Crédit immobilier : des taux en baisse pour la rentrée

Crédit immobilier : des taux en baisse pour la rentrée

Selon les derniers chiffres de Cafpi, les taux de crédit immobilier continueront de baisser en septembre. La période des vacances était l’occasion pour les investisseurs, acheteurs ou propriétaires de peaufiner leur projet immobilier. Toutefois, les banques sont plus strictes dans l’analyse et la sélection des dossiers de demande d’emprunt. Découvrez comment les taux évoluent en ce moment.

Les taux de crédit immobilier en août

Au mois dernier, Cafpi, le courtier en crédits, a constaté une baisse des taux moyens sur toutes les durées de crédit immobilier. En fait, elle s’est surtout fait ressentir sur les durées plus longues. Les taux immobiliers moyens obtenus pour ses clients étaient de :

Inscription NL MI 728×150
Salon de la Copro
URMET 2020 – Bannière 1
Solucop 2021

  • 0,48 % sur 10 ans, contre 0,50 % en juillet ;
  • 0,66 % sur 15 ans, contre 0,68 % en juillet ;
  • 0,83 % sur 20 ans, contre 0,86 % en juillet ;
  • 1,04 % sur 25 ans, contre 1,09 % en juillet.
Les taux de crédit immobilier en août
Source : Cafpi

 

La baisse des taux moyens en août était consécutive au resserrement de la sélection des dossiers par les banques. C’était, en effet, l’affirmation de Philippe Taboret, Directeur général adjoint de Cafpi. D’ailleurs, les taux sur 25 ans en août ont reculé de 0,16 point par rapport au quatrième trimestre 2020.

Des taux de crédit immobilier bas pour la rentrée

Pour septembre, les barèmes indiqués par les banques sont similaires à ceux des mois précédents pour les meilleurs profils. Ainsi, les taux fixes de crédit immobilier négociés par Cafpi, leader du marché du courtage en crédits, vont de :

  • 0,33 % à 0,74 % sur 10 ans ;
  • 0,48 % à 1,03 % sur 15 ans ;
  • 0,63 % à 1,23 % sur 20 ans ;
  • 0,88 % à 1,32 % sur 25 ans.
Taux de crédit immobilier pour septembre

 

Ils restent toujours attractifs, en vue d’assurer notamment une bonne relance de l’activité des banques après les vacances d’été.

Des conditions d’octroi de crédit immobilier plus strictes

Pendant les vacances, les porteurs de projets immobiliers ont eu l’opportunité d’optimiser leur dossier de demande de crédit. Ils ont eu le temps de réfléchir davantage à leur projet d’achat, d’investissement, de construction ou de rénovation. Cela leur permet ainsi de mieux s’adapter aux conditions d’octroi de crédit immobilier imposées par les banques.

Bien que les banques soient aujourd’hui plus sélectives, elles restent flexibles et prêteuses. Elles sont obligées de suivre les mesures du Haut Conseil de Stabilité Financière. Désormais, elles comptent surtout développer leur activité en gagnant de nouveaux clients.

Selon Philippe Taboret, il est essentiel de présenter au banquier un dossier adapté à son profil et à son projet. Il convient de respecter minutieusement les nouvelles conditions d’octroi. C’est notamment la garantie d’obtenir son financement à des taux bas.

Une éventuelle hausse des taux immobiliers face à l’inflation

Il est important de se lancer dans son projet tant que les taux de crédit immobilier sont encore attractifs. En effet, nous faisons aujourd’hui face à une reprise économique et à ses impacts. La consommation des ménages explose. De nombreuses entreprises reprennent brusquement leur activité. Tout cela entraîne une augmentation des prix des matières premières et de l’énergie.

Selon Philippe Taboret, cette forte inflation déclenchera indéniablement une augmentation des taux d’intérêt. Malgré cela, les hausses pourraient se faire de manière progressive, grâce à une bonne maîtrise des taux. De toute façon, une telle situation aura des répercussions sur les projets immobiliers des futurs emprunteurs. À cet effet, ces derniers auront plus de charges. De plus, pour certains, ils seront forcés de diminuer les mètres carrés à acheter. Quelles que soient les circonstances, il est de mise de bien préparer son projet et de présenter un dossier solide.

Une baisse des mètres carrés achetés en août

Dans les grandes agglomérations, le nombre de mètres carrés achetés a diminué en août 2021 (comparé à août 2020). Par contre, les prix du mètre carré avaient augmenté. À Marseille, par exemple, le prix était de 2 869 euros, contre 3 105 euros en 2020. Dans cette agglomération, les acheteurs avaient acquis 73,91 mètres carrés, contre 70,51 mètres carrés en 2020.

En dépit de l’envol des prix, les demandes de crédit immobilier liées aux achats sont restées élevées. Exceptionnellement, Paris a cependant connu une baisse de prix (10 286 euros, contre 10 607 euros en 2020). Les mètres carrés vendus étaient de 21,28, contre 19,99 en 2020.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)