Aller au contenu

Immobilier

Immobilier parisien : Les prix ont baissé de -2,8% sur l’ensemble de l’année 2014

  • par
Immobilier parisien : Les prix ont baissé de -2,8% sur l’ensemble de l’année 2014

Les prix de l’immobilier parisien et francilien ont baissé en 2014, -2,8% sur l’ensemble de l’année selon le dernier baromètre des prix de MeilleursAgents. Mais cette baisse est légèrement inférieure aux prévisions de janvier dernier (entre -3% et -5%). La surprise vient surtout du dernier trimestre avec une hausse inattendue en décembre.

Une augmentation du pouvoir d’achat plus que bénéfique

Les acheteurs parisiens ont vu leur pouvoir d’achat augmenter de pratiquement +10% en 2014 sous le double effet de la baisse des taux d’intérêt et de celle des prix. Les taux moyens ont baissé de -0,9 points entre janvier (3,5%) et décembre 2014 (2,6%). Une telle réduction historique équivaut à une baisse de -7% des prix.

Avec -2,8% de baisse des prix à Paris, c’est donc près de 10% d’augmentation du pouvoir d’achat qui a été octroyé aux ménages solvables. « Cette situation paraît doublement bénéfique. D’une part, elle redonne aux acheteurs des possibilités qu’ils avaient perdues à cause de l’augmentation des prix jusqu’en 2011. D’autre part, ce gain de pouvoir d’achat ne se fait pas au détriment des vendeurs qui ne voient pas la valeur de leurs biens amputée trop fortement. Toutefois, notre sentiment est qu’une baisse des prix plus marquée et qui n’aurait pas été freinée par la baisse des taux aurait eu un effet plus bénéfique sur la fluidité générale du marché », commente Sébastien de Lafond, Président et cofondateur de MeilleursAgents.

A Paris, les prix ont augmenté de +0,3% en décembre après être restés stables en novembre et avoir baissé de seulement -0,1% en octobre. En décembre, les prix des petites surfaces (1 et 2 pièces) ont augmenté de +0,5% (+1,1% en deux mois) et ceux des grandes surfaces (3 pièces et plus) de +0,1%. Le prix du m² parisien s’établit à 7.863€ en moyenne soit -700€ par rapport au plus haut du marché en juin 2011.

En banlieue, les prix ont légèrement baissé en décembre : -0,1% en Petite Couronne et -0,2% en Grande Couronne. Les volumes restent 15 à 20% inférieurs et les délais de vente deux fois plus longs comparés aux années les plus dynamiques du marché parisien.

Quelle sera l’évolution du marché de l’immobilier parisien en 2015 ?

« La hausse des prix des petites surfaces (1 à 2 pièces) en fin d’année (+0,5% en décembre après +0,6% en novembre, c’est beaucoup), montre un regain de vitalité des primo-accédants à la faveur de taux toujours plus bas. Et les prix des grandes surfaces, normalement à la peine en cette période de l’année, en légère hausse en décembre complètent ce tableau assez surprenant. Certes les taux baissent, mais de là à annuler voire inverser la tendance à la baisse des prix ? Feu de paille ou signe avant-coureur d’une vraie reprise ? Nous devrons attendre les premiers mois de l’année et le retour des acheteurs de surfaces familiales pour confirmer un tel scénario. Au final, notre boussole pour 2015 reste le rapport de force entre la demande et l’offre, et avec à peine un acheteur actif pour un vendeur (ITI = 1), le marché parisien reste fondamentalement orienté à la baisse. Et si tout indique que les taux vont rester bas voire baisser encore, la baisse va rester modérée, à nouveau autour de 3% en 2015 », indique Sébastien de Lafond.

Source : www.meilleursagents.com

nv-author-image

Manda R.

Laisser un commentaire