Investissement immobilier : un effet modéré de la crise

Investissement immobilier : un effet modéré de la crise

Dans un contexte de pénurie de logements neufs et de crise sanitaire, quelles sont les pratiques des Français liées à l’investissement immobilier locatif ? Selexium, groupe de conseil en gestion de patrimoine indépendant en partenariat avec Opinion Way, a pris le pouls de l’opinion.

Un impact modéré de la crise sur l’intérêt des Français pour l’investissement immobilier

Depuis la pandémie, les Français ont épargné 157 milliards d’euros de plus que d’habitude. Effectivement, près de la moitié des sondés (42%) déclarent que la crise leur a permis d’épargner plus. D’ailleurs, cette épargne a durablement changé la perception d’un futur achat immobilier. C’est particulièrement le cas chez les jeunes de moins de 35 ans, plus impliqués sur les questions d’investissement depuis la crise.

GRDF 2021
Pro Archives Conciergerie digitale

Un impact modéré de la crise sur l’intérêt des Français pour l’investissement immobilier

 

De plus, cela a modifié les perceptions concernant la location de biens. Sur le logement en lui-même dans lequel ils investiront, les futurs propriétaires seront plus exigeants. En outre, ils seront plus rigoureux s’agissant des garanties demandées au locataire.

Ainsi, 78% des propriétaires interrogés considèrent qu’il est essentiel de demander davantage de garanties aux locataires pour réaliser un investissement immobilier. De sorte que depuis la crise sanitaire, on observe une appréhension accrue des propriétaires vis-à-vis des locataires. Ils sont plus inquiets quant à leur garantie de paiement ou leur départ prématuré.

Un Français sur deux veut réaliser un investissement immobilier dans le neuf

La plupart des Français affichent une connaissance toute relative du sujet. Bien que 55% des répondants déclarent vouloir investir dans le neuf, ils ne maîtrisent pas totalement le sujet. Ainsi, l’investissement immobilier et les dispositifs fiscaux qui l’entourent peuvent encore sembler complexes pour une partie des Français.

Sur ce point, la loi Pinel en est l’exemple même. Seulement deux tiers des Français en ont connaissance (66%). En réalité, seuls 23% identifient clairement le dispositif. Enfin, plus d’un Français sur deux (76%) n’a jamais entendu parler de la future loi Pinel « Super Pinel » ou « Pinel + ». Alors que cette dernière sera mise en place dans moins de deux ans.

Dispositif pinel

Face à cette méconnaissance des dispositifs fiscaux, les Français considèrent qu’il est essentiel de passer par un professionnel (62%) pour leur investissement immobilier. À cet égard, la crise aura remis sur le devant de la scène le rôle primordial des conseillers en gestion de patrimoine.

Les villes moyennes et les appartements à taille familiale sont favorisés

Aussi, près de la moitié des répondants plébiscitent aujourd’hui les villes moyennes (49%) ou souhaitent investir à la campagne (27%). Seuls 22% des interrogés envisagent d’acquérir un bien pour investir dans une grande ville. Près de 86% des répondants déclarent désormais rechercher un logement avec un extérieur. Par ailleurs, 66% favorisent l’investissement dans un appartement, comme un logement de type T3.

Une bonne résilience du marché de l’investissement locatif

Ces données positives recueillies auprès des Français annoncent une bonne résilience du marché. Cela ne peut qu’encourager l’État et les collectivités locales à lancer de nouveaux grands projets d’envergure. De quoi permettre aux Français de réaliser leurs projets d’investissement locatif, tout en aidant le plus grand nombre à se loger au mieux dans les zones les plus tendues du territoire.

“ Malgré un intérêt pour les questions d’investissement immobilier, les Français restent peu au fait des dispositifs fiscaux qui s’offrent à eux lorsqu’ils réalisent l’achat d’un bien. Trop peu font aujourd’hui appel à des experts en la matière. Le rôle des conseillers en gestion de patrimoine est donc plus que jamais déterminant pour les Français qui souhaitent investir.” – Stéphane Debair, PDG et co-fondateur de Selexium.

Ce sondage a été réalisé auprès de 1004 personnes représentatives de la population française, du 15 au 16 septembre 2021. Plus d’informations sur https://www.selexium.com/

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)
Inscription NL MI 728×150