Durée des crédits, tarification des banques mais quid du taux d’usure ?

crédit immobilier

Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi et Président de l’APIC, décrypte le diagnostic présenté le 12 décembre par le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) et ses conséquences sur le marché du crédit immobilier.

Respecter le taux d’effort de 33%

 

Les autorités ont recommandé aux banques de veiller à garder des pratiques saines telles que respecter le taux d’effort de 33%, le plafonnement de la durée des prêts à 25 ans et des emprunts correspondant à 7 années de revenus maximums.

Bercy et la Banque de France reconnaissent ainsi que le marché est sain et que le modèle français est un bon modèle.

Ces mesures ne seront pas contraignantes, car ce sont des recommandations, mais espérons qu’elles ne viennent pas brider l’accession à la propriété, car l’immobilier est pour les Français un projet de vie essentiel et sécurisant pour la retraite.

Durée des crédits jusqu’à 25 ans

 

Cafpi regrette néanmoins que la durée de 30 ans ne soit pas conservée pour les primo accédants. Il ne fallait pas l’exclure mais l’encadrer et la réserver à cette unique clientèle afin de lui permettre d’accéder à la propriété pour le montant d’un loyer.

Guides des Pros 728×150
Jurisprudences 2019

Tarification du crédit immobilier de 0,15 à 0,20

 

Le Haut Conseil pointe du doigt l’importance de la tarification du crédit immobilier afin de ne pas fragiliser les banques. Cafpi milite pour une légère augmentation des taux. Une remontée raisonnable de 0,15 à 0,20 en moyenne, afin de remettre les banques en sécurité en permettant d’anticiper les nouvelles contraintes imposées par Bale 4.

Jurisprudences 2019

Taux d’usure : le grand oublié de ce diagnostic

 

Pourquoi ne pas avoir abordé le taux d’usure qui est établi par la Banque de France ? En augmentant la tarification des banques et en ne revoyant pas le calcul du taux d’usure, encore plus d’emprunteurs présentant les garanties pour eux-mêmes et pour les banques se verront exclus du crédit.