Aller au contenu

Vie pratique

Immeuble d’habitation : les attentes et les préoccupations des résidents

Les confinements ont-ils changé les préoccupations et les attentes des Français, surtout des Franciliens, envers leur immeuble d’habitation ? Pour obtenir des réponses à cette question, KONE a réalisé une enquête auprès de 3 000 Français via l’institut YouGov. Cette entreprise a présenté les résultats de son étude à l’occasion du MIPIM 2022.

L’hygiène, la sécurité et la convivialité dans un immeuble d’habitation

D’après l’enquête YouGov/KONE, les Français vivant dans un immeuble d’habitation collectif se préoccupent avant tout de l’hygiène et de la propreté. Pour 95 % des répondants, faire régulièrement le ménage et respecter les mesures barrières sont « importants ». En Île-de-France, 64 % des résidents trouvent « très important » ce critère d’hygiène et de propreté. Ces préoccupations sont étroitement liées à la crise du coronavirus.

“Confinements successifs, distanciation sociale, consignes sanitaires, semblent avoir marqué les Français dans leur rapport à leur immeuble. Ils recherchent avant tout un environnement de vie sécurisé et protecteur. On peut parler d’immeuble « cocon ». D’autant que bon nombre de répondants aspirent aussi à plus de convivialité.” – Cédric de la Chapelle, directeur modernisation de KONE France et spécialiste du segment résidentiel.

La sécurité se place en deuxième position des préoccupations des habitants d’immeubles collectifs. Cela concerne notamment l’accès à l’immeuble d’habitation et à ses parties communes. Pour 94 % des répondants, ce critère de sécurité est « important ». Par ailleurs, 69 % des femmes et des plus de 55 ans le considèrent comme « très important ».

La convivialité figure aussi parmi les premières préoccupations des résidents d’immeubles collectifs. Pour 79 % d’entre eux, il est essentiel d’organiser des animations et de bien s’entendre avec le voisinage. Ce critère de convivialité intéresse essentiellement les plus de 55 ans (85 %).

L’accessibilité et la fluidité, deux éléments essentiels dans un immeuble d’habitation

Pour favoriser le bien-vivre ensemble, au-delà de l’hygiène et de la sécurité, d’autres critères se révèlent aussi indispensables. Il s’agit surtout du bon fonctionnement et de l’entretien des équipements, y compris les ascenseurs, l’interphone et le chauffage. Pour 94 % des Français habitant dans un immeuble, ce critère est « important ». D’ailleurs, il est « très important » pour 68 % des Franciliens.

De plus, il convient de bien informer les résidents sur la vie de leur immeuble d’habitation. 87 % des répondants considèrent une bonne information comme un critère « important ». Cela concerne, par exemple, les dates de réunion, les travaux et tous les événements particuliers. En Île-de-France, 42 % des habitants d’immeubles collectifs estiment que ce critère est « très important ».




Enfin, 78 % des Français vivant dans un immeuble accordent de l’importance à l’accessibilité. D’ailleurs, 89 % des plus de 55 ans considèrent cette préoccupation comme « très importante ». Ainsi, l’ascenseur constitue l’équipement essentiel pour faciliter la mobilité au sein d’un immeuble d’habitation. Il est essentiel qu’il fonctionne de manière optimale, c’est le but d’un entretien régulier, si possible prédictif. Mais il est aussi un “passage obligé”, propice à l’information des habitants.

“ L’étude montre que tout ce qui permet des déplacements et des échanges fluides au sein des immeubles est déterminant pour les habitants. Ceux-ci s’organisent, en effet, bien souvent autour de l’ascenseur, qui est la colonne vertébrale de la mobilité au sein de l’immeuble, permettant à toutes et tous de se déplacer.” – Cédric de la Chapelle.

Les résultats de l’étude le confirment. 43 % des répondants (52 % des retraités) ont utilisé ou utilisent un ascenseur dans leur immeuble. Inversement, seuls 10 % des habitants ayant un ascenseur ne se servent pas de cet équipement au quotidien. Il s’agit en majorité des jeunes de 18 à 24 ans (17 %).

Les nouvelles technologies et les nouveaux services

Parallèlement aux préoccupations vues ci-dessus, 55 % des répondants disent vouloir bénéficier d’une innovation technologique dans leur immeuble d’habitation. Parmi les nouvelles technologies proposées, l’étude a montré que :

  • 31 % souhaitent utiliser des matériaux antimicrobiens ;
  • 20 % veulent avoir à leur disposition des robots nettoyeurs des parties communes ;
  • 23 % désirent profiter d’un écran d’information en temps réel dans l’ascenseur ou le hall de l’immeuble.

Par ailleurs, 50 % des Français souhaitent profiter d’au moins un service ou un nouvel espace partagé dans leur immeuble d’habitation. Les services ou espaces qui les intéressent sont :

  • des casiers pour la livraison des achats en ligne (30 %) ;
  • un jardin sur le toit (29 %) ;
  • une salle de sport (24 %) ;
  • une conciergerie (19 %) ;
  • un magasin (16 %).

Néanmoins, les attentes des répondants sont bien différentes selon leur profil. Les plus de 55 ans semblent être moins attirés par les services et les nouvelles technologies. Par contre, le déploiement d’un espace de coworking intéresse majoritairement les jeunes issus des ménages aisés.

“Bonne nouvelle, beaucoup de choses sont déjà possibles aujourd’hui grâce à la connectivité des équipements ! Le robot capable de se déplacer dans les étages pour livrer ou faire le ménage, ce n’est pas de la science-fiction ! Pour aller plus loin nous devons encore renforcer la coopération entre acteurs du bâtiment et travailler à l’ouverture des systèmes technologiques et des données.” – Cédric de la Chapelle.

Comment serait l’immeuble de demain ?

L’institut YouGouv a questionné cette fois-ci des personnes résidant en logement collectif et individuel. Ainsi, les résultats de l’étude montrent que les Français préfèrent avant tout un modèle d’immeuble d’habitation éco-responsable (41 %). 11 % des répondants aspirent à vivre dans un immeuble intelligent et connecté, contre 10 % pour ceux qui optent pour l’immeuble coopératif.

immeuble d'habitation connecté

 

22 % des Français veulent un immeuble où l’on peut profiter simultanément de ces trois dimensions (éco-responsable, intelligent et coopératif). Ils souhaitent en plus que des services à la carte y soient disponibles. Notons que ce sont surtout les jeunes de 18 à 24 ans qui sont attirés par les nouvelles technologies.

“ Plus qu’une finalité, l’immeuble connecté est surtout considéré comme un moyen d’atteindre un mode de vie plus responsable et plus coopératif. ” – Cédric de la Chapelle.

Pour l’entreprise KONE, cette étude montre l’intérêt des Français pour le smart building. Il est temps de mettre ce concept de construction en avant sur le marché du logement. Pour ce faire, les professionnels de l’immobilier doivent coopérer. Avant tout, leur objectif commun sera de mettre à la disposition des Français des immeubles plus fonctionnels, plus serviciels et plus durables.

À un autre niveau, une meilleure coopération permettra d’améliorer le bilan carbone des chantiers de rénovation, en mettant en place des filières de réemploi des matériaux.

“ C’est finalement un enjeu de maîtrise au sein des immeubles : maîtrise des besoins, des équipements, des flux, des consommations… Pour y parvenir, les différents systèmes doivent être connectés entre eux. En cela, les équipementiers doivent travailler ensemble pour y parvenir.” – Cédric de la Chapelle.

La technologie DX de KONE

Notons que KONE a lancé depuis un an sa technologie DX permettant de transformer un ascenseur en objet connecté. Ainsi, il est possible de relier l’ascenseur connecté aux autres équipements du bâtiment compatibles pour faciliter le quotidien des résidents.

Cette ouverture permet de déployer une véritable plateforme de services, activables en fonction des besoins au sein de la copropriété. Par exemple, l’ascenseur peut être connecté à une intelligence artificielle et bénéficier d’un service de maintenance prédictive.

De même, il est possible de connecter l’ascenseur à un robot afin qu’il puisse se déplacer dans l’immeuble. Il peut également être connecté à une application de gestion des portes et accès pour renforcer la sécurité, ou d’appel de l’ascenseur à distance, sans contact, pour lever certaines craintes en matière de propreté.


Etude Yougov/KONE sur les Français et leur immeuble. Enquête réalisée auprès de 3 002 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Le sondage a été effectué en ligne du 22 au 25 octobre. Parmi les répondants, 1 227 personnes ont déclaré habiter dans un immeuble et 645 disposer d’un ascenseur.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire