Incendies domestiques : augmentation des risques en hiver

Le nombre d’incendies domestiques est en hausse

Avec l’arrivée de l’hiver 2021, l’Observatoire de la sécurité des foyers alerte sur la hausse importante des incendies domestiques dans l’Hexagone. À cette saison, les sinistres sont plus fréquents. Car, la majorité des Français préfèrent rester chez eux. Aussi, ils sollicitent davantage le chauffage ou la cheminée. Ils ont cependant tendance à négliger les risques d’incendie. Il est donc important de leur rappeler les bons gestes afin de les réduire au maximum.

Le nombre d’incendies domestiques est en hausse

Lancé par Covéa, Verisure et Saretec en 2019, l’Observatoire de la sécurité des foyers (OSF) vise à mieux maîtriser les risques d’incendies. Il permet donc de sensibiliser plus efficacement le grand public sur la prévention des sinistres domestiques.

GRDF 2021
Pro Archives Conciergerie digitale

Le nombre d’incendies domestiques est en hausse

Notons que Covéa est un important groupe d’assurance mutualiste français, connu pour ses trois marques MAAF, MMA et GMF. Verisure est un leader européen de la télésurveillance proposant des solutions de sécurité de dernière génération. Saretec, quant à lui, est un groupe spécialisé dans la prévention et la gestion des risques.

En novembre 2020, l’OSF avait présenté les résultats de son enquête OpinionWay abordant le comportement des Français face aux risques d’incendie. Il avait aussi sorti un livre blanc consacré à l’accompagnement du grand public face à ce danger.

À l’approche de l’hiver 2021, cet observatoire avertit les Français sur la fréquence et la hausse des incendies domestiques. En dix ans, le nombre de ces sinistres a ainsi progressé de 50 %.

Sur 3,6 millions de sinistres « habitation » assurés, plus de 210 000 incendies domestiques sont enregistrés en 2020. Soit une proportion non négligeable de 6%.

L’hiver, la saison où les incendies domestiques sont les plus nombreux

L’hiver, de décembre à mars, est la période de l’année durant laquelle le nombre d’incendies domestiques est le plus élevé. En effet, les équipements de chauffage fonctionnent alors à plein régime. Or, on observe, que le danger est plus présent la nuit (41 %), sachant qu’il entraîne plus de décès durant cette période (70 %).

Les appartements sont plus exposés aux risques d’incendie que les maisons. D’ailleurs, ce sont dans les vieilles habitations datant de 25 à plus de 50 ans que les risques sont les plus élevés. En France, les incendies sont causés notamment par des :

  • appareils électriques ou prises en surcharge ;
  • sources de chaleur mal maîtrisées ;
  • gestes malencontreux dans la cuisine.

Notons que dans un logement, la cuisine est le premier endroit où les incendies domestiques se déclenchent. Par ailleurs, le feu se développe à une vitesse exponentielle. Au bout de seulement trois minutes, il faut une citerne d’eau pour l’éteindre.

Les Français sous-estiment ce sinistre

Selon l’enquête OpinionWay pour l’OSF, seuls 17 % des Français pensent que l’incendie est la première menace pesant sur leur foyer. Au contraire, près d’un Français sur trois (32 %) considère le cambriolage comme le sinistre le plus menaçant. D’ailleurs, près de 9 Français sur 10 estiment qu’il y a peu de risque d’incendie, voire aucun dans leur logement. C’est un fait particulièrement étonnant.

D’une manière générale, les incendies domestiques sont donc sous-estimés par les Français. En plus de cette méconnaissance et de cette insouciance, certaines personnes adoptent même des comportements à risque. Ainsi, parmi plus de 30 comportements à risque recensés, les Français en adoptent en moyenne 7 !

Pour les équipements ayant besoin d’un entretien régulier (notamment les cheminées, ou encore les chauffages au fioul ou au gaz), seul un Français sur deux déclare avoir un contrat d’entretien. De plus, 4 installations sur 10 ne bénéficient pas encore de contrôle annuel.

Prévenir les incendies grâce à des gestes simples

L’Observatoire de la sécurité des foyers souhaite voir baisser au maximum le nombre d’incendies domestiques. C’est pourquoi il vous fournit des conseils simples, mais efficaces, en l’occurrence :

  • couper toujours l’électricité et le gaz lorsque vous sortez de chez vous ;
  • ranger dans un endroit sûr les produits inflammables ;
  • entretenir régulièrement les installations ;
  • débrancher les appareils inutilisés ;
  • éviter de surcharger les branchements ;
  • etc.

L’observatoire vous recommande d’ailleurs de vous équiper d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF).

En deux ans, cet appareil a permis de sauver la vie de 400 personnes lors des incendies. Une baisse significative de 25 % des morts liées à un incendie a ainsi été constatée.

Rappelons que la loi Morange-Meslot de 2015 impose l’installation de ce système de détection de fumée dans chaque résidence principale. Par ailleurs, de nombreux assureurs et sociétés de sécurité encouragent son utilisation. Malgré tout cela, environ 11% des foyers français ne sont pas encore équipés.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)
Inscription NL MI 728×150