La sécurité dans les copropriétés : êtes-vous bien protégés ?

La sécurité dans les copropriétés : êtes-vous bien protégés ?

Les copropriétés ne sont pas épargnées, elles font l’objet d’incidents, de vandalismes, de cambriolages… Sans ignorer les risques d’incendies. Alors comment se protéger ? Faut-il multiplier les équipements de sécurité ? Comment mesurer l’efficacité des dispositifs installés ? Quel est le rôle du gardien de l’immeuble ? Nous avons donné la parole aux copropriétaires.

Les Copros Vertes (FNAIM)
URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support
Semaine Réno Copro

Quels sont les équipements de sécurité installés dans votre immeuble ?

La sécurité des biens et des personnes

Les équipements ne manquent pas pour assurer la sécurité des biens et des personnes dans les immeubles : interphone, badge, sas de sécurité… Pour autant, tous ces dispositifs ne sont pas présents dans les mêmes proportions dans les copropriétés.

Sans surprise, les interphones (67%), digicodes (62%) et autres systèmes à base de badge électronique (63%) constituent les dispositifs les plus répandus.

En moyenne, chaque copropriété dispose de 3 dispositifs de protection.

sécurité des biens et des personnes

La sécurité de l’immeuble

La sécurité est aussi bien celle de l’immeuble que de ses occupants. C’est pourquoi, la sécurité des immeubles, principalement liée aux incendies, est plutôt bien prise en compte.

En moyenne, chaque copropriété détient 4 équipements de sécurité.

Sur ce point, les extincteurs (75 %) et les affichages des consignes de sécurité (71 %) constituent les principaux équipements présents dans les immeubles.

sécurité de l'immeuble

 

Cependant, on peut être surpris des taux relativement faibles de présence des blocs de secours, du système de désenfumage ou de l’accessibilité aux colonnes sèches. En effet, ces dispositifs sont généralement obligatoires de sorte que l’on peut penser à une certaine méconnaissance des copropriétaires sur le sujet. Une sensibilisation des résidents devrait sans doute remédier à ce problème et renforcer la lutte contre les incendies.

Les derniers dispositifs installés

Parmi les derniers dispositifs mis en place, on trouve en tête de peloton, le badge électronique. Sans aucun doute, c’est un dispositif de sécurité facile à installer. Aussi, les autres équipements (caméras, sas de sécurité…) sont loin derrière, notamment en raison du coût de l’opération ou de sa complexité.

Des incidents sont-ils intervenus dans votre copropriété au cours des 24 derniers mois ?

La prévention fait partie des raisons pour lesquelles la copropriété peut anticiper les incidents et réfléchir à mettre en place des solutions efficaces. Pour ce qui concerne la sécurité, les motifs ne manquent pas pour lancer des travaux dans l’immeuble.

D’ailleurs, les résultats de l’étude nous indiquent que 31 % de notre panel n’ont subi ni incident, ni trouble. Alors que pour d’autres copropriétaires, les mésaventures vont s’accumuler : cambriolages, vandalisme, agressions…

Les cambriolages arrivent ainsi en tête de classement, 29 % des sondés en ayant connu un ou plusieurs dans leur résidence.

Les vols et autres actes de vandalismes sur les véhicules (25 %) arrivent tout juste après. De même, les attroupements de personnes dans les parties communes et le squat des emplacements de stationnement constituent 20 % des incidents constatés.

Par conséquent, les incidents en matière de sécurité concernent davantage les biens que les personnes. Quelque part, c’est rassurant ! Alors on s’est demandé si les copropriétés victimes de vols ou d’infractions étaient équipées de systèmes de sécurité. Est-ce que cela aurait pu être évité ? Ce n’est pas si évident et ce serait trop facile !

incidents survenus dans la copropriété

 

Car, selon les réponses du sondage, 35 % des copropriétés qui ont connu un ou plusieurs cambriolages étaient dotées d’un sas de sécurité et 32 % d’un digicode. De même, dans 15% des cas, les répondants qui ont indiqué voir leur résidence parcourue par des personnes extérieures ont pourtant une clôture de protection tout autour de la copropriété.

En conséquence, les dispositifs de sécurité ne sont pas infaillibles. Cependant, on peut imaginer, que sans leur présence, la situation pourrait être bien plus critique…

À votre avis, quels sont les systèmes de sécurité à mettre en place pour améliorer votre protection ?

Lorsque l’on interroge les copropriétaires sur les autres équipements à mettre en place chez eux afin d’améliorer leur sécurité, la vidéosurveillance et le vidéophone (ou visiophone) viennent en tête avec respectivement 30 % et 21 %.

Les autres dispositifs, tels les clôtures de protection (16 %) ou le sas de sécurité (9 %) ne viennent qu’après. À noter que 27 % des copropriétaires estiment que les solutions existantes suffisent. Autrement dit, il n’est pas nécessaire de mettre en place des équipements supplémentaires.

