Aller au contenu

Equipements

Recharge de véhicules électriques : en quoi consiste la solution Enedis ?

Frédéric Verroust, directeur du bureau d'étude BETEP

Aujourd’hui, pour notre question à l’expert, nous allons aborder la question de la recharge de véhicules électriques en copropriété. En effet, un copropriétaire qui a entendu parler de la solution ENEDIS nous demande de quoi s’agit-il ? Pour y répondre, je fais appel à Frédéric Verroust, directeur du bureau d’étude BETEP.

Comment définir la solution Enedis pour la recharge des véhicules électriques en copropriété ?

En réalité, la solution Enedis correspond tout simplement à alimenter une place de parking. Et, cela de la même manière que le copropriétaire concerné voit son appartement alimenté en électricité. Ainsi, l’objectif est d’installer un compteur électrique type “Linky” sur la place de parking du copropriétaire.

Recharge de véhicules électriques

En quoi consiste la solution Enedis ?

 

Cette solution pour la recharge des véhicules électriques dispose de nombreux atouts. Tout d’abord, soulignons que l’on traite en direct avec l’opérateur public Enedis. On a donc une continuité de service pour le copropriétaire et rien de particulièrement complexe à traiter. Puisque cette demande se gère comme un abonnement électrique pour un appartement. De fait, le copropriétaire bénéficie d’une totale indépendance vis-à-vis du syndic comme des autres copropriétaires.

Où va-t-on placer ce compteur supplémentaire ?

Il est sur la place de parking du copropriétaire qui souhaite faire sa demande de borne. En fait, la solution Enedis va consister à pré-électrifier le parking de la copropriété. Cela va consister à déployer un câble dans les parties communes du parking. Plus concrètement, on nomme ce câble : “colonne montante horizontale”.




C’est un peu paradoxal, mais cela revient un peu à la colonne montante qui est située dans les gaines techniques des immeubles d’habitation collectifs. Colonne sur laquelle chacun est raccordé pour avoir l’alimentation de son appartement. On va donc procéder à l’identique dans le parking avec une technologie extrêmement robuste.

En effet, le raccordement utilise des câbles torsadés comme ceux qui vont alimenter les pavillons à la campagne. Or, cette technologie éprouvée ne nécessite ni maintenance, ni entretien. Cette installation est assez élémentaire et sans informatique. Aussi, tout fonctionne très bien pour un prix raisonnable !

Le copropriétaire qui demandera son abonnement électrique pour pouvoir installer la borne de recharge de véhicules électriques recevra tout simplement deux factures. Une pour son logement et une pour sa place de parking. De la même façon, vous résiliez quand vous déménagez. Il n’y a pas plus d’engagement qu’avec son fournisseur d’énergie pour son appartement.

Qui est propriétaire de la borne de recharge ? Est-ce que c’est Enedis qui la fournit ?

Non, Enedis est gestionnaire du réseau public d’électricité. En cela, le copropriétaire peut faire une demande à n’importe quel électricien qualifié IRVE pour faire installer sa borne. De telle sorte qu’il va faire jouer la concurrence.

Pour notre part, on conseille à la copropriété d’établir un partenariat avec un électricien. Car, l’installation électrique doit être sécurisée et homogène dans le parking. En réalité, vous pouvez faire appel à un électricien de quartier ou un opérateur de mobilité, c’est votre choix en toute indépendance. Ensuite, vous sélectionnez votre fournisseur d’énergie : EDF, Engie, Total Energie, etc.

Faut-il demander l’autorisation à la copropriété ?

En effet, la copropriété doit choisir sa solution de recharge de véhicules électriques. Si elle accepte l’installation d’une infrastructure collective de recharge, installée par Enedis, elle entérine cette solution. Certes, il faut demander l’autorisation à la copropriété. Mais, cela devient très simple puisque c’est ce qui a été voté en assemblée générale.

La pré-électrification réalisée par Enedis est de fait une solution collective. Cette installation ne revient pas très cher toutefois elle n’est pas non plus sans frais. Bien que le législateur cherche à proposer une solution sans frais, tels que l’on peut les trouver sur le marché.

En réalité, sur le terrain, on constate que les copropriétaires préfèrent payer cette infrastructure collective. Parce que cela leur revient en moyenne de 100 € à 300 € par place de parking. De plus, quand vous avez pré-électrifié l’intégralité des places du parking de la copropriété, tout le monde pourra se raccorder. C’est une solution qui est parfaitement égalitaire et qui permet la meilleure qualité de service.

En effet, lorsque vous avez votre propre abonnement, vous n’êtes pas lié à la quantité d’abonnements raccordés sur l’infrastructure collective. Enedis se doit de vous délivrer la puissance pour laquelle vous êtes abonné. Par conséquent, si vous avez une borne 7 kw, vous allez en permanence pouvoir vous charger à 7 kw. Alors que dans d’autres solutions, il peut y avoir une dégradation de la puissance de recharge pour pouvoir s’adapter au nombre de véhicules branchés sur l’infrastructure collective.

Pour le coup, le gestionnaire de copropriété, le syndic, il n’a rien à faire ?

Oui, il n’a strictement rien à faire, à part amorcer la phase initiale, pour les travaux. Mais, tout est géré par Enedis. Ainsi, Enedis vient déployer les câbles d’infrastructures collectives dans le parking. Ces travaux durent une semaine, deux semaines éventuellement selon la taille du parking et c’est fait ! Cela ne nécessite pas un investissement important de la part du syndic, puis une fois que c’est installé, vous êtes parti pour 50 ans.

Comme bureau d’études, de quelle façon intervenez-vous auprès des copropriétés pour la recharge des véhicules électriques ?

Ce sujet des bornes de recharge en copropriété reste complexe, avec diverses solutions techniques. C’est pourquoi, on essaye toujours de mettre en avant la comparaison des solutions techniques. Les copropriétaires doivent faire un choix éclairé avant de s’engager pour de nombreuses années. De notre côté, on conseille plutôt cette solution avec l’opérateur national, on trouve que c’est assez rassurant. Techniquement, il n’y a pas d’innovation permanente, c’est robuste et cela fonctionne dans le temps.

Comme bureau d’étude, justement, on est mandaté par les copropriétés pour comparer les différentes solutions techniques qui existent sur le marché. Puis, on estime des budgets, on demande des devis pour réaliser la comparaison avec des coûts comparables.

Le plus souvent, on rentre dans le détail des différences techniques entre ces deux grandes solutions d’infrastructure collective. Ensuite, on laisse les copropriétaires faire leur choix tout simplement. Ainsi, lorsqu’ils souhaitent travailler dans le cadre de la colonne horizontale, on les accompagne en tant que maître d’œuvre. Notre mission consiste alors à guider le syndicat des copropriétaires dans les relations avec Enedis et les entreprises qui vont poser les bornes de recharge de véhicules électriques. En cela, on va monter un dossier le plus complet possible pour simplifier la prise de décision du syndic et des copropriétaires.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire