Jeune primo-accédant en France : focus sur les projets immobiliers

Jeune primo-accédant en France : focus sur les projets immobiliers

En mars 2021, l’IFOP réalise une étude basée sur les données de CAPFI. Elle concerne la situation du primo-accédant de 25 à 34 ans en France. Il en résulte que 67 % d’entre eux envisagent d’acheter un bien immobilier. Ces derniers comptent concrétiser leur projet dans les cinq ans à venir. Afin de dresser leur profil, région par région, CAFPI publie une carte des jeunes emprunteurs au cours du 1er trimestre 2021.

Typologie du primo-accédant selon les régions

La Bretagne et le Pays de la Loire comptent le plus grand nombre de primo-accédants, avec des taux respectifs de 51,3 % et de 50,6 %. En revanche, ils sont peu nombreux au Centre-Val de Loire avec seulement 37,9 %. À noter, le primo-accédant de moins de 34 ans représente 39,9 % des acheteurs immobiliers. Cette situation s’explique par une population qui vieillit. Les personnes de plus de 60 ans représentent 31,5 % selon l’INSEE.

Inscription NL MI 728×150
Source : CAFPI

Le primo-accédant et les prêts immobiliers

Le prix de l’immobilier en Ile-de-France est le plus cher dans toute la France. Sans surprise, dans cette région, le primo-accédant est nettement désavantagé. C’est ceux qui doivent emprunter le plus ! Ainsi, en moyenne, le montant du prêt immobilier s’élève à 255 227 €. Ils possèdent aussi, le plus gros taux d’apport (14,6 %).

Carte de France du primo-accédant
Source : CAFPI

 

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur arrive en seconde position avec un crédit à hauteur de 217 361 €. En ce qui concerne le taux d’apport, il est de 12,1 %. Quant au primo-accédant du Grand-Est, il dispose des revenus les plus élevés à raison de 40 100 €. Sa capacité d’emprunt est de 206 469,46 €.

Les régions les plus avantageuses pour le primo-accédant sont la Bourgogne-Franche-Comté, la Normandie et le Centre-Val de Loire. Les biens immobiliers y sont beaucoup abordables. De plus, les taux d’apport nécessaires sont également faibles. Ils tournent autour de 5 à 6,8 %. Quant à l’endettement en années de revenus, il est de 5,2 en moyenne.

Par ailleurs, on observe que le primo-accédant a une préférence pour l’immobilier neuf. Cette tendance se vérifie d’autant plus en Corse où 52,5 % des jeunes achètent des logements neufs. Précisions que dans cette région, ils bénéficient d’une durée de remboursement plus long à raison de 294,8 mois. En revanche, seuls 10,9 % des primo-accédants dans le Centre-Val de Loire souhaitent acheter des biens neufs.

Les conditions d’emprunt de crédit immobilier

Selon l’enquête CAFPI, ce sont les primo-accédants de moins de 34 ans qui rencontrent le plus de difficulté pour acquérir un bien immobilier. Le montant de leur prêt est inférieur à ceux des autres emprunteurs, à raison de 20 000 €. La durée de remboursement est, cependant, plus longue. Le jeune primo-accédant représente, néanmoins, 45 % de la clientèle CAPFI.

Lettre d'information hebdomadaire inscription gratuite CLUB MI DECOUVERTE

Depuis 2019, les taux de crédits proposés par les banques sont très avantageux. Tout naturellement, les jeunes souhaitent profiter de cette aubaine pour financer leur projet immobilier. Malheureusement, les conditions d’octroi ont changé au fil des années. Peu de primo-accédants répondent aux critères du HCSF, notamment en ce qui concerne l’apport de 10 %.

“ Malheureusement il est devenu impossible d’emprunter à 110% pour financer son projet immobilier, alors que cela était possible, pour les jeunes avec un beau CDI, il y a deux ans.” – Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de CAFPI.

En effet, ces emprunteurs, jeunes actifs, sont de plus en plus exclus de l’accession à la propriété. Leur emploi stable ne compense pas le manque d’apport tel qu’exigé par les banques. Pourtant, le primo-accédant est moteur sur le marché de l’immobilier. En cela, il doit être protégé.

“ L’emprunt immobilier doit être facilité pour répondre à l’envie de cette jeunesse qui veut devenir propriétaire. Il faut les accompagner et c’est là que le Projet de Loi Finances 2022 entre en scène. Nous espérons que le gouvernement ne laissera pas les milliers de jeunes futurs propriétaires sur le bord du chemin ”, conclut Philippe Taboret.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022
Bonnes vacances 2021