Interview d’Emmanuel CROC, Président de OCEA Smart Building

Interview d’Emmanuel CROC
Emmanuel CROC

Interview d’Emmanuel CROC, Président de OCEA Smart Building

 

Isabelle Dahan : Bonjour, aujourd’hui sur la plateforme de Mon-immeuble.com, on accueille Emmanuel CROC, le président de la société OCEA Smart Building. Une entreprise experte dans son domaine et tout particulièrement dans la gestion de la consommation d’eau, de chauffage et d’énergie. Aujourd’hui, nous allons parler plus particulièrement du chauffage en copropriété. Je laisse la parole à Emmanuel qui va nous dire en deux mots en quoi consiste OCEA Smart Building ?


Emmanuel Croc : Bonjour à tous, merci de me donner la parole pour échanger effectivement sur le chauffage. OCEA Smart Building est une société de services qui propose à travers ses 27 agences présentes partout en France du comptage dans les logements, ce qu’on appelle le comptable divisionnaire sur l’eau froide, sur l’eau chaude et sur le chauffage. Sachant que sur le chauffage, le comptage peut se faire soit par des répartiteurs de frais chauffage, soit par des compteurs d’énergie thermique. Nous sommes environ 500 salariés à travers nos 27 agences, donc il y a toujours un point à proximité de chez vous pour proposer ces services.

I.D. : On a bien compris, les répartiteurs de frais de chaleurs, c’est un sujet  important puisqu’on va aborder cela en assemblée générale si ce n’est pas encore fait. Est-ce que vous pouvez nous rappeler comment cela va se passer pour les copropriétés et qui est concerné par l’installation de ces répartiteurs dans les copropriétés ?

Emmanuel Croc : Les répartiteurs de frais de chauffage, les RFC, concernent effectivement toutes les copropriétés. Depuis la loi transition énergétique de 2015, toutes les copropriétés et les anciennes sont concernées. La loi a prévu en fonction de la performance énergétique de la copropriété, une installation soit en 2017, soit en 2018. C’est étalé dans le temps. Ou début 2019, pour les plus performantes c’est-à-dire les copropriétés qui sont à moins de 120 kw/h par m² et par an en consommation d’énergie de chauffage.

Alors comment cela se passe concrètement ? Le répartiteur de chauffage est un petit compteur que l’on va installer sur chaque radiateur. Si on a 6 radiateurs dans son logement, on installe 6 répartiteurs. Ces répartiteurs sont fixés, soit soudés, soit fixés avec un système d’attache sur le radiateur afin qu’ils ne se décrochent jamais et qu’ils mesurent en continue la quantité de chaleur émise par le chauffage.

L’installation est relativement simple, le technicien va passer chez vous, cela va prendre pour un logement de 60m², un logement moyen, une grosse demi-heure. Pas de travaux intrusifs, c’est fait de façon simple sur le radiateur. Ensuite le répartiteur va mesurer la consommation de chauffage, la chaleur émise par le radiateur, la température émise par le radiateur en continue.  Ensuite une ou deux fois par an, selon ce que vous désirez, ou tous les jours, on peut aussi le faire en télé relais, on ira relever la quantité de chaleur, la quantité de chauffage que vous avez consommé. L’intérêt de tout cela est que vous puissiez individuellement connaitre précisément, ce que vous avez consommé en chauffage et payer exactement ce que vous avez consommé c’est-à-dire que vos charges de chauffage ne seront plus désormais réparties en m² qui est souvent la règle usuelle dans les copropriétés mais réellement en fonction de ce que vous avez consommé.

I.D. : Donc là il y a une vraie promesse ! Effectivement c’est un investissement au départ puisqu’il y a une installation même si ce n’est pas très important, cela a un coût, on va l’aborder après mais par contre on est quand même garanti de réaliser une économie de charges puisqu’on va consommer moins, c’est ça ?

Emmanuel CROC : Exactement ! Aujourd’hui il y a déjà des centaines de logements équipés en France. Par exemple, OCEA Smart Building en gère déjà plus de 200.000. Ce que l’on a constaté c’est que sur ces 200.000 logements, l’économie moyenne est de l’ordre de 18% et c’est une économie que l’on fait dès la première année. C’est significatif ! On sait que la facture moyenne de chauffage est aux alentours de 600/800€, 18% c’est entre 150 et 200€ d’économie par an sur le chauffage. Effectivement, sachant que je vais payer pour ce que je consomme, toute attention que je porterais sur mon chauffage c’est-à-dire le fermer quand je pars en vacances, régler les thermostats, les fermer quand j’aère mes chambres. Cette attention que je fais, je vais la retrouver dans mon portefeuille puisqu’elle sera déduite de ma facture au final.

I.D. : On est vraiment là dans l’action et on a des résultats concrets qu’on va pouvoir vérifier directement dans son appel de charges trimestrielles. Ce que je voulais savoir c’est, l’économie trimestrielle c’est une chose, mais la première année a-t-on des coûts plus importants que les années suivantes du fait de l’installation? Pouvez-vous nous dire combien cela coûte vraiment ? On se fait des idées là-dessus mais il faudrait avoir les vrais chiffres.

Emmanuel CROC : Alors voici les coûts exacts : comme vous l’avez dit la première année, il y a un coût de pose puisqu’on installe le matériel, le coût de pose va dépendre de la taille de la copropriété. Plus la copropriété est importante, plus on arrive à mutualiser la pose donc c’est très important que les copropriétaires fassent bien faire poser le matériel en même temps. On va avoir un coût de pose qui va être aux alentours de 15 à 30€ par logement. Cela je vais le payer que la première année, pour un logement de 60m². A cela va s’ajouter ensuite un loyer annuel qui correspond au service puisque le matériel, en fait, est loué. On assure une maintenance pendant toute la durée du contrat ainsi que la relève des données, la fourniture et la préparation de la facture. Ce service va coûter environ pour un logement de 60m² entre 35 et 40€ TTC par an.

Donc la première année, si je prends les chiffres maximums, je vais payer 30€ de pose + 40€ de services, cela fait 70€, par rapport à mon économie de 18% de chauffage que j’attends, c’est de l’ordre de 150€, dès la première année en 6 mois, je vais être gagnant.  La deuxième année par contre, je ne paierai plus que 40€ donc là sur ma facture de 800€ de chauffage avec mon économie de 150 euros, j’aurais 40€ à payer donc au total j’aurais économisé plus de 100€, 110€, 120€ une fois que j’ai déduit les frais du service. Ce qu’il faut retenir et qui est important, c’est que dès la première année, même avec les coûts de pose, au bout de 6 mois je suis gagnant.

I.D. : On s’engage sur des contrats à long terme quand même, si j’ai bien compris il s’agit de contrats sur 10 ans ?

Emmanuel CROC : Exactement ! C’est des contrats sur 10 ans, alors pourquoi 10 ans ? Parce que c’est un service de location et de maintenance de l’ensemble du matériel  donc on vous garantit que le matériel fonctionne pendant 10 ans. Pour vous, c’est une forme de tranquillité. Le matériel a une pile à l’intérieur, si jamais pour X raison, l’électronique lâche, on le remplace et vous avez cette garantie pendant 10 ans. D’où la durée de 10 ans qui permet d’amortir le matériel pendant toute cette durée, de vous garantir la maintenance durant toute cette durée. Vous êtes sûr qu’au bout de 3 ans vous n’avez pas tout à remplacer et de conserver le même service pendant 10 ans.

I.D. : Et au niveau de la relève, cela se fait à distance ? C’est ça ? On n’est pas obligé d’aller dans les appartements et c’est vous qui vous en occupez ?

Emmanuel CROC : On ne pénètre absolument pas dans le logement, aucune contrainte, vous n’avez pas à être présent le jour de la relève. Deux possibilités :

soit c’est un technicien qui passe une fois, deux fois, quatre fois par an, on définit le rythme avec vous. Il se met au pied de l’immeuble et il décharge automatiquement les répartiteurs de frais de chauffage, les RFC. En fait avec un terminal portable, il communique avec eux, il les réveille si je puis dire et il décharge leurs données.

Soit une solution avec plus de services, on installe une petite box dans votre copropriété qui tous les jours va interroger automatiquement les RFC. Comme cela vous aurez une donnée tous les jours qui sera mise à disposition sur la plateforme.

Il y a les deux solutions, la première qu’on appelle la radio-relève avec un technicien à distance et l’autre une télé-relève qui est une box qui relève tous les jours les données.

I.D. : Alors ces informations qui sont précieuses surtout si on a pris la deuxième option, est-ce qu’elles sont accessibles aux copropriétaires en direct ou est-ce uniquement le syndic de l’immeuble qui va pouvoir récupérer ces informations et les diffuser ou pas aux copropriétaires ?

Emmanuel CROC : Les deux y ont accès donc d’une part, le copropriétaire y aura accès via une plateforme web, quotidiennement avec son login, son mot de passe pour suivre ses consommations et en parallèle, le syndic y a aussi accès pour faire les quittances, l’appel des charges et la régule de charge en fin d’année.

I.D : Est-ce que cela va être également devenir un outil de gestion ? C’est-à-dire que si on s’aperçoit qu’il y a une surconsommation à un moment donné, cela pourrait être lié à une trop grosse consommation d’eau, une fuite ou un sinistre quelque part dans l’immeuble. Est-ce qu’il y a des alertes à ce niveau-là ?

