État des lieux des bornes de recharge de véhicules électriques dans les copropriétés

État des lieux des bornes de recharge de véhicules électriques dans les copropriétés

500 000 places de parking dans les copropriétés disposent déjà de bornes de recharge pour véhicules électriques. Les opérateurs de recharge prévoient d’équiper un million de places d’ici fin 2021. Le gouvernement souhaite accélérer et simplifier l’installation de bornes de recharge dans les copropriétés. Une remise en cause contestée par les opérateurs de recharge…

Projet de loi Climat : un plan d’action pour le déploiement des bornes de recharge pour véhicules électriques

Les bornes de recharge pour voiture électrique dans les immeubles résidentiels sont au cœur des débats à l’Assemblée Nationale. En effet, Le projet de loi Climat & Résilience, actuellement en examen comporte des dispositions permettant d’accélérer et de simplifier l’installation de bornes de recharge dans les copropriétés.

Intratone 2021 – Passer au vert
Bannière Uretek à garder

Le gouvernement propose d’une part, de faciliter la prise de décision dans les copropriétés. La décision d’équipement d’une infrastructure de recharge collective pourra être prise à la majorité simple des copropriétaires. D’autre part, un dispositif de financement permet de ne pas faire peser la charge financière sur la copropriété, mais uniquement sur les futurs utilisateurs. Certains copropriétaires peuvent être réticents à porter une partie des coûts de raccordement alors qu’ils n’ont pas encore besoin de recharge.

recharge des véhicules électriques

 

Les copropriétés pourront en effet choisir de passer par le réseau public de distribution sans avance de frais. L’infrastructure est remboursée  au fur-et-à-mesure par les contributions des seuls utilisateurs des bornes de recharge. Ce dispositif permet ainsi au gestionnaire du réseau de distribution de préfinancer l’infrastructure collective. Les utilisateurs de cet équipement compenseront cette charge en s’acquittant d’une contribution additionnelle. Les modalités de détermination seront précisées par décret après avis de la Commission de l’énergie.

L’amendement 5366 contesté par les opérateurs de recharge

Pourtant, selon les professionnels du secteur, l’amendement n° 5366 risque plutôt de freiner la mise en place des bornes de recharge des véhicules électriques en copropriétés. Cet amendement bouleverse complètement et totalement l’installation, les modalités de financement et le dimensionnement technique des raccordements électriques des copropriétés.

Les opérateurs s’inquiètent vivement que l’amendement n°5366 ne remette en cause le rythme soutenu des installations. Pourquoi modifier un cadre de financement qui aujourd’hui fonctionne et fait ses preuves sur le terrain ? À la lumière de leur expérience de l’installation des bornes de recharge, les opérateurs formulent le vœu que la loi permette de lever certains freins subsistants. Tels que les délais élevés de raccordement par le gestionnaire de réseau dans les parkings couverts ou les difficultés de déploiement dans les parkings extérieurs.

Inventaire des infrastructures pour véhicules électriques en place

Dans ce contexte, les opérateurs de recharge établissent un état des lieux des infrastructures déjà en place. Contrairement aux idées reçues, les efforts des opérateurs de recharge ont permis d’accélérer le taux d’équipement en bornes de recharges des immeubles résidentiels.

Ils ont aménagé 500 000 places de parking, représentant 11 % de l’ensemble des parkings en copropriété. Quant au nombre de places pré-équipées, il est supérieur à celui des véhicules électriques en circulation.

La finalisation de ces infrastructures attend les décisions des copropriétaires. Les opérateurs prévoient un déploiement sur 22 % des places de parking à l’horizon 2022. Cela représente un million de places dans les 80 000 immeubles recensés. Ils estiment également pouvoir équiper 250 000 places en habitat social. Ce rythme soutenu répond à la croissance du parc de véhicules électriques.

De nombreuses solutions de recharge pour véhicules électriques

Tous les efforts constatés résultent du développement des offres proposées par les opérateurs et du travail des constructeurs automobiles. Les évolutions règlementaires y sont également pour quelque chose. Les incitations fiscales et financières constituent un autre élément important dans le déploiement des bornes de recharge pour véhicules électriques. De leur côté, les syndics des copropriétés ont anticipé les demandes. Le sujet était à l’ordre du jour au cours des réunions des Assemblées Générales de copropriétaires. D’ailleurs, ils ont largement contribué à lever les principaux freins.

La Commission de Régulation de l’Énergie ou CRE se penche aussi sur les options possibles pour les copropriétés. Ils peuvent s’équiper plus facilement de bornes de recharge pour véhicules électriques. Ils ont 4 types de solutions techniques au choix, grâce à l’expertise des opérateurs de recharge. Elles s’adaptent aux différentes configurations des bâtiments, notamment le droit à la prise ou la borne partagée.

Aujourd’hui, le nombre de places de parking pré-équipées est déjà supérieur au nombre de véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation. À ce jour, plus de 20 % des emplacements de parkings intérieurs de plus de 20 places sont couvertes par un service de recharge. L’offre de bornes de recharge en copropriété poursuit son accélération. Il faut tenir compte des copropriétés en attente de prise de décision en assemblées générales. Ainsi, dans les parkings intérieurs, qui concernent environ 80 000 immeubles en France, les copropriétaires disposent d’un large éventail de solutions répondant à leurs besoins.

Difficultés rencontrées pour les installations en extérieur

Les parkings extérieurs s’avèrent plus difficiles à équiper. En effet, les coûts de génie civil des installations de bornes de recharge pour véhicules électriques sont trop importants. De sorte qu’il est impossible pour les opérateurs de les prendre en charge intégralement. Il en est de même pour les copropriétaires qui sont dans l’incapacité de les financer. Certes, l’investissement n’est pas rentable si peu de copropriétaires utilisent l’infrastructure.

Les opérateurs de recharge espèrent que le projet de loi portant lutte contre le réchauffement climatique et renforcement de la résilience permettra d’y remédier. Ils attendent la mise en place de dispositifs d’aides financières ciblées. Environ 70 000 immeubles sont dans cette situation. Ces copropriétés doivent pouvoir disposer de solutions économiquement viables et accessibles.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150