Qualification QUALIBAT mention RGE : le bilan des audits en 2018

RGE
Une légère baisse des entreprises qualifiées RGE en 2018.

L’organisme certificateur QUALIBAT fait le point sur le label RGE et propose un retour d’expérience des 25.000 audits de chantiers réalisés en 2018. Si le nombre d’audits réalisés sur les chantiers a plus que doublé sur deux ans, on observe par contre une légère baisse des entreprises qualifiées RGE.

 

La qualification QUALIBAT mention RGE : un label sélectif

 

Pour sécuriser la qualité des travaux de rénovation aidés par l’Etat dans le cadre des subventions du CITE, de l’Eco PTZ ou d’autres dispositifs comme les Certificats d’Economie d’Energie (CEE), ou encore certaines aides de l’ANAH dans le cadre du programme Habiter Mieux, les pouvoirs publics ont fait le choix de s’appuyer sur une marque de compétence et de qualité des entreprises appelées à réaliser ces travaux.

Pour obtenir la qualification QUALIBAT mention RGE, le demandeur doit respecter certaines conditions pour bénéficier du droit d’afficher le logo RGE et de l’avantage concurrentiel qu’il représente.

En effet, pour être qualifiée RGE, une entreprise doit :

➡ Former l’un de ses collaborateurs aux principes des économies d’énergie afin de renseigner au mieux le particulier pour l’aider à optimiser l’efficacité énergétique de son logement,

➡ Se soumettre à un audit de chantier mené dans les deux ans qui suivent l’attribution de la qualification RGE. Ce contrôle porte essentiellement sur le respect des règles de l’art et des engagements de service (conseils, choix des matériaux et solutions techniques).

Plus de 300 auditeurs professionnels et techniciens (indépendants et non-salariés de QUALIBAT) sont régulièrement missionnés pour conduire les contrôles de réalisation sur chantiers. Majoritairement issus du contrôle technique, de l’ingénierie ou du monde de l’entreprise, ils ont effectué en 2018 plus de 25.000 audits.

Au total, 67.975 entreprises ou artisans sont qualifiés au 31 décembre 2018 dont 55.964 entreprises RGE.

Délivrées pour 4 ans, les qualifications QUALIBAT font l’objet d’un suivi annuel obligatoire permettant de mettre à jour le certificat de l’entreprise et de s’assurer que les critères d’obtention de la qualification restent remplis dans la durée.

 

Bilan des audits RGE en 2018

 

QUALIBAT réunit annuellement ses auditeurs afin de communiquer une synthèse des audits de l’année au public. Quatre ateliers sont organisés afin de permettre aux auditeurs d’échanger sur des thèmes techniques précis : isolation, systèmes actifs (chaudière, pompe à chaleur, bois Enr, chauffe-eau solaire), photovoltaïque et menuiseries extérieures ont été retenus pour la rencontre 2019.

Signe de la volonté de conduire une véritable politique conjointe de surveillance et d’accompagnement des entreprises du bâtiment, le nombre d’audits réalisés sur les chantiers a plus que doublé sur deux ans, passant de 12.000 audits en 2016 à 25.280 en 2018.

Alain Maugard, Président de QUALIBAT.

Ces données de terrain rassemblées ont permis d’obtenir des retours concrets sur la façon dont les entrepreneurs envisagent leurs obligations de services, de conseil et de formation continue mais également d’identifier les problématiques techniques de chantiers ainsi que les cas de non-conformité.

Afin de tirer les meilleurs enseignements des audits, QUALIBAT a choisi de retenir 4 axes d’amélioration principaux. Parmi lesquels, la catégorie des « non-conformités techniques » représente la part la plus essentielle de la mission d’observation des auditeurs. Seule cette catégorie recense des non-conformités à proprement parler, qui affectent la qualité technique des travaux.

On constate donc une légère baisse des entreprises qualifiées due notamment à la radiation de 9.371 entreprises dont 7.000 « RGE ». Cela témoigne à la fois d’une sélectivité et d’un rôle pleinement opérationnel d’évaluation, de surveillance et de sanction, lorsque cela se montre nécessaire.

Alain Maugard

Toutefois, la fonction des audits diligentés par QUALIBAT ne se limite pas à une mission de surveillance. Une partie importante du sens de l’audit réside dans sa vocation pédagogique.

C’est la richesse de ce gisement d’informations, de points de progrès et d’opportunités de formation que l’on peut retrouver dans les remontées de terrain issues des plus de 25.000 audits réalisés en 2018.

Alain Maugard