Emmanuel CROC : Tout à fait ! Alors pour avoir le dispositif d’alertes, il faut être effectivement en télé-relais c’est-à-dire que la consommation de chauffage, d’eau froide ou d’eau chaude soit faite tous les jours donc notre système analyse votre consommation en fonction de seuils que vous avez pu paramétrer, seuils maximum de consommation, si vous dépassez ces seuils, vous aurez une alerte qui vous sera envoyée soit par SMS, soit par mail que vous aurez entré dans le système.

Deuxièmement sur les compteurs d’eau, si vous avez une fuite, alors les fuites ont les détecte parce que cela coule la nuit. Tout est éteint mais cela coule encore la nuit, là aussi le système va vous envoyer une alerte fuite sur votre consommation d’eau chaude sanitaire par exemple ou d’eau froide, par SMS ou par mail de la même manière. L’outil permet de faire de la gestion de ses consommations et d’être en anticipation plutôt que de constater à la fin de l’année lors de la régulation qu’on a une grosse facture, je vais être averti au fil du temps si j’ai une surconsommation ou si j’ai une fuite.

I.D. : C’est très intéressant cette analyse de données et je me demandais aussi dans quelle mesure on pouvait utiliser cela pour faire des comparatifs d’une année sur l’autre ? Pour voir justement la performance et les améliorations de la gestion d’une année sur l’autre et voir aussi comment on pouvait incorporer cela par exemple, dans le futur carnet d’entretien numérique ou dans des données de consommation de chauffage pour l’immeuble en général ?

Emmanuel CROC : Alors tout à fait, une fois par an, dans ce que l’on appelle le décompte individuel qui est produit pour le copropriétaire, on fait un bilan des consommations sur les 3 dernières années. Le copropriétaire peut voir l’évolution de ses consommations sur les 3 dernières années, dans le temps. Si on a souscrit à la télé-relève et qu’on va sur la plateforme web, on peut voir tout son historique. Par exemple, si le service a commencé depuis 7 ans, je vais pouvoir remonter à la quatrième année, à la cinquième année, à la sixième année, à la septième année et voir effectivement, l’évolution de ma consommation. Cela est vrai pour le chauffage, comme l’eau chaude ou l’eau froide. C’est effectivement très intéressant. On donne même la possibilité sur la plateforme web aux copropriétaires de pouvoir se comparer avec des logements de même taille. C’est-à-dire je suis dans un T3, on va donner la référence de consommation d’un T3, je vais pouvoir regarder si je suis au-dessus, en-dessous d’une consommation de référence d’un logement de taille équivalente au mien.

I.D. : Ce serait des informations que l’on aurait besoin d’obtenir avant d’acheter un bien immobilier ! Cela pourrait donner des indices de bonne gestion ou pas de la copropriété. Est-ce que vous auriez quelque chose à ajouter, Emmanuel ?

Emmanuel CROC : Tout ce que je viens d’expliquer et bien sûr disponible avec des guides sur notre site web et on peut venir expliquer tout cela à la copropriété, au PCS etc…

I.D. : Pour vous contacter, bien évidement si on veut des informations complémentaires, il y a le site internet mais par ailleurs on peut vous solliciter pour être accompagné lors d’assemblée générale, pour des devis, pour avoir des explications au sein du conseil syndical. Comment cela se passe ?

Emmanuel CROC : Tout à fait. D’une part, sur notre plateforme web www.ocea-smart-building.fr, on a accès à de l’information en ligne et vous pouvez échanger avec nous via le site web et faire même des devis, des pré-devis via la plateforme. Deuxièmement, comme je le disais en introduction, nous avons 27 agences avec 500 collaborateurs sur toute la France. On aime bien le contact humain donc n’hésitez pas à nous écrire, vous avez nos coordonnées et on peut se rencontrer avec le président du conseil syndical et tout membre du bureau des copropriétaires  pour vous montrer tout le matériel. Vous montrez comment cela fonctionne et bien sûr venir en assemblée générale si vous le souhaitez. N’hésitez-pas à nous contacter, on viendra vous voir.

I.D. : Je sais que vous aimez bien le contact et vous l’avez prouvé il n’y a pas longtemps, vous avez fait une magnifique présentation lors du dernier Apéro Copro et c’est vrai que c’est important de rencontrer les clients, les copropriétaires, les gestionnaires, d’avoir un discours clair, de pouvoir échanger et de répondre à toutes les questions et peut-être même aux plus techniques ou aux plus basiques… Merci Emmanuel d’avoir accepté le jeu de l’entretien vidéo.

https://www.ocea-smart-building.fr/

 

> Demande de devis et informations

 

Contact opérationnel : 0 800 382 382

Contact commercial : 0 806 804 804

Email : contact@ocea-smart-building.fr

 

> Retrouvez toutes les vidéos d’entretiens et d’interviews sur notre chaîne Youtube et abonnez-vous pour être averti des nouvelles diffusions.

 

 

> Vous souhaitez être interviewé et expérimenter nos entretiens vidéos enregistrés et retranscris alors contactez-nous