Top 3 des équipements de sécurité à installer

 

Pourtant, 42 % des sondés estiment au contraire qu’il devient urgent de s’équiper. Das ce cas, ils souhaitent réaliser les travaux de sécurisation d’ici un an au plus tard. En principe, les délais raccourcissent en fonction de l’importance des incivilités commises.

Enfin, malgré toutes les bonnes volontés, des freins subsistent. Parfois, les chantiers peinent à se lancer. En effet, il faut convaincre les copropriétaires de la nécessité de réaliser les travaux en question. Ainsi, et sans surprise, le principal frein est le coût de l’opération (41 %).

Parfois, c’est le scepticisme des copropriétaires sur l’utilité même des travaux qui constitue un obstacle pour 28 % des sondés. La décision peut aussi être repoussée (26 %), le sujet n’est pas prioritaire, il devra attendre encore un peu.

Avez-vous entendu parler du diagnostic sécurité ?

Lorsque les avis sont partagés et que les décisions peinent à se prendre, il peut être judicieux de faire appel aux services de police pour réaliser un “diagnostic sécurité”. Ce diagnostic des parties communes de l’immeuble, permet ainsi de donner des pistes de réflexion sur les travaux à réaliser.

Pourtant, de nombreux copropriétaires ignorent encore ce service. Ainsi, 64% des sondés affirment ne pas connaître ce service. Bien qu’ils estiment qu’il serait intéressant de le réaliser.

Et, le rôle du gardien dans tout ça ?

La question de la sécurité ne se réduit pas simplement à l’installation d’équipements. Ne négligeons pas le rôle que le gardien d’immeuble peut revêtir en ce domaine. En effet, notre panel est pourvu à 41 %, d’un gardien dans sa copropriété. C’est un pourcentage qui reste important.

rôle du gardien de copropriété en matière de sécurité

Si l’on y regarde de plus près, la présence du gardien dépend en partie de l’année de construction de l’immeuble.

En effet, on constate que pour les immeubles construits après 1990, seuls 13 % sont pourvus d’un concierge. À l’inverse, 56 % des immeubles construits après la Seconde guerre mondiale ou dans les années 70 ont un gardien.

On peut alors se demander si le poste du gardien va se maintenir dans l’avenir. Car de nombreuses copropriétés décident purement et simplement de le supprimer. Il est vrai que la question de la vente de la loge peut se poser lors du départ à la retraite du salarié. Ainsi, dans les constructions neuves, le logement du gardien disparait peu à peu. Le renforcement des équipements de sécurité et des contrôles d’accès dans les immeubles neufs peuvent-ils compenser l’absence d’un gardien ? On va dire que c’est avant tout une question d’économie et de budget !

Car lorsque l’on pose la question aux copropriétaires, ils sont 66 % à apprécier comme “important” le rôle de leur gardien en matière de sécurité. D’ailleurs, comme principal bénéfice, ils citent, son rôle de contrôle et de surveillance de la copropriété. Les autres réponses concernent surtout son aspect dissuasif (38 %).

En conclusion

De manière générale, 70 % des sondés se disent satisfaits ou très satisfaits du niveau de sécurité global de leur immeuble. Les évolutions sociétales vont dans le sens d’une prise en compte de la sécurité des personnes et des biens. À savoir que la présence d’un interphone ou d’un gardien devient un “argument commercial” apportant une plus-value. Toutefois, d’autres travaux peuvent être privilégiés lorsque les copropriétaires se sentent bien protégés. Ainsi, la réalisation de travaux d’économie d’énergie devient la priorité.


L’enquête « La sécurité dans les copropriétés » est réalisée en partenariat avec le site monimmeuble.com, la CLCV et, le SALON DE LA COPROPRIÉTÉ auprès de 592 copropriétaires, dont 437 sont membres de conseil syndical.


Tous les acteurs de la copropriété ont rendez-vous les 4 et 5 novembre 2020 à Paris Porte de Versailles

Pavillon 7.1 – Paris Porte de Versailles
Nocturne le 4 novembre jusqu’à 22h
Entrée gratuite.

À signaler, une conférence, gratuite, “Sécurité et copropriété : comment protéger l’immeuble et les personnes ?”, le jeudi 5 novembre, à 15 h 45. Ainsi qu’une conférence “Quiz de la Copropriété : Questions/réponses juridiques sur l’actualité et le fonctionnement des copropriétés”, le jeudi 5 novembre à 11 h 30 qui abordera également des questions de sécurité en copropriété.

Les visiteurs pourront aussi bénéficier des consultations gratuites réalisées par des juristes et avocats pour obtenir des réponses précises et fiables concernant la sécurité des biens et des personnes.

Guide des Pros 2020 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support