Prix immobilier dans le neuf : pas de baisse dans les métropoles

Prix immobilier dans le neuf : pas de baisse dans les métropoles

Le Laboratoire de l’Immobilier dresse le bilan des prix de l’immobilier neuf sur plus de 100 villes de France métropolitaine. Dans un contexte de chute du nombre des permis de construire autorisés, les prix de vente ont poursuivi leur progression, mais à un rythme plus modéré.

Prix immobilier neuf moyen en France : 4 900 €/m²

Les experts avaient misé sur une baisse des prix liée à la crise sanitaire. Contrairement à leurs prévisions, les prix du neuf ont augmenté lentement avec une progression de 2 % en un an. Toutefois, la demande reste toujours élevée dans les zones tendues, en l’occurrence les zones A bis, A et B1. Elles font principalement référence aux grandes métropoles qui concentrent d’ailleurs plus de 80 % des programmes neufs.

Inscription NL MI 728×150
Salon de la Copro
URMET 2020 – Bannière 1
Solucop 2021

En mai 2021, le coût d’un appartement neuf est de 4 900 €/m² en moyenne.

Le Directeur du Laboratoire de l’Immobilier, Franck Vignaud, indique une faible augmentation par rapport à l’année précédente : “Il y a un an, nous avions mesuré une hausse des prix de +3,4 % en à peine 6 mois.” Selon lui, plusieurs causes étaient à l’origine de cette situation. Les projets immobiliers étaient freinés en raison de la période des élections municipales. Le nombre de permis de construire délivré enregistrait aussi un recul de -15,6 %. De plus, les logements neufs disponibles sont toujours insuffisants par rapport à la demande. Aussi, tout naturellement, on envisageait alors la poursuite de la hausse des prix.

Toutefois, c’était sans compter que l’accès deviendrait plus difficile pour les ménages primo-accédants ainsi que pour certains investisseurs déjà endettés. Il semble donc l’augmentation des refus de financement conduisent à la modération de la hausse des prix.

Le TOP 15 du classement en 2021

Le classement du TOP 15 du baromètre 2021 reste le même que celui de 2020. Paris conserve sa première place avec un prix immobilier neuf moyen de 12 280 €/m². Néanmoins, seule la capitale enregistre une faible baisse de -1,1 % sur un an. Ce constat résulte d’une offre plus nombreuse dans les arrondissements abordables contrairement aux arrondissements centraux.

prix immobilier neuf juin 2021

 

À l’exception de Paris, toutes les communes du TOP 15 enregistrent de nettes progressions sur le prix immobilier neuf depuis un an. Les plus importantes hausses sont notables à Toulouse (+6,9 %), Grenoble (+6,2 %) et Strasbourg (+6,5 %). Quant aux faibles augmentations, elles concernent Lille (+2,0 %), Nantes (+1,8 %) et le Havre (+1,2 %).

En effet, le Havre cumule le prix le plus bas et l’augmentation la plus faible des villes du TOP 15. Acheter un appartement neuf au Havre coûte actuellement 3,6 fois moins cher qu’à Paris. Il n’y a donc pas eu de baisse des prix dans les grandes métropoles suite au confinement, bien au contraire. L’écart s’est accentué entre le TOP 15 et les villes moyennes de Province.

Les paradoxes du prix immobilier à Paris et ses périphéries

Malgré un recul du prix immobilier, Paris reste la ville la plus chère. L’achat d’un bien neuf varie de 4 000 € à 13 000 €. Les prix les plus élevés concernent les 13e, 15e, 18e, 19e et 20e arrondissements.

prix immobilier neuf paris et périphérie

 

Dans les périphéries, Levallois-Perret arrive en tête de liste avec 12 098 €/m² (+4,4 %) devant Issy-les-Moulineaux avec 9 670 €/m² (+3,1 %).

En revanche, les logements neufs les plus abordables se trouvent à Nanterre (5 750 €/m²) et à Colombes (5 470 €/m²). Ce sont les seules communes des Hauts-de-Seine à ne pas avoir encore franchi la barre des 6 000 €/m². Le prix immobilier est également bas dans les communes de Champigny-sur-Marne, Choisy-le-Roi et Créteil où l’on peut encore trouver des appartements neufs à moins de 5 000 €/m².

Les prix franciliens enregistrent une progression de 2,1 % en un an.

Le prix du logement neuf en Province : 4 304 €/m² en moyenne

La hausse du prix immobilier neuf en Province reste raisonnable : +1,8 % sur 12 mois. Néanmoins, le baromètre du Laboratoire de l’Immobilier dénote de fortes disparités entre les différentes communes. Les plus notables concernent Brest (+9,0 %), Annecy (+8,7 %), Avignon et Saint-Nazaire (+8,3 %).

Quant à Nîmes, elle enregistre une progression de 10,7 % en un an. C’est la plus forte progression depuis juin 2020. Sur ce territoire, le marché est particulièrement dynamique du fait du lancement de nouveaux projets des promoteurs. En effet, ces derniers délaissent Montpellier à cause de son développement foncier complexe. Cependant, malgré cette hausse, le prix immobilier neuf à Nîmes est de 1 000 €/m² moins chers qu’à celui de Montpellier.

En ce qui concerne la zone la moins chère en France, le titre revient au département du Nord. À Tourcoing, le prix immobilier d’un logement neuf au mètre carré est de 3 295 € seulement. Il est même de 3 088 € à Dunkerque.

“ Il n’y a pas eu de baisse des prix du neuf dans les métropoles, comme certains ont pu l’annoncer. L’emploi aujourd’hui y reste encore concentré et tous les Français n’ont pas la possibilité de pratiquer le télétravail à bonne distance de leur entreprise.” – Franck Vignaud.


Depuis 2001, le Laboratoire de l’Immobilier analyse les marchés de l’immobilier neuf. Il réalise des études pour accompagner les professionnels – promoteurs, distributeurs, groupements de conseillers en gestion de patrimoine… – dans leurs projets immobiliers. Cette 4e édition du baromètre du Laboratoire de l’Immobilier détaille le prix immobilier des logements neufs dans plus de 100 communes en France métropolitaine. Dans ces villes, le nombre d’habitants dépasse les 45 000.


Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)