Plan pour la rénovation énergétique des bâtiments : Lancement de la concertation et de la mobilisation

Plan pour la rénovation énergétique des bâtiments : Lancement de la concertation et de la mobilisation

Dans le cadre du Plan Climat et de la Stratégie logement du Gouvernement, Nicolas Hulot et Jacques Mézard lancent une concertation sur le plan de rénovation énergétique des bâtiments. De fin novembre à fin janvier 2018, l’ensemble des Français et des acteurs de la rénovation sont invités à s’exprimer.

L’objectif est d’accélérer la rénovation des bâtiments énergivores et mal isolés en faisant de la rénovation énergétique une priorité nationale. Dans le court terme, les actions seront concentrées sur la rénovation énergétique des logements occupés par les personnes aux revenus modestes afin de lutter contre la précarité énergétique.

URMET 2020 – Bannière 1

Pour Nicolas Hulot, « le plan de rénovation énergétique va donner des moyens inédits aux Français pour rénover leurs logements avec une attention particulière pour les ménages modestes. »

« Notre priorité est de protéger les plus fragiles face au froid. Il nous faut promouvoir une rénovation énergétique abordable pour tous. La rénovation est une opportunité pour la filière du bâtiment dans nos territoires et un moteur pour l’innovation », a déclaré Jacques Mézard.

Jusqu’à la fin janvier 2018, l’ensemble des parties prenantes – fédérations professionnelles, associations de consommateurs, associations environnementales, représentants des collectivités territoriales et opérateurs publics mais également le grand public – seront consultés pour contribuer à l’élaboration de la feuille de route.

Le plan propose 4 axes déclinés en 13 actions et présente une feuille de route pour la rénovation énergétique qui vise à faire baisse durablement notre consommation énergétique. Parmi ces axes, celui qui fait déjà réagir les professionnels et celui qui concerne les propriétaires immobiliers du parc privé. L’objectif de massifier la rénovation pour les particuliers doit être précisé ainsi que la réforme globale des aides qui y est associée ou encore l’approche industrielle de la rénovation des passoires thermiques…

Nicolas Hulot a lancé l’idée d’un système de bonus-malus qui devrait être mis en place en fonction des performances énergétiques des logements. Pour le président de l’UNPI, Jean Perrin, « Il s’agit une nouvelle fois d’imposer aux propriétaires de nouvelles  obligations lourdes et toujours sans aucune concertation. En effet, notre Fédération n’a, malgré ses demandes réitérées, jamais été reçue par Nicolas Hulot. »

Selon l’UNPI, les propriétaires n’ont pas besoin qu’on leur ajoute de nouvelles contraintes pour réaliser ces travaux de rénovation. Ils n’ont pas attendu ces annonces pour réaliser les travaux nécessaires à l’entretien et la rénovation de leurs biens : isolation des combles, double vitrage, chauffage … Selon le président de l’UNPI, « les propriétaires ne sont pas hostiles à la rénovation énergétique, mais il est inacceptable d’imposer des mesures coercitives qui vont une nouvelle fois venir bloquer le marché. »

Au sujet des annonces gouvernementales, Frédéric Verdavaine, directeur général adjoint de Nexity et président des activités de services immobiliers aux particuliers, déclare : « Tout ce qui va dans le sens de la rénovation énergétique est utile, à condition d’inclure tous les acteurs dans l’identification des solutions. Stigmatiser encore une fois des bailleurs privés qui n’ont pas toujours les moyens de réaliser des travaux ne produira pas de résultats différents des dispositifs précédents. Nous avons au contraire besoin d’engager collectivement un état des lieux de ce qui marche vraiment sur le terrain. Les professionnels comme les bailleurs privés peuvent être les meilleurs alliés de la rénovation énergétique, pour peu qu’on les mette en situation d’agir. »

De son côté, la CAPEB prend acte des ambitions du Gouvernement en matière de transition énergétique et rappelle l’importance des moyens à mettre en place pour atteindre les objectifs fixés. Pour rendre atteignables les objectifs fixés par le Gouvernement, la CAPEB préconise le recours au « parcours de travaux » qui permet à un ménage partant de l’étape 0 de parvenir à l’obtention d’un BBC (Bâtiment Basse Consommation). Ainsi, chaque ménage réalisera son parcours de travaux en fonction de ses moyens et de ses envies, mais toujours dans une perspective du confort. Ce faisant le « parcours de travaux » remet le ménage au cœur du processus de décision et l’artisan dans son rôle de repérage et de conseil.

Patrick Liébus, Président de la CAPEB alerte en effet sur le fait qu’« il est impératif que la massification ne se traduise pas par un processus « d’industrialisation » qui amènerait les TPE à devenir des sous-traitants, cantonnés à des tâches d’exécution standardisées. L’intervention sur le bâti existant, pour être efficace, appelle une expertise et un savoir-faire difficilement standardisable ».

Aujourd’hui, 70.000 entreprises sont labélisées RGE (qualifiées « reconnu garant de l’environnement »), dont 14.000 possèdent la qualification ECO Artisan®. La question de la montée en compétence en matière de performance énergétique reste centrale. C’est pourquoi la CAPEB tient à alerter le Gouvernement sur les moyens mis en œuvre pour soutenir la formation des professionnels du bâtiment aux économies d’énergies, afin que soient notamment garanties les modalités de financement actuelles des modules Feebat.

« Vouloir éradiquer en 10 ans les 1.5 million de passoires énergétiques occupées par des ménages aux faibles revenus, c’est un réel défi que la CAPEB souhaite relever et pour lequel elle continuera de se mobiliser. Mais cela pose la question des moyens : cet objectif est impossible à atteindre sans de puissants leviers d’action et d’aides au passage à l’acte », conclut Patrick Liébus.

> Le plan est soumis à une consultation sur internet : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/concertation-sur-le-projet-de-plan-de-renovation-a1767.html

> Brochure de présentation du plan de rénovation énergétique (format pdf – 4.1 Mo – 24/11/2017)

Source : www.cohesion-territoires.gouv.fr

Guide des Pros 2020 (728×150)