Gestion de copropriété : illiCopro devient Matera et lève 10 millions d’euros

Matera gestion de copropriété
Faire du syndic coopératif, le mode de gestion numéro 1

illiCopro qui a déjà conquis plus de 25.000 copropriétaires en deux ans fait peau neuve et devient Matera. La plateforme vient de réaliser une levée de fonds de 10 millions d’euros avec pour ambition de devenir le leader de la gestion de copropriété en Europe.

Jurisprudences 2019
GRDF Copro 2020

Une remise en question de la gestion de copropriété exercée par des professionnels

 

Fondée en janvier 2017, illicopro devenue Matera a permis une forte expansion du modèle du syndic coopératif ou bénévole avec une approche très tendance en ce moment du « faites-le vous-même ».

Ainsi, Matera combine les services d’une plateforme en ligne et l’accompagnement d’experts (comptabilité, juridique, assurances, gros travaux) pour assurer aux propriétaires une gestion optimale de leur copropriété.

La solution de Matera propose une plateforme pour les tâches quotidiennes et des experts pour les tâches complexes.

On peut tout à fait comprendre que cette nouvelle offre rencontre son marché, mais pour autant, on peut reprocher à l’ancien Illicopro ou le nouveau Matera d’avoir orienté toute sa communication à l’encontre des syndics professionnels.

Puisque je vous l’apprends, selon Matera « 10% des propriétaires français sont satisfaits de leur syndic ». On aurait donc 90% de copropriétaires insatisfaits de leur syndic !

Un parti pris très agressif qui incite clairement à se débarrasser de son syndic « traditionnel » dont les carences ne sont plus à démontrer …

Je cite les éléments du communiqué de presse : « Matera a permis une forte expansion du modèle du syndic coopératif, qui pallie les carences du syndic traditionnel (qualité de services, prix élevés, divergence d’intérêts avec ceux des copropriétaires) et améliore considérablement la vie des copropriétaires. »

Jurisprudences 2019
Guide des Pros 2020 (728×150)

Matera : un modèle de gestion de copropriété moins cher, plus efficace ?

 

Plus concrètement, la plateforme fournit un accès à chaque copropriétaire et offre de nombreuses possibilités. Parmi celles-ci, on note :

  • la traçabilité des dépenses en temps réel,
  • l’accès à un catalogue d’artisans fourni et qualitatif,
  • le paiement des charges en ligne,
  • le signalement de fuites d’eau,
  • un espace de discussion entre copropriétaires, etc.

L’abonnement à Matera (dont on ne connait pas le tarif) donne aussi accès à une communauté où se partagent conseils et bons plans, ainsi qu’à un accompagnement illimité et sans frais supplémentaires pour tous les sujets plus complexes (questions juridiques et comptables, optimisation des charges, recherche de subventions pour travaux).

L’offre semble complète, les copropriétaires ont accès à des tas de services en ligne et même à un réseau social d’échanges entre copropriétaires. Mais on n’en sait pas beaucoup plus sur ce qui nous intéresse vraiment, c’est-à-dire les services proposés en matière de gestion de copropriété et la prise en main des missions « traditionnelles » du syndic …

Matera compte un millier de copropriétés clientes, dont des ensembles allant jusqu’à 250 appartements, à Paris, Lyon, Nantes ou Marseille, dans le neuf comme dans l’ancien.

Est-ce que c’est la preuve que ce modèle marche ? Une évidence selon son co-fondateur Raphaël Di Meglio, co-fondateur et CEO de Matera.

Le fait qu’en deux ans, dans un marché sclérosé, Matera compte déjà un millier de copropriétés clientes est la preuve de l’efficacité de notre modèle qui réaligne l’intérêt du syndic avec celui des copropriétaires.

Jurisprudences 2019
GRDF Copro 2020

Faire du syndic coopératif, le mode de gestion numéro 1

 

En 2020, cette levée de fonds de 10 millions d’euros permettra à Matera d’accélérer sa croissance dans plusieurs domaines.

En effet, Matera compte enrichir son offre en proposant notamment la renégociation des contrats (assurance, ménage, maintenance des ascenseurs), une application mobile, une gestion des gros travaux ainsi que la gestion de la livraison et des levées de réserve pour les copropriétés neuves.

Ces fonctionnalités, complexes à mettre en place, nécessitent le recrutement de spécialistes. En 2020, Matera prévoit ainsi une centaine de recrutements : comptable, assurance, juridique, mais aussi spécialistes du bâtiment, marketing et RH, commercial, IT.

Ensuite, les fonds levés servent les ambitions à l’international avec, en ligne de mire, la Belgique, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne. Cela semble étonnant car bien que les problèmes puissent paraître identiques, à première vue, en matière de gestion d’immeuble, la réglementation de la copropriété reste bien différente d’un pays à l’autre.

Quoi qu’il en soit, la start-up entend rapidement adapter son produit pour devenir le leader européen du secteur.

Plusieurs sociétés de capital-risque ont participé à ce tour de table. Aux côtés d’Index ventures, Samaipata, partenaire financier historique qui a participé à une première levée de fonds de 1,5 million d’euros en 2019, réaffirme sa confiance.

En plus d’Index Ventures et de Samaipata, plusieurs business angels, Bertrand Jelensperger de La Fourchette, Paulin Dementhon de Drivy et Marc-David Choukroun de la Ruche Qui Dit Oui, ont participé à ce tour de table et entrent ainsi au capital de Matera.

« Pour la plupart des propriétaires d’un appartement, la gestion de la copropriété est un processus difficile, coûteux et complexe. Nous avons été impressionnés par le pouvoir d’attraction et par les retours clients que Matera a obtenus depuis son lancement, tout comme la vision de ses fondateurs de transformer ce secteur. »

Il est certain que pour les investisseurs, Matera est à présent une start-up mature dont le modèle et la satisfaction client ne sont plus à prouver. Sa stratégie de croissance est claire et ambitieuse avec un marché à très fort potentiel.

On peut se demander s’ils connaissent bien le marché de la copropriété en France et en Europe ! J’aimerais avoir votre avis sur la question, vous allez peut-être m’éclairer car je n’y comprends plus rien !

Jurisprudences 2019
Guide des Pros 2020 (728×150)