Aller au contenu

Location

Location en France : la crise sanitaire continue de perturber le marché

Location moyen moyen en France en 2021

LocService.fr présente la conjoncture de la location dans le parc privé en France. L’entreprise analyse plusieurs critères : le loyer moyen, le prix au mètre carré, l’activité locative et les villes les plus recherchées. Elle évalue aussi les conséquences de la COVID-19 sur le marché locatif. Découvrez ci-après les points importants de son observatoire en 2021.

Baisse de tension à Paris en matière de location

En France, le loyer moyen s’élève à 695 euros en 2021 (charges comprises). Ainsi, on observe une hausse de 3,4% en comparaison à 2020. La surface moyenne des logements loués est de 41,9 mètres carrés. Le loyer au mètre carré est donc de 16,57 euros, soit une augmentation de 13,3%.

Loyer moyen en France - Location privé

 

On note également des disparités des niveaux de loyer selon les territoires. En effet, le loyer au mètre carré en Île-de-France est 2 fois plus cher qu’en province. Par ailleurs, les dépenses en termes de location à Paris sont 2,7 fois plus élevées. Toutefois, contrairement au reste du pays, les loyers ont cessé de grimper dans la capitale. Ce phénomène est dû au recul de la demande, à l’augmentation de l’offre et à l’application de l’encadrement des loyers.

Hausse de loyers touchant tout type de logement en location

L’augmentation de loyer touche tous les types de logements en 2021. Elle varie de +4 % (pour les chambres) à +8 % (pour les T4). En effet, les loyers s’élèvent en moyenne à :

  • 435 euros pour les chambres de 13 mètres carrés ;
  • 564 euros pour les studios/T1 de 23 mètres carrés ;
  • 732 euros pour les appartements T2 de 41 mètres carrés ;
  • 851 euros pour les T3 de 63 mètres carrés ;
  • 995 euros pour les 4 pièces ;
  • 921 euros pour les maisons situées dans les zones peu tendues.
Loyers moyens selon le type de logement

 

La colocation s’avère une belle alternative à la location classique afin d’économiser. Toutefois, ce segment a connu aussi une hausse de loyer. Une chambre en colocation se loue ainsi en moyenne à 470 euros en 2021, contre 462 euros en 2020.




Baisse de la surface des logements loués

La part de petits logements loués est plus importante que celle des grands logements. Une forte hausse de la part des studios/T1 loués est ainsi constatée (36 % en 2021, contre 32 % en 2020).

Par ailleurs, une baisse de la surface moyenne des biens loués est observée en France (42 mètres carrés en 2021, contre 46 mètres carrés en 2020). Cette situation est liée au retour des étudiants et à la réduction de la mobilité dans les grands logements à cause de la crise sanitaire.

Les biens les plus loués en 2021

 

L’étude de LocService.fr a aussi permis de constater qu’il existe un écart entre les souhaits des locataires et la réalité du marché. En effet, les recherches des locataires concernent en grande partie de grands logements (maisons et grands appartements).

Avec le loyer moyen de 695 euros, quel type de logement peut-on louer ?

Sur la base du loyer moyen de 695 euros, LocService.fr a estimé la surface du logement en location dans les grandes villes (hors Corse). Ainsi, un locataire peut s’installer dans un studio de 15 mètres carrés seulement à Paris. En revanche, il a la possibilité de louer un appartement T2 ou T3 de 59 mètres carrés à Orléans.

Sur son site web, LocService.fr propose un onglet Simulateurs permettant de déterminer en temps réel :

  • les loyers pratiqués ;
  • la tension locative par type de logement ;
  • la tension locative par ville.

Les candidats locataires peuvent y trouver des outils exclusifs, notamment le Tensiomètre Locatif et la Cote des Loyers.

Les sept départements où se concentre plus du tiers des recherches de location

Les données collectées par LocService.fr ont permis de connaître les sept départements où les recherches de location sont les plus nombreuses :

  • le Rhône (7,12 %) ;
  • Paris (6,38 %) ;
  • la Gironde (4,76 %) ;
  • les Bouches-du-Rhône (4,12 %) ;
  • les Hauts-de-Seine (3,7 %) ;
  • la Loire-Atlantique (3,32 %) ;
  • le Nord (3,29 %).
7 départements concentrent un tiers des recherches

 

Ces sept départements accumulent ainsi plus du tiers de la demande française (33 %). Avant la crise sanitaire, cinq départements ont suffi pour atteindre ce chiffre. De fait les recherches tendent à mieux se répartir sur le territoire français. Par ailleurs, la demande locative est en recul en Île-de-France (23,71 % fin 2021, contre 26,65 % début 2021 et 31 % en 2020).

Les villes les plus recherchées en 2021

Les dix villes les plus fréquemment recherchées en termes de location sont :

  • Paris (6,35 %)
  • Lyon (4,48 %)
  • Bordeaux (1,89 %)
  • Marseille (1,81 %)
  • Montpellier (1,69 %)
  • Toulouse (1,65 %)
  • Nantes (1,62 %)
  • Rennes (1,52 %)
  • Lille (1,44 %)
  • Angers (1,41 %)

Cette liste présente ainsi les mêmes villes recensées lors de l’étude de LocService.fr en 2020, classées dans un ordre différent. Pour autant, Paris a conservé la première position, malgré la baisse de sa part de recherches de location. Cela s’explique par la reprise des études en présentiel dans la capitale.

Location : ANGERS et LYON les villes les plus tendues

 

En se focalisant sur la tension locative, on retrouve d’ailleurs toutes ces villes dans le top 10 de LocService.fr, sauf Paris (remplacée par Caen). Par ailleurs, Angers (7,1 %) est la première ville la plus tendue, en raison de sa forte attractivité, particulièrement à l’égard des étudiants.

Le profil des candidats locataires

Au niveau national, les différents profils de locataires effectuant des recherches de location sont des :

  • couples (33 %) avec un budget moyen de 879 euros ;
  • femmes seules (38 %) avec un budget moyen de 679 euros ;
  • hommes seuls (29 %) avec un budget moyen de 655 euros ;
Profil des candidats locataires

 

De manière globale, les candidats locataires disposent donc d’un budget moyen de 735 euros pour se loger (charges comprises). D’ailleurs, la part des recherches réalisées par les étudiants reste toujours la plus forte (28 % des candidats locataires en 2021). La famille se porte garante dans la plupart des cas (61 %), alors que 16 % des candidats déclarent être sans garant. À noter, 10 % ont choisi d’utiliser la garantie gratuite Visale d’Action Logement.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire