Grand Paris : une alliance entre professionnels de l’urbanisme et de l’immobilier

Les besoins de logement et d’aménagement urbain au sein du Grand Paris restent essentiels à l’attractivité de la métropole. Pourtant, les conséquences de la crise sanitaire pourraient bien figer l’économie comme la transition écologique. Dans ce contexte, une alliance inédite regroupe des professionnels de l’urbanisme et de l’immobilier.

Une initiative au service de la métropole du Grand Paris

Dans ce contexte exceptionnel, les professionnels de la chaîne immobilière et du bâtiment ont une responsabilité commune. C’est pour cela que différents acteurs du monde de l’immobilier et de l’architecture lancent l’Alliance des professionnels de l’urbanisme et de l’immobilier du Grand Paris (Apui-GP).

URMET 2020 – Bannière 1

Ainsi, cette nouvelle alliance regroupe des notaires du Grand Paris, des professionnels de la Fnaim du Grand Paris, de la Fédération des promoteurs immobiliers d’Île-de-France, et de l’Ordre régional des architectes.

Cette période particulière doit rassembler les énergies, les expériences et les compétences de chacun. D’ailleurs, cette initiative est ouverte aux autres professionnels de l’immobilier et de l’urbanisme du Grand Paris.

De même, cette alliance doit permettre à ces différents métiers de faire des propositions aux pouvoirs publics. En l’occurrence pour améliorer la fluidité du marché de l’immobilier et du logement. Dans un premier temps, il s’agit de faire évoluer les méthodes de travail avec les collectivités locales.

Les collectivités absentes de la digitalisation

Comme l’explique Marc Villand, président de la FPI IDF : “ Les professionnels de l’immobilier ont fait d’énormes efforts pour être au rendez-vous de la dématérialisation. Les notaires ont fait un effort important également, pour s’équiper. Le grand absent de la digitalisation, ce sont les collectivités. ”

Pourquoi ne pas anticiper pour la fin de l’année 2020 les objectifs fixés pour janvier 2022 par le législateur en termes de dématérialisation des échanges ?

En effet, les enjeux sont importants pour la métropole du Grand Paris, car il faut absolument éviter tout allongement inutile des délais de décision notamment pour :

  • les autorisations d’urbanisme,
  • les déclarations d’intention d’aliéner,
  • ou les avis techniques comme les conformités d’assainissement.

De fait, les collectivités doivent s’équiper rapidement pour instruire les dossiers de manière dématérialisée.

Ce groupement propose donc de les accompagner. L’objectif est de mettre à leur disposition leurs expériences et compétences pour le travail à distance et la numérisation. De plus, ils établiront un état des lieux régulier des difficultés qui se posent.

Enfin, le groupement formulera rapidement des propositions en matière de logement, d’aménagement et de transition écologique pour le Grand Paris.

Pour Christine Leconte, Présidente du Conseil régional de l’Ordre des architectes d’Ile-de-France, “ cette crise est bien l’occasion de se préparer à une autre crise écologique et sociale. ”

Seul le dialogue entre acteurs peut permettre de repenser le modèle de la métropole du Grand Paris. Il est temps de mobiliser les savoirs-faire. Pour toutes ces raisons, il est important d’associer toutes les forces pour les mettre au service de la population, des élus et de l’économie locale.

Guide des Pros 2020 (728×150)