Les Notaires de France présentent le bilan du marché de l’immobilier 2017

Les Notaires de France présentent le bilan du marché de l'immobilier 2017
www.notaires.fr

Les Notaires de France présentent le bilan du marché de l’immobilier pour 2017. Hausse de +15,5% sur un an du volume de ventes de logements anciens sur l’ensemble de la France avec une progression de +5,1% de l’indice de prix des appartements anciens.

Volume des ventes : +15,5% sur un an

Le volume de transactions immobilières continue de croître, confirmant la reprise. Le volume de ventes de logements anciens sur les douze derniers mois sur l’ensemble de la France est estimé à 952.000 à fin septembre 2017, en hausse de 15,5% sur un an. Ce niveau constitue le plus haut niveau jamais enregistré. Cependant cette hausse est plus importante en province (+20,3%) qu’en Ile-de-France (+11,9%).

Indice de prix Notaires-Insee en appartements : +5,1% sur un an

Au troisième trimestre 2017, les prix des appartements anciens progressent de 5,1% sur un an. Cette augmentation est plus forte en Ile-de-France avec +5,8% sur un an qu’en province (+4,5%). Cette différence s’explique par le fait que les prix ont commencé à se redresser plus tôt en Ile-de-France (dès la fin 2015) ; alors qu’en province le redressement a démarré mi-2016.

Biens par budget

Avec un budget de 150.000 €, un acquéreur peut opter pour un appartement de 2 pièces à Nice ou de 3 pièces à Franconville ou Rennes. Avec un budget de 250.000 €, il pourra jouir d’un appartement de 4 pièces à Annecy, 3 pièces à Strasbourg ou d’un 2 pièces à Versailles. Enfin pour 500.000 €, un acquéreur peut disposer d’un appartement de 4 pièces à Lyon à Nice ou à Versailles, ou bien encore un 3 pièces à Paris 12e.

 

Prix des appartements : une hausse entre 1% et 12% sur un an

La tendance est orientée à la hausse pour le prix au m² médian des appartements anciens sur les 9 premiers mois de l’année 2017dans les villes de province de plus de 150.000 habitants. Dijon, le Havre et Saint-Étienne sont les seules villes à enregistrer une légère baisse des prix sur un an, ces marchés sont en baisse depuis 2011 ; stabilisation des prix à Toulon et à Reims. On observe une hausse des prix entre +1% et +12% dans les autres villes.

 

Les prix au m² médians sont compris entre 890 € à Saint-Étienne et jusqu’à 3.590 € à Bordeaux. Bordeaux rejoint ainsi Nice en tête de classement.

Source : www.notaires.fr