Aller au contenu

Immobilier

Estimation immobilière : combien vaut votre bien immobilier ?

Estimation immobilière : combien vaut votre bien immobilier ?

Quelle que soit la transaction immobilière envisagée, vous devez connaître la valeur vénale du bien immobilier. Quel est le juste prix pour une mise en vente ou le prix du marché pour une acquisition ? En effet, la valeur de marché réelle doit tenir compte de plusieurs critères, mais surtout du prix de mise en vente de biens comparables. Voici quelques conseils pour une estimation immobilière efficace.

Comment réaliser une estimation immobilière ?

Comme n’importe quel marché, le prix est fixé en fonction de l’offre et de la demande. Or cet équilibre va fluctuer selon les périodes avec des baisses et des hausses du prix de l’immobilier. Si l’on regarde l’évolution sur les 10 dernières années, les prix n’ont cessé d’augmenter.

Comment réaliser une estimation immobilière ?

Comment réaliser une estimation immobilière ?

 

Selon l’Insee la hausse est d’environ 22% entre 2010 et 2020 en France. Aussi, lorsque vous revendez votre appartement ou votre maison, sa valeur de marché sera certainement différente de celle au moment de votre achat. Si les prix augmentent comme en ce moment, vous faites une belle plus-value !

Alors comment s’y prendre concernant l’estimation d’une maison ou d’un appartement ? Tout d’abord, on se renseigne sur les sites d’annonces immobilières et l’on consulte des vitrines des agences immobilières de son quartier. Cela permet de savoir comment se comporte le marché avec déjà une première fourchette de prix.

Vous pouvez aussi interroger des observatoires, baromètres et bases de données immobilières qui répercutent le prix au mètre carré des logements dans les grandes métropoles françaises. À cet effet, connaissez-vous la base des demandes de valeurs foncières (DVF) ? C’est une base publique ouverte en 2019 par la Direction Générale des Finances Publiques.  Ainsi, vous y trouverez, l’ensemble des ventes de biens fonciers réalisées durant ces cinq dernières années. Ces données proviennent aussi bien des notaires que des informations saisies dans le cadastre.




Quels sont les critères à analyser pour évaluer votre bien immobilier ?

C’est connu, les vendeurs ont la fâcheuse habitude de surestimer la valeur de leur bien immobilier. On peut le comprendre puisque l’on y ajoute une valeur effective. Les vendeurs vous diront : « C’est la maison où j’ai vu grandir mes enfants ». Ou encore : « C’est l’appartement que j’ai totalement redécoré et aménagé avec soins, etc.»  Mais l’acheteur ne le voit pas avec les mêmes yeux ! D’autant plus qu’il s’est renseigné sur les prix, il suit l’actualité immobilière et la conjoncture du marché.

Faites appel à un professionnel de l’immobilier

C’est pourquoi, il vaut mieux se faire accompagner par un agent immobilier local ou un professionnel pour obtenir une estimation fiable et vendre au meilleur prix. D’autant plus que cette estimation immobilière est gratuite ! Bien sûr, il vous demandera de lui confier le mandat de vente par la suite. Mais, vous pouvez aussi vous adresser à un notaire ou un expert immobilier qui vous facturera entre 200€ et 500€.

En effet, avec l’aide d’un professionnel de l’immobilier, vous pourrez sereinement procéder au calcul du prix de votre bien immobilier. Pour cela, il est important de s’appuyer sur des données objectives.

Les spécificités du bien font varier l’estimation immobilière

Voici une liste de critères qui font varier la valeur vénale :

  • Localisation. Le bien est situé dans une grande métropole, dans un quartier dynamique. Transports à proximité. Commerces et aménagements urbains, etc.
  • surface, nombre de pièces, plan.
  • état du bien.  état général, luminosité, étage, accessibilité, vis-à-vis, balcon, etc.
  • nuisances sonores ou olfactives, parties communes, voisinage, etc.

À la lumière de ces éléments et des spécificités de votre logement, vous serez alors amené à appliquer une décote ou au contraire une surcote sur le prix du marché. Votre bien possède des défauts alors, il faudra concéder une baisse de 10 à 20 %. Mais, avec une situation exceptionnelle, des prestations de qualité ou une belle terrasse, le prix pourra s’envoler.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire