Aller au contenu

Charges de copropriété

Charges de copropriété : les taux d’impayés s’élèvent à 20% en France

charges de copropriété

Bellman, un syndic professionnel nouvelle génération s’intéresse aux difficultés financières rencontrées par les copropriétés. En effet, selon l’Anah, le taux des impayés de charges de copropriété s’élève à 20 %. Ainsi, le montant de la dette atteint les 2 milliards d’euros. Quels sont les profils des copropriétés les plus concernées par le problème ? Quelles sont les conséquences sur la vie de la copropriété ?

9 copropriétés sur 10 touchées par des impayés de charges de copropriété

Les retards de paiement des charges augmentent alors que le pouvoir d’achat baisse. La conjoncture dégrade fortement la situation financière des immeubles en habitat collectif. En effet, les copropriétés subissent les répercussions de la guerre en Ukraine. Mais, aussi, de plein fouet, la hausse du prix des matières premières ainsi que celle de l’énergie.

Cette situation retarde, ralentie ou stoppe les projets de la copropriété. Les répercussions peuvent être lourdes si l’on ne reconduit pas les assurances. Il en est de même, si l’on ne paye plus les fournisseurs et prestataires. D’autant plus que la rénovation énergétique des bâtiments est un facteur clé de la lutte contre les passoires thermiques. Un enjeu majeur qui a justement pour objectif de soutenir le pouvoir d’achat et d’améliorer la qualité de vie des Français.

16 % des copropriétés cumulent plus d’un milliard de dettes

Cette étude porte sur 76% des copropriétés du registre national des copropriétés soit 196194 copropriétés. Or, le constat est alarmant. 16 % des copropriétés cumulent plus d’un milliard de dettes.

Désormais, les cabinets de syndic doivent développer ou renforcer leur service de recouvrement. En effet, il faut dans un premier temps accompagner le copropriétaire défaillant. La première mission du syndic de copropriété consiste donc à mettre en œuvre les actions amiables nécessaires au recouvrement des charges impayées. Il est alors question d’échelonner les appels de fonds et d’établir un échéancier pour le débiteur.

Ainsi, les injonctions de payer, les assignations et les procédures contentieuses sont vraiment appliquées, en dernier recours. De fait, il faut éviter l’aggravation des charges avec des coûts d’instructions judiciaires, les frais de procédures qui peuvent durer plusieurs années.

En effet, rien ne garantit pour autant la récupération des sommes exigibles. En attendant, il faut pouvoir entretenir les parties communes, à la conservation de l’immeuble et veiller à la sécurité des occupants.




Le recouvrement doit se passer dans les meilleures conditions

C’est en tout cas, cette stratégie de bienveillance qui a été suivie par les équipes de Bellman avec succès. En effet, le plan d’action, lancé en début d’année, en vue de la régularisation du paiement des charges de copropriété leur a permis de recouvrir 1 million d’euros. Rappelons que Bellman compte 450 copropriétés sous gestion, près de 15 000 lots et plus de 100 collaborateurs répartis sur toute la France.

Il est fondamental d’enrayer au maximum les impayés afin d’éviter que la dette du syndicat des copropriétaires ne s’accumule et atteigne un point de non-retour.

“ Nous avons renforcé notre équipe dédiée. Ainsi, nous mettons tout en œuvre pour que le recouvrement se passe dans les meilleures conditions. Nous trouvons toutes les solutions nécessaires avec les propriétaires les plus en difficulté. De même, nous collaborons en partenariat avec les conseils syndicaux, très investis sur ce sujet. ” – Antonio Pinto, CEO de Bellman.

Paris concentre les plus gros montants d’impayés de charges de copropriété

Les immeubles les plus touchés sont en grande partie des constructions datant d’avant 1974. Ainsi, on retrouve une proportion forte d’impayés dans les copropriétés de moins de 50 lots. Celles-ci se situent principalement en Outre-mer, IDF (75 et 93), Corse (Ajaccio et Bastia), et dans les Bouches-du-Rhône.

impayés de charges de copropriété sur plusieurs départements

Paris concentre le plus grand nombre d’impayés de charges de copropriété

 

Plus étonnant, l’étude démontre que les copropriétaires dont les charges sont les moins élevées sont ceux qui rencontrent le plus de difficulté à payer leurs charges. Toutefois, on n’est pas surpris par le fait que la capitale qui totalise le plus grand nombre de copropriétés en France, concentre à elle seule 328 millions de dettes.

Les montants d’impayés des copropriétés dans les grandes villes

Les montants d’impayés des copropriétés dans les grandes villes

 

“ Autrefois, le 2ème arrondissement de Paris était l’un des centres économiques les plus importants. Désormais, il est devenu le secteur le plus atteint du département avec près d’1 copropriété sur 2 souffrant d’arriérés. Il est suivi de près par le 10ème et le 3e arrondissement qui compte plus d’une copropriété sur 3 concernée par ce phénomène. ” – Antonio Pinto.

Encore plus inquiétant, ces difficultés financières qui fragilisent les copropriétés ne sont plus passagères. Elles s’installent, à présent, dans la durée pour certains départements. C’est le cas notamment de la Corse qui comptabilise plus d’une année de retard (14 mois). Elle est suivie de près par les alpes maritimes (12 mois). Plus modérément, la Seine-Saint-Denis, le Val de marne et l’outre-mer cumulent en moyenne 2 trimestres de retard (6 mois).

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire