Que peut-on louer quand on est retraité ?

louer quand on est retraité

Le niveau des pensions des retraités est au centre des débats. Derrière ces interrogations, se pose la question du logement qui représente un poids important des dépenses. Alors, en matière d’immobilier, que peut-on louer quand on est retraité ?

Louer quand on est retraité : mission impossible ?

 

Si certains nourrissent des inquiétudes sur le futur niveau des pensions, ils devraient également s’inquiéter de la question du logement une fois retraité. C’est le constat fait par SeLoger qui s’est intéressé à la question du pouvoir d’achat immobilier, particulièrement en location, des retraités. Alors, concrètement, que peut-on louer quand on est retraité ?  

Le premier enseignement montre qu’à la retraite, les femmes sont lourdement pénalisées par rapport aux hommes.

Cette inégalité découle de la différence salariale entre les femmes et les hommes. En effet, le salaire des femmes est inférieur de 18,5 % à celui des hommes. Ainsi, une fois à la retraite, la pension des femmes s’élève en moyenne à 1388€. Les hommes, eux, perçoivent en moyenne près de 2000€. 

Avec ces niveaux de pensions modestes, les femmes retraitées sont donc les principales concernées par les difficultés à louer un logement. Puisque quand on parle d’immobilier locatif, petits revenus riment souvent avec petite superficie… En effet, quand on loue un logement, c’est souvent la règle de 3 qui prévaut. C’est à dire que les revenus mensuels doivent pouvoir couvrir 3 fois le loyer. 

Concrètement, en moyenne, une retraitée ne pourra mettre que 420€ dans son loyer, charges comprises. Un retraité pourra lui débourser en moyenne 592€.

Que peut-on louer et pour combien ?

 

Vous l’avez compris, le pouvoir d’achat immobilier dépend des niveaux de pensions et pénalise donc fortement les femmes. 

Par exemple, à Paris, en moyenne, une femme retraitée ne peut prétendre qu’à une surface de 14m2 contre 20m2 pour les hommes. 

Avec un budget moyen de 420€, les femmes retraitées peuvent disposer de davantage d’espace dans des villes moins tendues. C’est le cas notamment à Rouen ou à Brest avec une superficie de 40m2 environ. Du côté de Lyon et de Bordeaux, on fait un peu mieux que la capitale avec une superficie louable de 30m2 environ. Enfin, pour profiter de la plus grande surface, les retraitées doivent s’installer à Limoges, Saint-Étienne ou Le Mans avec des superficies qui frôlent 50m2. 

Les hommes, quant à eux, du fait de leur pension plus importante en moyenne, peuvent louer une surface plus grande. Ainsi, les retraités peuvent prétendre à un bien supérieur à 40m2 dans de grandes villes : Lyon, Bordeaux, Lille ou encore Nice. Notons que Limoges et Saint-Étienne restent les villes les moins chères. Dans ces villes, un retraité avec 592€ de budget mensuel, pourra prétendre à louer un logement de 70m2. 

Guide des Pros 2020 (728×150)
Bonnes vacances
Chaîne Youtube

Quid des couples de retraités ?

 

Si certaines retraitées sont victimes de leurs pensions faibles, les couples de retraités s’en sortent mieux. 

En effet, en cumulant leurs pensions, un couple de retraités bénéficie en moyenne d’un budget mensuel de 926€ pour leur logement.

Un budget qui pourrait leur permettre de louer un logement de 32m2 à Paris. Et c’est encore mieux, dans d’autres villes, comme à Bordeaux, avec une surface louable de 70m2. Tandis que dans les villes peu chères, telles que Saint-Étienne et Limoges, on dépasse la barre des 100m2.

Guide des Pros 2020 (728×150)
Bonnes vacances
Chaîne Youtube