Individualisation des frais de chauffage : ce qu’il faut savoir

Individualisation des frais de chauffage : ce qu’il faut savoir

Les frais de chauffage correspondent à environ 25 % de l’ensemble des charges d’un appartement en copropriété. L’individualisation des frais de chauffage est une réponse simple et efficace à la lutte contre la montée du prix de l’énergie et le gaspillage. Vous voulez en savoir plus pour optimiser votre consommation et réduire vos factures d’énergie ?

Charges de chauffage, le premier poste de dépense

Les charges de chauffage correspondent environ à 25% de l’ensemble des charges d’un appartement en copropriété.

Selon le dernier observatoire des charges courantes de copropriété établi par la FNAIM du Grand Paris, en 2018, ce sont les charges de chauffage et d’électricité qui pèsent le plus dans la facture des Franciliens.

C’est aussi le constat de l’Association des Responsables de Copropriété (ARC) qui confirme qu'en France, le chauffage collectif est le poste de dépense qui a le plus augmenté (+9,8 %) en 2018.

Toutefois, l’écart est important entre Paris et les autres grandes villes de France. Les températures sont plus ou moins clémentes sur les périodes de chauffe selon les régions.

Quoi qu’il en soit, le chauffage collectif dépend de la hausse du coût de l’énergie. D’autant plus que, l’arrivée à échéance des tarifs fixes du gaz naturel, risquent de faire grimper encore le prix des combustibles en 2020.

Conformément aux modalités prévues par la loi Énergie Climat, les contrats existants restent valables jusqu’à la date d’extinction définitive de l’offre qui interviendra le :

  • 1er décembre 2020 pour toutes les entreprises consommant moins de 30 000 kWh/an.
  • 30 juin 2023 pour les sites résidentiels collectifs qui consomment moins de 150 MWh/an.

C’est pourquoi, l’individualisation des frais de chauffage est une réponse simple et efficace à la lutte contre la montée du prix de l’énergie et le gaspillage. Lorsque les frais de chauffage sont répartis selon la consommation réelle, l’immeuble réalise 15 % en moyenne et jusqu’à 25 % d’économies selon l’Ademe.

Réduire l’empreinte carbone du bâtiment

Le Plan Climat a fixé de nouveaux objectifs pour le pays, dont celui d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. D'ailleurs, la loi du 8 novembre 2019 relative à l'énergie et au climat a inscrit cet objectif dans la loi.

En France, cela implique une division par 6 des émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport à 1990. Concrètement, cela suppose de réduire les émissions de la France à 80 MtCO2e contre 445 MtCO2e en 2018.

Par ailleurs, les émissions de GES relatives aux consommations d’énergie des bâtiments résidentiels et tertiaires et aux produits de construction représentent près d’un tiers des émissions nationales. Il est certain que cet objectif va demander des efforts importants et une transformation profonde des modes de vie, de consommation et de production.

À l’inverse, l'individualisation des frais de chauffage génère 2 millions de tonnes de CO2 en moins, soit l’équivalent des rejets d’un million de voitures.

Elle induit l’économie de 6 milliards de kilowatts, soit l’équivalent du chauffage de toute l’agglomération lyonnaise !

Pour toutes ces raisons, à l’heure où le chauffage représente 66 % des consommations d’énergie d’un immeuble, la mise en place de l’individualisation des frais de chauffage est une solution efficace et équitable pour réduire la facture.

Un compteur par système de chauffage, une répartition juste

Avec plus de 4,5 millions de compteurs à travers la France, dont un million connecté, ista accompagne les gestionnaires d’immeubles privés et publics dans l’application de la loi relative à la transition énergétique du 17 août 2015, renforcée par la loi Elan.

Notons que les immeubles avec l’étiquette énergétique G, F, E, D et la partie haute du C (lorsque la consommation dépasse les 80 kWh/m2/an), ont l’obligation d’individualiser le chauffage collectif d’ici octobre 2020.

individualisation des frais de chauffage

Pour chaque gestionnaire, ista propose des solutions allant de l’installation des compteurs à l’individualisation des frais de chauffage en passant par l’entretien et la relève à distance. Ces dispositifs facilitent les échanges de données et s’adaptent à tous les systèmes.

individualisation des frais de chauffage

Il existe 2 outils pour mesurer la consommation individuelle de chauffage :

  • Il convient d’installer des compteurs d’énergie thermique lorsque le réseau de chauffage est horizontal,
  • Les répartiteurs de frais de chauffage sont mis en place lorsque le réseau de chauffage est vertical.

De plus, les frais de chauffage dans les immeubles équipés d’un chauffage sont partagés à :

  • 70 % selon les consommations individuelles de chaque logement,
  • 30 % en frais communs correspondant au chauffage des parties communes.

La maîtrise du chauffage est l’affaire de tous !

ista assure aux résidents un suivi personnalisé et connecté de leurs consommations : alertes mail/ SMS en cas de surconsommation. De même, on peut estimer ses objectifs de consommations et les paramétrer en fonction d’un logement comparable.

Par ailleurs, vous pouvez diminuer la facture en appliquant quelques écogestes simples :

  • Fermer les robinets de radiateurs avant d’aérer,
  • Aérer les pièces pas plus de 10 minutes,
  • Baisser les volets pendant la nuit,
  • Réduire la température en cas d’absence prolongée,
  • Purger les radiateurs.

Précisons qu’il est également recommandé d’adopter les bonnes températures :

  • Salle de bain : 21°C
  • Séjour : 20°C
  • Chambre d’enfant : 19°C / adulte : 17°C
  • Cuisine : 17°C
  • Absence de plus de 2 heures : 16°C
  • Absence de plusieurs jours : 14°C

Guide des Pros 2020 (728×150)
Bonnes vacances
Chaîne Youtube