qui facilitent leur quotidien. En complément de leurs solutions logicielles, certains éditeurs capitalisent sur leur expérience du métier pour proposer un service complémentaire permettant aux syndics de déléguer certaines tâches : c’est l’externalisation du backoffice.

Le backoffice, qu’est-ce que c’est ?

Si le front office correspond à toutes les fonctions relatives à la relation avec les clients, le backoffice concerne toute la partie administrative. Les éditeurs de logiciels proposent donc aux syndics d’externaliser une partie de leurs tâches administratives et comptables récurrentes.

Externaliser une partie de son backoffice, à quoi ça sert ?

Externaliser son backoffice, pour un syndic, revient à se libérer des tâches fastidieuses (rapprochement bancaire, envoi de courriers…) de son quotidien professionnel afin d’accorder plus de temps à d’autres sujets à plus haute valeur ajoutée (relation clients, recherche de copropriétés…).

S’en remettre à une équipe d’experts est une solution qui allègera le quotidien d’un grand nombre de syndics. Cela permet au professionnel qui souhaite lancer son activité de gestion de copropriétés, d’être accompagné, sans avoir de lourds investissements de départ. Il en est de même pour le professionnel de l’immobilier qui souhaite étendre son activité.

Pour le syndic qui rencontre des problèmes de personnel ou qui est débordé suite à un surcroît d’activité, cette équipe d’expert sera un réel appui. Il pourra ainsi se focaliser en toute sérénité sur le développement de son portefeuille.

Mais alors, concrètement, que peut-on externaliser ? Certaines tâches rébarbatives ou plutôt chronophages comme l’envoi de courriers (papiers ou électroniques, simples ou recommandés), les rapprochements bancaires, les appels de fond, l’arrêté comptable…

Les avantages du backoffice

Les nouvelles solutions à destination des syndics vont encore plus loin dans l’accompagnement qu’elles proposent à leur client. Les syndics de copropriétés font face à une concurrence permanente, aussi bien lors de la recherche de nouvelles copropriétés que lors du renouvellement du contrat de syndic. Pour les aider dans leur démarche de prospection, ils peuvent également s’appuyer sur des supports marketing clé en mains fournis par l’éditeur. Cela fait partie des services complémentaires qui peuvent être proposés au syndic.

De même, certaines fonctionnalités comme l’extranet ou l’application mobile, intégrées aux solutions de gestion à destination des syndics participent à la fidélisation des copropriétaires. C’est une manière indirecte pour les éditeurs d’accompagner les professionnels de l’immobilier dans leur quotidien.

Choisir une solution logicielle c’est donc pour un syndic bien plus que choisir un simple outil, c’est aussi savoir s’entourer de partenaires fiables et disponibles qui mettront tout en œuvre pour faciliter son quotidien.

Source : www.kel-syndic-360.fr

Le Groupe KEL propose un service de backoffice au travers de sa solution logicielle KEL Syndic 360, n’hésitez pas les contacter pour en savoir plus.