Logement et mobilité : 9 milliards d’euros en faveur des salariés modestes

Salariés modestes
Le Groupe Action Logement va mobiliser une enveloppe de 9 milliards d’euros.

Pour accompagner les salariés les plus pauvres à l’accès au logement, le Groupe Action Logement va mobiliser une enveloppe de 9 milliards d’euros. Ces moyens exceptionnels répondent à 4 priorités d’actions : la rénovation thermique, la mobilité du quotidien, l’adaptation des logements au vieillissement et la production de logement.

 

Le pouvoir d’achat des ménages et l’accès au logement, une priorité du Gouvernement

 

Le Premier Ministre, Julien DENORMANDIE a engagé un travail de fond avec les partenaires sociaux et le groupe Action Logement, aboutissant à des propositions en faveur des salariés les plus modestes.

Action Logement est un groupe paritaire dont la première mission est d’apporter des réponses concrètes au logement des salariés sur le territoire national. Financé par la contribution des entreprises, Action Logement a engagé depuis deux ans une profonde réforme de son organisation en vue de renforcer son utilité sociale et sa capacité financière. Capacité que les Partenaires sociaux souhaitent voir mobilisée au profit d’un plan d’investissement consacré à répondre aux attentes et aux besoins des entreprises et des salariés.

Aussi, pour accompagner les salariés les plus pauvres à l’accès au logement, le Groupe Action Logement propose de mobiliser une enveloppe de 9 milliards d’euros.

Sur ce montant de 9 milliards d’euros, Action Logement propose que 4 milliards soient consacrés au financement de prêts bonifiés, que 3 milliards soient réalisés sous forme d’engagements en fonds propres et 2 milliards en subventions. Ces mesures s’ajoutent aux 15 milliards engagés par Action Logement dans le cadre de la Convention quinquennale signée avec l’Etat en 2018.

L’accès au logement et à l’emploi sont deux problématiques intimement liées. Avec ce plan d’investissement volontaire, le groupe Action Logement réaffirme son engagement et son action au service des entreprises et au plus près des besoins des salariés.

Bruno Arcadipane, Président d’Action Logement Groupe.

Le Gouvernement a demandé au groupe Action Logement de mobiliser des moyens exceptionnels sur 4 priorités d’actions : la rénovation thermique, la mobilité du quotidien, l’adaptation des logements au vieillissement et la production de logement, y compris en Outremer.

Ce plan massif a été validé, le 9 janvier 2019, par les organisations syndicales et patronales réunies au sein d’Action Logement. Il sera mis en œuvre dès le premier trimestre 2019, une fois ses modalités techniques arrêtées.

 

7 axes pour agir pour le logement des salariés

 

Après un travail approfondi avec Julien DENORMANDIE et les partenaires sociaux, le groupe a établi un plan d’investissement autour de sept axes.

Certaines de ces propositions viennent complémenter les mesures mises en place dans la loi ELAN, comme la transformation de bureaux vacants en logements, la production de logements sociaux et intermédiaires et à la lutte contre l’habitat indigne et la rénovation des copropriétés dégradées.

D’autres sont inédites avec des aides qui permettront aux ménages modestes :

➡ de réaliser des travaux d’adaptation des logements au vieillissement et au handicap de leurs occupants, en aménageant les salles de bain grâce à une enveloppe de 1 milliard d’euros pour que les retraités puissent rester le plus longtemps possible dans leur logement.

➡ de favoriser la baisse des dépenses énergétiques des foyers en finançant des travaux de rénovation, à hauteur d’1 milliard d’euros.

➡ de bénéficier dans certains cas d’une prime de déménagement pour se rapprocher de son lieu de travail (350 millions d’€).

Je me réjouis de ce plan d’investissement, d’une ampleur inédite. Il va nous permettre d’améliorer l’accès au logement et d’accélérer la rénovation dans l’habitat ancien. Cela va améliorer le quotidien de centaines de milliers de ménages, ce qui est l’objectif de mon action depuis 20 mois. J’attache aussi une très grande importance à l’adaptation des logements au vieillissement de la population. C’est un enjeu essentiel pour la Nation. Le détail des mesures et leur déclinaison opérationnelle seront présentés avant la fin du 1er trimestre.

Julien Denormandie, Ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement.