Crowdfunding immobilier : HEXAGONe privilégie la sécurité de l’épargnant

Crowdfunding immobilier : HEXAGONe privilégie la sécurité de l’épargnant
Emmanuel da Costa

Crowdfunding immobilier : HEXAGONe privilégie la sécurité de l’épargnant

Il est, en effet, de notre responsabilité d’apporter aux épargnants qui nous font confiance toute la satisfaction qu’ils sont en droit d’attendre en termes de retour sur investissement et de sécurité de leur placement.

Soyons francs : si le financement participatif propose une rémunération au moins 4 fois supérieure à celle du Livret A, c’est avec une dose de risque supplémentaire. Mais, ce risque, il est possible de le maitriser afin de le contenir dans des proportions très acceptables. Pour cela, HEXAGONe dispose de deux atouts exceptionnels : la connaissance du risque et le mode de financement choisi.

Nous sommes des professionnels aguerris de l’assurance construction. Notre métier de base consiste à instruire et à présenter aux grands assureurs de la place les dossiers de demande de garanties des promoteurs. Dans la sélection des projets proposés sur leur site de financement participatif, nous faisons preuve de la même rigueur prudentielle que les assureurs.

Nos critères de sélection portent ainsi sur le professionnalisme du promoteur et sur un certain nombre de normes relatives au montage, à la couverture financière du programme (minimum de 75% du coût de revient) et à sa pré-commercialisation (minimum de 50%). Les projets sélectionnés sont tous éligibles au bénéfice des assurances techniques (Dommage Ouvrage, Constructeur non Réalisateur et Tous Risques Chantier) et des garanties (Garantie Financière d’Achèvement, Garantie d’Exécution).

L’épargnant consent un prêt au promoteur. Il reçoit en échange un titre financier (une obligation) qui lui donne droit à une rémunération (comprise entre 5% et 10%) et au remboursement de la somme prêtée au terme de l’opération. En tout état de cause, le risque est limité à une rémunération incomplète ou nulle, à un allongement de la durée d’investissement, voire dans le pire des cas à une perte en capital.

Nous offrons également sur certains projets la possibilité de bénéficier d’une garantie (sûreté réelle, hypothèque) représentant 130 à 150% du capital investi.

En revanche, aucune responsabilité n’est encourue par l’investisseur au-delà de sa mise de fonds initiale. Nous avons exclu tout montage faisant entrer les épargnants au capital des sociétés civiles de construction-vente que les promoteurs utilisent pour réaliser leurs projets. Il faut savoir, en effet, qu’en devenant associé dans une SCI, l’investisseur pourrait se voir obliger de contribuer aux pertes de la société au-delà de sa mise de fonds. Une responsabilité illimitée contraire à la sécurité que nous voulons garantir aux épargnants.

Un conseil pour terminer : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier ! Répartissez votre investissement sur plusieurs projets, vous diluez ainsi encore un peu plus le risque et augmentez vos chances de gains. La palette des financements participatifs proposés par HEXAGONe permet en effet une large répartition entre de nombreux projets, tous contrôlés et sélectionnés avec la même rigueur.

Les premiers financements sont ouverts ! Sur le site www.hexagon-e.com, déjà dix projets sont proposés aux investisseurs, un peu partout en France.

En région parisienne et dans de grandes agglomérations :

  • A Antony (92), « Les Jardins d’Orphalèse », un programme de 23 logements, 1 commerce et 29 parkings ;
  • Dans le Grand Lyon, « Le Parc Elsa », 50 logements à Craponne, et « Le Cosy Bron », 24 logements à Bron ;
  • A Toulouse, « Le Smart », 16 logements, et dans l’aire urbaine toulousaine, « Les Jardins de Jacques et Marie », un immeuble de 24 logements et 14 villas à Cugnaux.

En Savoie et dans les Alpes :

  • A Annemasse, dans l’aire urbaine de Genève, « Les Vallées d’Or », 40 logements ;
  • Dans la commune des Gets (Haute-Savoie), «  Annapurna », des logements et des locaux d’activité ; « Chalets Le Makalu », programme de 4 chalets accolés.

Dans le Nord de la France :

  • A Dunkerque, « Résidence Nicolas Barré », 59 logements en deux bâtiments ;
  • A Saint-Martin-de-Boulogne (62),  17 logements.

www.hexagon-e.com