Qui sont les nouveaux entrepreneurs franchisés dans l’immobilier ?

Qui sont les nouveaux entrepreneurs franchisés dans l’immobilier ?
www.guy-hoquet.com

A l’occasion du Salon Franchise Expo, qui se déroule du 20 au 23 mars Porte de Versailles à Paris, le réseau Guy Hoquet l’Immobilier publie les résultats d’un sondage* mené auprès de ses candidats à la franchise en 2015 dessinant ainsi le profil type de l’entrepreneur franchisé dans l’immobilier.

Le constat n’est pas nouveau mais s’intensifie avec les années : le réseau compte de plus en plus de cadres et de cadres supérieurs dans les rangs de ses candidats à la franchise récents (62%).

« L’immobilier, qui affiche un redémarrage prometteur ces derniers temps, attire des profils en quête d’un secteur dynamique. Une sécurité que les cadres supérieurs recherchent, surtout dans une période de crise qui rend leur statut vulnérable. De plus, face à un marché de l’emploi fragile, ces professionnels peuvent peiner à retrouver une situation en phase avec leurs aspirations, et décident de devenir leur propre patron », observe Fabrice Abraham, Directeur Général du réseau Guy Hoquet.

Le phénomène de la crise économique a une autre conséquence : celui du regain de l’entreprenariat familial qui apporte plus de souplesse pour se créer une vie professionnelle sur-mesure. Ainsi, on observe que 30% entreprennent en couple et 10% en famille.

« Dans le réseau, nous avons toujours accueilli des entrepreneurs désireux de passer le flambeau à leurs enfants, ou encore un parent et son enfant associés dans le projet d’une agence. Nous constatons que cette situation concerne, dans notre réseau, 1 entrepreneur sur 10 », indique Stéphane Fritz, Directeur du Développement Guy Hoquet. Aujourd’hui, cette tendance est confortée par un marché du travail peu rassurant où les jeunes sont moins aventureux, et plus en recherche de la stabilité qu’offre l’entreprise familiale.

De même, un couple qui veut changer de région pour accéder à une meilleure qualité de vie s’engage plus facilement dans un projet avec un emploi pour chacun de ses membres. Ainsi, une part non négligeable des nouveaux entrepreneurs franchisés Guy Hoquet l’Immobilier entreprend en couple, alors que d’autres emploient leur compagne ou leur compagnon dans la société. « L’entreprenariat en franchise permet aussi de se créer une nouvelle vie sur-mesure, adaptée au projet de vie du moment », observe Stéphane Fritz.

Le projet principal des candidats à la franchise Guy Hoquet l’immobilier est celui de la reconversion. Un sur deux en effet est un ancien salarié désireux de se mettre à son propre compte. « Quitter le monde des grandes entreprises et du salariat, c’est une aspiration pour beaucoup. Mais, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, le candidat à la franchise ne recherche pas en priorité de nouveaux horizons géographiques : si plus d’un sur deux souhaite entreprendre dans une nouvelle ville, 80% ne changera pas de département », conclut Stéphane Fritz.


* Sondage mené par le réseau Guy Hoquet l’Immobilier auprès de 1255 candidats à la franchise en ligne, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015.


Source : www.guy-hoquet.com