Aller au contenu

Rénovation

Rénovation énergétique : une préoccupation de plus en plus forte

rénovation énergétique

Monexpert-renovation-energie.fr publie son septième baromètre 2021, effectué avec l’institut OpinionWay. Selon les résultats de son enquête, les Français sont de plus en plus intéressés par la rénovation énergétique. Cette question devrait ainsi être intégrée dans le programme des candidats à la présidentielle. Pour autant, des freins à la réalisation des travaux de rénovation persistent encore. Quelles sont donc les solutions adaptées ?

La rénovation énergétique serait essentielle pour améliorer le confort chez soi

Les Français allouent en moyenne 184 euros par mois pour régler leur facture d’énergie. 20% d’entre eux paient d’ailleurs mensuellement plus de 200 euros de facture de chauffage. Leur pouvoir d’achat est largement affecté par le budget énergétique. De ce fait, 66 % des Français approuvent la réalisation des travaux de rénovation énergétique pour réduire leur facture d’énergie. 64 % seraient d’ailleurs motivés par la recherche d’un plus grand confort thermique dans leur logement.

En effet, plus d’un tiers des Français déclarent avoir froid dans leur logement de temps en temps durant l’hiver. Les locataires seraient les plus concernés par ce problème. La moitié déclare avoir froid chez eux en période hivernale. Ainsi, cet inconfort thermique constitue un critère important qui motive les ménages à rénover leur logement. C’est pourquoi, ces derniers pour 56% d’entre eux souhaitent entreprendre des travaux d’amélioration énergétique.

La méconnaissance des aides reste un frein à la rénovation énergétique

48% des Français estiment qu’ils doivent réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. 52 % d’entre eux veulent d’ailleurs que ces travaux soient rendus obligatoires. Car, ils sont conscients que cela apporte une vraie valeur au logement.

En cela, 76 % des Français estiment que l’étiquette énergétique d’un logement visité influe grandement la décision d’un acquéreur. 33 % pensent même qu’une bonne étiquette énergétique permet de revendre plus facilement un bien immobilier.

Cependant, 66 % des Français ne parviennent pas à citer un dispositif d’aide à la rénovation énergétique. C’est un fait étonnant ! La population connaît mal les aides dédiées à la réalisation des travaux de rénovation, alors que les enjeux financiers sont primordiaux. Les Français qui hésitent à effectuer au moins un type de travaux se disent :

  • ne pas avoir le budget nécessaire (34%) ;
  • ne pas avoir droit aux aides (26%).

De plus, nombreux sont ceux qui souhaitent rénover leur logement, mais qui manquent de moyens financiers (53%). 30% pensent ne pas avoir accès aux aides et 30% ne connaissent pas la démarche à effectuer pour obtenir des aides.




Deux tiers des Français ignorent la performance énergétique de leur logement

L’étiquette énergétique est un critère déterminant lors d’un projet d’achat immobilier. Pourtant, plus de la moitié des Français (58%) ignorent la classe énergie attribuée à leur logement. Cette méconnaissance concerne surtout les locataires (64%).

Deux tiers des Français ignorent la performance énergétique de leur logement

 

Dans ce contexte, de nombreux Français (56%) ne prévoient pas encore de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans les deux ans à venir. 44 % ont déjà mené certains travaux.

Pour ceux qui ont réalisé des travaux ou qui envisagent d’en faire, ils priorisent notamment :

  • le remplacement des fenêtres et l’isolation des combles (17%) ;
  • le changement du système de chauffage (14%).

Toutefois, pour les années à venir, les Français prévoient de concevoir des travaux plus importants. Il s’agit entre autres de changer le système de chauffage (21%) et d’isoler les murs (19%). 18% des interviewés envisagent d’installer des panneaux solaires et de changer les fenêtres.

Le problème de financement, un frein majeur à la rénovation énergétique

Pour la moitié des Français, le manque d’argent est le frein principal à la réalisation d’un projet de rénovation. En effet, le budget moyen en 2021, s’élève à 2 546 euros. Il est en baisse en comparaison à 2020 (3 071 euros). Certes, ce budget alloué n’est pas suffisant pour financer des travaux de rénovation énergétique efficaces. Cependant, il est important de préciser que ce budget 2021 est quand même plus élevé que celui enregistré en 2019 (un écart de +80 euros).

Le problème de financement, un frein majeur à la rénovation énergétique

 

En effet, seuls 35% des Français ont un budget supérieur à 1 000 euros pour financer des travaux. 23% possèdent moins de 1 000 euros et 30% ne prévoient aucun budget pour améliorer leur logement. De ce fait, il est absolument nécessaire de réduire le reste à charge des ménages bénéficiaires des aides à la rénovation. Cette mesure devrait surtout concerner les ménages les plus modestes.

Un autre constat remarquable est l’écart important entre le budget alloué par des propriétaires et celui prévu par les locataires. Les propriétaires disposent en moyenne de 3 451 euros pour rénover leur logement, alors que les locataires ont seulement 1 121 euros. De grandes disparités budgétaires sont également observées entre les régions (de 1 751 euros en région Centre à 3 558 euros dans le Grand Est).

Il existe d’ailleurs d’autres freins à la rénovation énergétique cités par les sondés. Notamment, le manque d’accompagnement technique et d’artisans de confiance fait défaut à 25% des Français.

Les solutions : audit énergétique et accompagnement par un interlocuteur unique

71% des Français qui prévoient des travaux déclarent être intéressés par la réalisation d’un audit énergétique de leur logement (43 % d’entre eux sont motivés à faire cet audit par simple curiosité). Dans cette optique, une solution est proposée afin de simplifier les démarches pour mettre en œuvre les travaux. Il s’agit, en effet, de permettre aux ménages français de profiter de l’accompagnement d’un prestataire unique avant, pendant et après leur projet.

Près de trois Français sur quatre envisageant une rénovation pourraient ainsi engager un prestataire unique pour gérer leur projet. 77% d’entre eux sont de cet avis, s’ils réalisent un seul type de travaux (contre 73% pour des projets plus ambitieux comprenant plusieurs types de travaux). Précisons que le prestataire unique serait chargé de la mise en place de leur projet et de son suivi. Il s’occuperait aussi des démarches d’obtention d’aides financières.

La rénovation énergétique à placer au cœur du débat de la campagne présidentielle

Pour 63% des Français, la rénovation énergétique devrait faire partie des grandes thématiques du débat des candidats à l’élection présidentielle. Ce type de projet présente de multiples avantages, en l’occurrence, le gain en confort thermique dans les logements. Par ailleurs, les travaux mis en œuvre permettent d’améliorer la qualité de l’air dans une habitation donc d’obtenir une meilleure santé comme un meilleur moral pour les occupants.

Monexpert-renovation-energie.fr suggère ainsi de rendre systématique le recours à l’audit énergétique, qui devrait être accessible à un coût raisonnable. Cette opération de contrôle devrait être aidée par le dispositif des CEE (Certificats d’économies d’énergie), en plus de MaPrimeRénov’. Ce cumul d’aides permettrait alors de minimiser autant que possible le reste à charge des ménages. Concluons par la volonté de tous de massifier ces travaux, mais de manière efficiente et dans la continuité. Pour cela, nous devons revaloriser les aides pour inciter et aider les Français à passer à l’acte.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire