Immobilier du futur : quid de l’IA et du Machine Learning ?

Immobilier du futur : quid de l’IA et du Machine Learning ?

En plus de faciliter notre vie quotidienne, l’Intelligence Artificielle (IA) s'est invitée au sein de tous les services des entreprises pour automatiser les processus répétitifs et chronophages. Retour sur ces technologies de pointe et sur leurs utilisations pour votre syndic

L'IA : définition et utilisation

La quatrième révolution industrielle efface les frontières entre physique et numérique. Ces effets se répercutent sur tous les secteurs d'activité grâce à des technologies novatrices. Parmi celles-ci, l'Intelligence Artificielle (IA). Ce terme apparu dès les années 50, définit un ensemble de techniques permettant aux machines d'imiter l'intelligence réelle.

L'IA se divise en 3 niveaux d'autonomie

  • Les systèmes qui « exécutent », comme la collecte massive de données (Big Data),
  • Les systèmes qui « pensent », tels les Chatbot qui orientent les copropriétaires sur le HelpDesk de votre agence,
  • Enfin les systèmes « auto-apprenants ». À l'instar des applications qui dématérialisent et contrôlent les notes de frais de vos gestionnaires grâce à une simple photo du justificatif.

Le Machine Learning ou l'apprentissage automatique

La troisième forme d'IA dite "auto-apprenante" s'appelle le Machine Learning. Elle se fonde sur des approches mathématiques et statistiques pour donner aux ordinateurs la capacité d'apprendre à partir d'une grande quantité de données brutes. La machine apprend de ses erreurs, à force d'être validée ou invalidée, elle améliore ses performances.

Prenons l'exemple du traitement d'un document complexe : la facture. Selon le fournisseur, les informations (HT, TTC, numéro de facture…), ne sont pas localisées au même endroit. Le Machine Learning reconnaît les données, les extrait et les intègre dans votre outil comptable.

Le Deep Learning : l'apprentissage approfondi

Le Deep Learning est arrivé un peu après. Il fonctionne en couches interconnectées. Ici, la prise de décision ne dépend pas uniquement de schémas prédéfinis, mais s'ajuste au fur et à mesure. Plus ils sont complexes, plus l'IA est considérée comme "profonde" (Deep).

Grâce au Deep Learning et au générateur de texte, on peut par exemple imaginer que dans un futur proche, l'IA enverra une réponse à votre fournisseur pour toute relance après vérification automatique dans la comptabilité.

L'Intelligence Artificielle : le coup de boost tant attendu par votre syndic

Quel cabinet ne souhaiterait pas automatiser du mieux possible ses tâches répétitives pour se consacrer encore plus à sa relation client ?

En effet, la comptabilité, avec ses volumes importants de documents dont les factures fournisseurs en est le bon exemple. Aussi, la digitalisation, le Machine Learning et récemment le Deep Learning, permettent une dématérialisation intelligente qui libèrent le Back-Office de ses tâches récurrentes.

L'intelligence Artificielle progresse à une vitesse exponentielle. Désormais, les tâches rébarbatives sont déléguées à la technologie. Celle-ci analyse et compare instantanément des millions de données, jusqu'au zettaoctet. Même sur des documents à structure variable comme la facture, elle réduit le taux d'erreur et valorise les informations contenues grâce au Data Mining.

En augmentant la performance et la rentabilité de leur cabinet grâce à l’Intelligence Artificielle, les professionnels de l’immobilier aussi ont le droit de bénéficier de la démocratisation des nouvelles technologies !

Guide des Pros 2020 (728×150)