Chronique Hebdo Copro : Un baromètre national inédit des charges de copropriété

En matière de copropriété, nous avons eu le droit cette semaine à une petite révolution ! MeilleureCopro, une start-up lancée en 2016 par Édouard-Jean Clouet, a annoncé la création d’un baromètre national des charges de copropriété sur tout le territoire. Vous allez me dire que ce n’est pas nouveau et que l’on a déjà à notre disposition deux études annuelles sur les charges de copropriété.

 

Vous allez me parler de l’Observatoire de la FNAIM du Grand Paris qui couvre Paris, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne à partir de données comptables de quelques 7.500 copropriétés. Vous allez me rappeler également l’existence de l’Observatoire de l’ARC qui couvre le territoire français à partir de données comptables de 2.500 copropriétés.

D’un côté nous avons un Observatoire émanant des professionnels de l’immobilier et de l’autre celui d’une association de défense des copropriétaires et le plus souvent ces deux Observatoires ne donnent pas les mêmes chiffres et l’on comprend pourquoi. Alors il est difficile de s’y retrouver et de savoir qui a raison.

Il nous manquait un Observatoire indépendant en capacité d’arbitrer le débat. De plus, la question de l’échantillon posait problème car non comparable et celle des résultats exprimer et parfois en charge par an par mètre carré ou en charge par an par mètre carré développé ou par l’eau ne permettait pas de s’y retrouver.

Alors comment faire mieux ? A partir de quelles données et par quelle méthodologie pour obtenir quel résultat ? C’est bien en cela que l’on peut évoquer la création d’un baromètre inédit et unique !

MeilleureCopro.com a analysé les données de plusieurs millions d’annonces immobilières. A partir de la lecture automatisée de 7,5 millions d’annonces immobilières, MeilleureCopro a retenu pour leur exhaustivité en matière d’information, les données de 180.000 annonces d’appartements uniques.

Ces annonces d’appartements en vente précisent ainsi le niveau de charge des biens et la surface Carrez correspondante ainsi que le nombre de lot et le niveau de service des copropriétés associées.

Cet échantillon massif de biens uniques, pour l’essentiel situés dans des copropriétés différentes, représente bien l’état des charges sur 180.000 copropriétés. On change complètement l’échelle de l’échantillon.

Jamais une étude sur les charges n’aura englobé un nombre aussi important de copropriétés. Une représentation d’environ 20 % des copropriétés françaises. Ces résultats sont donc on ne peut plus légitimes et le reflet très exact de la situation actuelle des charges de copropriété sur notre territoire.

Cette analyse est devenue possible grâce à l’exploitation du Big Data par des systèmes d’analyse intelligents.

 

 

C’est bien la première fois que l’intelligence artificielle fait son apparition sur le marché de la copropriété.

 

 

Il faut souligner aussi que cette étude offre de nouvelles perspectives car en plus de présenter ses résultats en euros de charge par mètre carré Carrez et en euros de charge par appartement, MeilleureCopro présente les résultats en euros de charge par loyer mensuel. Cela permet de relativiser le coût des charges de copropriété par rapport à la valeur intrinsèque de l’actif immobilier, cette valeur se reflétant dans le loyer.

Si l’on s’attache maintenant aux résultats obtenus par le baromètre, il montre que les charges de copropriété sont en valeur absolue presque 2 fois plus chères à Paris qu’en province et que Bordeaux est la ville où les charges ramenées au prix du loyer sont les moins élevées.

 

 

En valeur absolue, les Parisiens payent des charges de copropriété 42 % plus élevées que les provinciaux.

 

 

Si les premiers déboursent ainsi 1992 € en moyenne et par an, les seconds s’acquittent d’une facture de 1400 €. Si l’on regarde la différence entre les 10 % de copropriété les plus chères, l’écart est encore plus important, 103 % de différence entre Paris et la province.

Mais pour se faire une idée plus juste du poids des charges dans un budget immobilier, il faut observer la proportion des charges par rapport au loyer.

Dans ce cas, Bordeaux et Paris sont les villes où les charges sont les plus basses représentant environ un loyer et demi. A Strasbourg et Nice, le rapport est plus fort, les charges annuelles représentent plus de 2 loyers.

Si l’on prend le cas de Paris, c’est la ville où les charges sont les plus importantes en valeur absolue, soit 40 € du mètre carré par an, mais en comparaison du loyer la donne change complètement et Paris se retrouve alors en 9e position avec l’équivalent d’un loyer et demi.

Salon RENT 2019 Code promo -50%
Solucop 2019 – 728×150
Apéro Copro #18 728×150

« L’hebdo copro », chaque lundi, retrouvez Isabelle DAHAN, fondatrice de Monimmeuble.com pour un point sur l’actualité de la copropriété. Cette chronique est diffusée sur la radio web de l’immobilier : Radio Immo.

En savoir plus sur les charges de copropriété

Chronique enregistrée le 5 février à 17h10, durée : 4 minutes.

Vous pouvez retrouver cette chronique sous forme de podcast ICI

Pour écouter toutes les chroniques « Hebdo Copro » c’est ICI

Club MI Pro #1 728×150
Club MI Plus #1 GIF 728×150
Jurisprudences 2018