Aller au contenu

Immobilier

Marché du viager : comment se porte-t-il en France ?

Marché du viager : comment se porte-t-il en France ? cover

Le réseau immobilier Univers Viager a publié son baromètre sur le marché du viager en France. Ainsi, on apprend que le prix moyen d’un bien vendu en viager est de 308 000 euros. Toutefois, les prix évoluent différemment d’une région à l’autre. Ce réseau a également étudié les biens les plus recherchés, ainsi que les motivations des vendeurs et celles des acquéreurs.

Des différences sur les évolutions du marché du viager selon les régions

Sur la région Gironde/Dordogne, le marché du viager se révèle particulièrement dynamique. D’après les données du réseau immobilier Univers Viager. Ainsi, les demandes augmentent de manière significative. Néanmoins, les prix des biens immobiliers restent stables dans ce secteur.

En Île-de-France, on observe une baisse des prix des appartements dans l’ancien sur le premier semestre 2022. D’ailleurs, de janvier à mars, cette diminution s’établissait à -1,2 %. Sur le segment des maisons anciennes, les prix avaient progressé de +5,7 % sur le premier trimestre 2022.

Sur la région Rhône/Ain/Jura/Saône/Loire, le marché a été marqué par un ralentissement des demandes. Cette situation résulte de plusieurs facteurs, notamment la crise sanitaire, les élections, le conflit russo-ukrainien et l’inflation.

Sur la région Var/Corse, les prix des biens en viager augmentent de +8 à +13 % depuis septembre 2021. Ainsi, l’offre ne parvient pas à couvrir la demande.

Au premier semestre 2022, le dynamisme du marché du viager a été maintenu sur la région Bourgogne-Franche-Comté/Haute-Marne/Aube/Vosges. Les demandes d’appartements sont particulièrement fortes dans les villes de Dijon et de Besançon.

Sur la région Auvergne/Rhône-Alpes, une augmentation des prix y est observée, particulièrement sur les centres-villes. Le volume de ventes y reste cependant comparable à celui du premier semestre 2021.




Les vendeurs principaux sur le marché du viager et leur motivation

Sur le marché du viager en France, les vendeurs sont composés en grande partie de personnes seules. Sur la région Gironde/Dordogne, par exemple, les personnes seules représentent 68 % des vendeurs. En Île-de-France, elles sont à 51 %. Par ailleurs, sur la région Auvergne/Rhône-Alpes, elles s’élèvent à 70 % au premier semestre 2022.

Marché du viager

Des différences sur les évolutions du marché du viager selon les régions

 

Les vendeurs de biens en viager sont principalement des séniors. Ainsi, sur la région Rhône/Ain/Jura/Saône/Loire, ils sont majoritairement âgés de plus de 73 ans. Sur la région Bourgogne-Franche-Comté/Aube/Vosges/Haute-Marne, la plupart d’entre eux sont âgés de 66 à 80 ans.

Les motivations des vendeurs sont très variées, en l’occurrence :

  • rester chez eux le plus longtemps possible ;
  • percevoir des revenus complémentaires et profiter de leur retraite ;
  • améliorer leur pouvoir d’achat et se protéger de l’inflation ;
  • continuer à vivre dans leur logement (notamment pour les personnes en situation d’endettement) ;
  • protéger le conjoint en cas de remariage et éviter une succession difficile pour les familles recomposées ;
  • effectuer une donation.

Par ailleurs, certains seniors déclarent vouloir profiter pleinement de leur patrimoine de leur vivant. Ils n’envisagent pas de le transmettre à leurs héritiers.

Les profils des acquéreurs et leurs principales motivations sur le marché du viager

Les 40 à 55 ans sont les profils d’acquéreurs les plus représentés sur le marché du viager français. Toutefois, le réseau Univers Viager a aussi observé une hausse du nombre d’acquéreurs âgés de 30 à 45 ans. Cette classe d’âge commence à s’intéresser à ce format de transaction immobilière. Précisons aussi que, sur la région Gironde/Dordogne, les acheteurs sont des propriétaires souhaitant faire une nouvelle acquisition.

En France, les acquéreurs interrogés présentent diverses motivations d’achat. En effet, la plupart d’entre eux apprécient le côté « investissement » du viager. Ce type de transaction leur offre la possibilité de réaliser un placement sécurisé durablement. De plus, ils s’intéressent à la décote du bien immobilier leur permettant de profiter d’un prix avantageux (bouquet + rente).

Sur le marché du viager, l’aspect solidaire constitue un autre avantage apprécié par les acquéreurs. Le paiement du prix du bien est réparti dans le temps et prend la forme d’une rente. De plus, les acquéreurs ne sont pas contraints de souscrire un crédit immobilier pour financer leur projet.

“ Cet investissement peut se faire sans l’intervention d’une banque, nous ne ressentons donc pas d’effet sur la hausse des taux.” – Vincent Gibelin, fondateur d’Univers Viager.

Des disparités sur les types de biens les plus plébiscités et leurs prix

Dans les différentes régions, les acquéreurs sont à la recherche de biens répondant à leur objectif et à leurs besoins. La diversité de l’offre sur le marché du viager leur permet de concrétiser leur projet dans des conditions favorables.

La région Gironde/Dordogne

Les acquéreurs se tournent davantage vers les logements localisés dans les zones géographiques les plus dynamiques. En effet, l’agglomération bordelaise et les périphéries de Bergerac ou de Périgueux sont les plus sollicitées. Les biens anciens sont particulièrement plébiscités à condition qu’ils soient en bon état d’entretien. Côté prix, les maisons et les appartements ont été vendus à 250 000 euros en moyenne sur le premier semestre 2022. Ce prix moyen s’établit aujourd’hui à 310 000 euros.

Paris et sa région Île-de-France

Dans la capitale, les appartements sont les plus plébiscités, car la plupart des acheteurs prévoient de réaliser un investissement locatif. En Petite Couronne, les acquéreurs recherchent surtout des maisons qui leur serviront de résidence principale plus tard. Concernant le prix moyen des logements en Île-de-France, il se situait à 365 000 euros sur le premier semestre.

La région Rhône/Ain/Jura/Saône/Loire

Dans ces départements, les acquéreurs s’orientent davantage vers les maisons ou appartements en parfait état. Ils privilégient également les logements situés près d’une grande ville. Ces biens sont vendus entre 250 000 et 300 000 euros sur le marché du viager. Le bouquet maximal s’élève ainsi à 50 000 euros et la rente, entre 500 et 600 euros.

La région Var/Corse

Les villas avec piscine, jardin ou vue sur mer sont les plus recherchées sur cette région. Les appartements intéressent moins les acquéreurs, excepté ceux qui possèdent une terrasse spacieuse. Côté prix, les villas sont vendues entre 500 000 et 1 000 000 euros. En revanche, les appartements coûtent entre 250 000 et 400 000 euros.

La région Bourgogne-Franche-Comté/Aube/Vosges/Haute-Marne

Dans ces quatre départements, le prix moyen des maisons et des appartements est estimé à 171 000 euros.

La région Auvergne/Rhône-Alpes

Les acquéreurs y privilégient les maisons avec terrain et celles situées dans les centres-villes. Le prix moyen de ces biens immobiliers s’élève à 250 000 euros.

Étiquettes:
nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire