La solidarité intergénérationnelle en hausse de 40% chez les 18-24 ans

La solidarité intergénérationnelle en hausse de 40% chez les 18-24 ans

La solidarité intergénérationnelle a été boostée par la crise. Malgré le confinement, les gestes de solidarité des plus jeunes se sont maintenus envers les personnes âgées. Des résultats positifs qui témoignent d’un éveil des consciences post-crise.

Une solidarité intergénérationnelle amplifiée par la crise

Beaucoup de personnes âgées se sont retrouvées seules durant le confinement. Malgré, la crise sanitaire, les gestes de solidarité intergénérationnelle chez les 18-44 ans se maintiennent à l’égard des personnes âgées.

Prendre des nouvelles par téléphone, ou faire les courses… Ces actes d’entraide permettent de limiter l’isolement des plus vieux d’entre nous.

La start-up Colette Club, spécialiste dans la cohabitation entre générations, réalise son premier baromètre de la solidarité intergénérationnelle en collaboration avec le cabinet d’études Happydemics. Cette étude met en lumière, une augmentation de près de 20 % des intentions de solidarité intergénérationnelle chez les 18-44 ans après le confinement.

À savoir que si l’on cible les 18-24 ans, cette hausse s’élève à près de 40 % ! La crise a donc permis une prise de conscience collective chez les plus jeunes qui semblent redoubler de volonté envers nos aînés.

Témoignage de Chantal, 26 ans

La solidarité intergénérationnelle n’attend pas la crise. C’est d’ailleurs le cas pour Chantal, 26 ans, étudiante en Master 2. Cette jeune étudiante pratique la cohabitation intergénérationnelle avec Rose, 102 ans. C’est après sept ans de colocation avec des jeunes aux quatre coins du monde, que Chantal s’installe finalement chez une personne âgée.

 

 

En plus de la relation forte créée avec Rose, du calme retrouvé, de l’expérience fructueuse de vivre avec une aînée… Cette cohabitation de solidarité intergénérationnelle apporte un confort de vie à Chantal qu’elle ne peut pas avoir autrement.

“ Colette nous présente des jeunes sérieux qui choisissent de faire de notre logement le leur, et qui sont dans cette même dynamique de partage. ” – Paul, hôte de 60 ans.

solidarité intergénérationnelle

Relance de l’activité de cohabitation intergénérationnelle

Grâce au déconfinement, Colette Club peut enfin reprendre son activité de cohabitation intergénérationnelle. C’est la reprise de la solidarité intergénérationnelle qui permet d’aider les étudiants et jeunes actifs à s’installer chez des aînés.

Ainsi, les visites de chambres chez les hôtes reprennent dans le respect des gestes barrières. La start-up s’adapte en mettant en place des précautions supplémentaires pour les cohabitants. Ce sera le cas, jusqu’à ce que le gouvernement lève les règles de distanciation sociale sanitaire.

Ces précautions font l’objet d’une annexe au contrat :

  • Aucun contact physique entre les cohabitants ;
  • Se laver les mains avant de toucher tout objet (télécommande, vaisselle, réfrigérateur, cafetière…) ;
  • Privilégier l’essuie-tout et les mouchoirs en papier à usage unique plutôt que les torchons en tissu ;
  • Conserver son linge de toilette dans ses espaces privés ;
  • Avoir à sa disposition du gel hydro-alcoolique et des masques.

À propos de Colette

Colette est une startup lancée en décembre 2019 dont l’ambition est de dépoussiérer et de démocratiser la solidarité intergénérationnelle. Colette offre aux étudiants une façon simple et abordable de se loger en cohabitant avec des seniors. En plus de créer du lien social entre générations, Colette permet de répondre à une double problématique : la rentabilité des chambres inoccupées dans le domicile des seniors et la possibilité pour les étudiants d’accéder à un logement de qualité à prix abordable.


Guide des Pros 2020 (728×150)