Les Copros Vertes : Interview de Benoît Fauchard, Secrétaire Général de la Fnaim

Nous avons posé 5 questions à Benoît Fauchard, secrétaire général de la FNAIM à propos du dispositif “ Les Copros Vertes . En effet, la FNAIM s’engage dans cette opération qui consiste notamment à former des professionnels syndics sur la rénovation énergétique des copropriétés.

Les Copros Vertes (FNAIM)
URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support
Semaine Réno Copro

En quoi consiste le dispositif Les Copros Vertes ?

Les copros vertes : c’est un programme d’informations et de formation en direction des copropriétaires. Nous l’avons conçu en partenariat avec Qualitel, en charge de la communication auprès des copropriétaires.

En ce qui concerne la FNAIM, nous intervenons auprès des syndics de copropriété. Aussi, nous proposons aux professionnels des formations sur la rénovation énergétique, et la rénovation globale. Notre objectif est de répondre à l’urgence de la rénovation énergétique, qui est un vrai sujet aujourd’hui.

On a eu la convention citoyenne, la loi énergie et climat, etc. À présent, on s’attache à mettre en œuvre le plan de relance. Donc, on est en pleine lumière sur l’actualité du jour.

Les immeubles en copropriété représentent à peu près 50% des logements en France. C’est dire comme les enjeux sont importants ! C’est pour cela que nous voulons délivrer les bonnes informations autant aux propriétaires qu’aux syndics. Ils doivent se former ensemble pour agir sur la rénovation.

Quel est le rôle du syndic en matière de rénovation énergétique des copropriétés ?

Au niveau de notre fédération et d’autres fédérations d’ailleurs, le syndic a un rôle pivot. Bien entendu, il n’a pas toutes les compétences en la matière. De toute évidence, nous ne sommes pas professionnels du bâtiment, on est des professionnels de l’immobilier ! En cela, on va avoir besoin de s’aider de compétences externes. Car ne serait-ce que dans le monde du bâtiment, on fera appel à des économistes, des architectes et de nombreux experts… Toutefois, il faut aussi s’intéresser à l’ingénierie financière et aux aides qui sont multiples et variées.

Ce qui est important, c’est de travailler avec les pouvoirs publics qui génèrent des aides nationales, par exemple, pour MaPrimeRénov’. Par ailleurs, d’autres aides émanent des régions ou des départements, voire des EPCI. Donc, on travaille aussi en collaboration avec les ADIL ou le réseau Flamme, un réseau d’éco-conseillers répartis sur toute la France.

Il faut reconnaître que le syndic est totalement investi d’une mission avec son conseil syndical. C’est pour cela qu’on forme autant les copropriétaires que les syndics. Tout se décide en assemblée générale, les projets de travaux de rénovation sont portés à l’ordre du jour. Le syndic doit donc exposer les enjeux auprès des copropriétaires dans un langage clair et simple pour que tout le monde le comprenne.

Peut-on en savoir un peu plus sur le parcours de formation Les Copros Vertes ?

À ce propos, nous avons engagé des formations, avec notre école l’ESI basée à Courbevoie. Par ailleurs des sessions ont lieu sur toute la France dans une cinquantaine de centres de formation.

Si bien que nous avons ajouté des journées spécifiques pour notre programme Les Copros Vertes. En définitive, on compte plus d’une dizaine de journées pour un cycle de formation, d’un minimum de trois jours. À juste titre, on considère qu’il s’agit d’une filière de qualification. Aussi, le professionnel formé pendant trois jours sur la rénovation énergétique aura le droit à un diplôme ainsi qu’un petit logo.

Kit Média Les Copros Vertes
Le Kit média Les Copros Vertes

 

En quelque sorte, cela devient un argument de différenciation pour le syndic. Il pourra arborer avec fierté une affiche, un logo et délivrer des documents compris dans un “Kit média”.

Rappelons, que c’est un travail d’équipe ! Nous avons également prévu un programme de formation pour les copropriétaires assurées cette fois par Qualitel. C’est-à-dire qu’en même temps, on aura deux cycles de formation Les Copros Vertes. Un qui est vraiment en direction des copropriétaires et un autre en direction des syndics.

Je rappelle qu’il y a une plateforme, un site web, qui regroupe toutes les informations : www.coprosvertes.fr. Vous y trouverez un lien direct vers notre école pour vous inscrire aux formations.

À cet égard, je voudrais insister sur le fait que ces formations sont entièrement gratuites. Car, elles sont financées par des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE). En effet, nous avons remporté un programme de CEE avec la DGEC. Donc les syndics n’ont rien à débourser !

On est vraiment convaincus de l’intérêt de ce dispositif. Il va être opérationnel jusqu’à quand ?

Alors, notre problème aujourd’hui, c’est quand même un petit peu la Covid-19. On a un petit problème de présentiel, notamment dans les zones rouges, voire très rouges. Toutefois, pour l’instant les formations se sont tenues en prenant toutes garanties nécessaires (distanciation, port du masque…).

Dès à présent, nous fabriquons des modules en distanciel, en webinaire. Notons que ces formations ne sont pas réservées aux syndics de la FNAIM. Tous les syndics de France et de Navarre peuvent s’inscrire !

Pour faire suite à la crise sanitaire, il a été décidé de prolonger d’un an le dispositif Les Copros vertes. Aussi, les pouvoirs publics ont accepté de le prolonger jusqu’à fin 2021. En fait, ce mouvement a démarré en 2019. Donc ça fait déjà quelques mois.

Est-ce que l’on sait combien de syndics se sont formés aujourd’hui ?

Aujourd’hui, il y a plus de 500 syndics qui se sont formés. La Covid-19 a certainement ralenti la progression des formations au niveau du présentiel. C’est aussi le cas pour le tour des régions qu’on devait faire dans 15 villes de France. L’objectif est toujours de rassembler le monde de la rénovation énergétique.

Évidemment, on va être obligé de reporter le circuit Les Copros Vertes en 2021. Malgré, ce programme chamboulé, l’intérêt pour le sujet persiste. Aujourd’hui, j’ai 88 journées programmées, ce qui représente plus de 900 personnes formées ! Mon objectif, c’est de former plus de 2000 syndics.

Signalons que ces formations sont validantes pour notre carte professionnelle, c’est très important. Bien que gratuite, cette formation est assurée par des intervenants hautement qualifiés, que je remercie aussi. Je pense qu’autant sur la gestion de copropriété, et même la transaction, les syndics sont des accompagnateurs de rénovation, avec un devoir de conseil pour leurs clients.

C’est fondamental. Il faut éviter que les gens soient en difficulté, et de fait, appliquer une règle d’acceptabilité des décisions. En règle général, il ne faut pas que les gens aient l’impression qu’on leur impose une décision. De toute évidence, nous devons faire respecter cette notion d’acceptabilité et de compréhension du confort ou encore de la valorisation du patrimoine de chacun.

Pour information, le mouvement Les Copros Vertes sera présent au prochain salon de la copropriété qui devrait se tenir les 4 et 5 novembre 2020. Bien entendu, nous serons très fiers de vous le faire découvrir.

Pour conclure, le simple conseil que je donne à tout le monde, mais surtout aux syndics. Inscrivez-vous aux formations, formez-vous, même si vous êtes gestionnaire de copropriété, surtout, formez-vous !

Guide des Pros 2020 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support