Sécurité en copropriété : comment protéger les accès de son immeuble ?

sécurité copropriété protéger les accès de son immeuble

Un système de sécurité invulnérable est primordial en copropriété. En plus de la sérénité des occupants et des visiteurs, cette quiétude améliore la valeur d’une copropriété. Alors comment peut-on protéger les accès de son immeuble ?

URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Conciergerie digitale ProArchives

Assurer la sécurité de votre immeuble

Compte tenu du nombre de cambriolages recensés en France chaque année, il ne faut pas se dire que cela n’arrive qu’aux autres. La meilleure des solutions est de prendre les dispositions requises pour assurer la tranquillité des copropriétaires.

Protéger les accès de son immeuble ne devrait pas poser de problème. D’ailleurs le fabricant Intratone, de la marque Cogelec, se soucie de la sécurité de chacun en proposant des solutions adaptées aux besoins. Caméra de vidéo surveillance, interphones ou encore contrôle d’accès sans fil… Les produits proposés par Intratone vous évitent ainsi les vols, cambriolages et autres conséquences d’intrusions indésirables.

Investissez dans les solutions adaptées à votre bien tout en respectant la législation mise en vigueur en France.

À savoir aussi que la plupart des voleurs sonnent avant de passer l’acte. Voilà donc une bonne raison de s’équiper d’un interphone Intratone sans fil. Que vous soyez chez vous, ou à l’extérieur, vous aurez la possibilité de répondre à vos interlocuteurs. Vous pourrez alors feindre votre présence dans votre logement et ainsi réduire les risques de cambriolage. Une astuce à ne pas négliger pour s’éviter de mauvaises surprises à son retour.

 

intratone-sécurité-immeuble-protéger-les-accès-à-votre-coprorpiété
S’équiper d’un interphone Intratone sans fil

État des lieux sur le cambriolage en France

Cette année, le nombre de cambriolages a diminué en France selon les résultats d’une enquête du Service Statistique Ministériel de la Sécurité Intérieure (SSMSI). Mais peut-être est-ce simplement dû au confinement ? Malgré cette tendance, le nombre de foyers victimes de cambriolage en France était de 601.000 en 2019.

On constate un pic des cas de cambriolages durant les vacances estivales. Cependant, les cambrioleurs n’agissent pas uniquement en été lorsque les logements sont vides. D’ailleurs, 44% des victimes déclarent s’être absentées pendant 10 min, parfois moins. En tout cas, la moyenne s’évalue à 665 faits de cambriolage par jour en France. Soit un cambriolage toutes les 3 minutes !

En plus des dégâts matériels, un tel événement est à l’origine d’impacts psychologiques majeurs chez de nombreuses victimes. Selon l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales, plusieurs points tracassent les personnes cambriolées :

  • Perte d’objets à grande valeur sentimentale (43%)
  • Intrusion d’inconnus dans leur intimité (38%)
  • Dégâts occasionnés + coûts de réparation (36%)
  • Démarches administratives à la suite d’un cambriolage (28%)
  • Perte d’objets à grande valeur pécuniaire (17%)

À chaque copropriété son dispositif de sécurité

Le choix des équipements pour protéger les accès de son immeuble doit être fait selon des paramètres spécifiques. Occupants du bâtiment, service de secours, clientèle des prestataires professionnels possédant des bureaux dans la copropriété… En effet, l’idée est de garantir l’accessibilité et la sécurité du bâtiment sans pour autant déranger les allées et venues des personnes autorisées.

Choisir le bon dispositif pour protéger les accès à son immeuble

Néanmoins, il ne faut pas lésiner sur la qualité de vos systèmes de sécurité en copropriété. De plus, les équipements installés doivent être faciles d’utilisation tout en étant performants. Divers moyens techniques et technologiques sont à votre disposition pour sécuriser les accès de votre copropriété.

Pour l’entrée des visiteurs, le visiophone (ou vidéophone) est actuellement l’un des moyens les plus classiques. Les solutions de contrôle d’accès sans fils identifient précisément les personnes qui accèdent au bâtiment. Ainsi, le vidéophone est très efficace pour ouvrir la porte de l’intérieur, depuis son logement.

Le lecteur de badge ou le digicode sont quant à eux indispensables pour la circulation des résidents. Nul besoin de se faire ouvrir la porte de l’intérieur, ils doivent passer le badge sur le lecteur ou taper le code pour déverrouiller la porte.

Le système de sécurité Vigik pour protéger les accès de son immeuble

Pour protéger les accès de son immeuble, les systèmes Vigik sont très efficaces afin de garantir la sécurité de l’immeuble. Il filtre et limite les accès uniquement aux prestataires sélectionnés par le gestionnaire de l’immeuble. Grâce à un système de validité personnalisé, le badge se bloque une fois la durée prévue dépassée. Vigik facilite également l’annulation des autorisations d’accès déjà attribuées en cas de perte ou de vol. Ainsi le gestionnaire peut bloquer un badge même s’il est actif et dans la plage horaire autorisée.

À savoir que les serrures électromagnétiques par ventouse sont actuellement les plus recommandées pour une copropriété. Avec une résistance à l’effraction qui va de 150 à 600 kg, c’est l’un des systèmes les plus performants en termes de verrouillage !

Attention aux lois en vigueur en France

Les copropriétaires, (via le syndic et conseil syndical), peuvent installer des caméras de vidéosurveillance dans les parties communes. Toutefois, pour protéger les accès de votre copropriété, quelques règlementations sont en vigueur :

  • Décision prise en assemblée générale à la majorité des voix.
  • Autorisation obligatoire à demander auprès du préfet du département pour les caméras sur des lieux ouverts au public (ex : hall d’entrée).
  • Installation de caméra pour la sécurité des biens et des personnes, sans atteinte à la vie privée des occupants.
  • Interdiction de filmer les portes d’entrée et toutes parties privatives des différents logements de la copropriété.
  • Obligation d’information à travers des panneaux permanents, visibles et compréhensibles indiquant plusieurs informations. Comme la durée de conservation des images, coordonnées du responsable de la protection des données, existences des droits informatiques et libertés, droit des personnes filmées de faire une réclamation auprès de la CNIL.
  • Consultation des images uniquement en cas d’incident et uniquement par le syndic et le conseil syndical. (Les images ne sont à la disposition ni des copropriétaires, ni des habitants).

Pour éviter des poursuites judiciaires, un strict respect des législations est obligatoire pour tous les dispositifs destinés à sécuriser les accès de votre copropriété. Tous les détails sur les textes de référence et sur leurs conditions d’application sont disponibles sur le site de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés.

Guide des Pros 2020 (728×150)