Changement de gaz : retombées économiques et emplois pour le territoire

Changement de gaz : retombées économiques et emplois pour le territoire

Après le succès de la phase pilote, le projet « changement de gaz » réalisé sous le contrôle des Pouvoirs Publics, se généralise dans les Hauts-de-France. Ce sont près de 80 000 clients qui sont passés du gaz B au gaz H entre 2019 à 2020. Toute une filière de professionnels s’engage dans ce projet qui s’achèvera en 2029.

Inscription NL MI 728×150

Pourquoi ce changement de gaz ?

Dans la région des Hauts-de-France, une partie du réseau national s’alimente en gaz naturel à bas pouvoir calorifique. Aussi appelé gaz B, il est issu du gisement de Groningue aux Pays-Bas. Cependant, la baisse de production de ce gisement a d’ores et déjà commencé. Aussi, la France ne devrait plus recevoir de gaz B à l’horizon 2029.

 

Afin d’assurer la continuité d’approvisionnement des consommateurs, il est nécessaire de convertir ce gaz. C’est pourquoi, le changement de gaz B vers le réseau en gaz H est nécessaire. Le gaz H à un haut pouvoir calorifique qui alimente le reste du territoire français (1,3 million de clients). En Europe, ce changement de gaz concerne 14 millions de clients.

Source : GRDF

Une généralisation dans des conditions optimales

Il est indispensable pour le leader de l’énergie Française, GRDF de généraliser ce passage dans des conditions optimales. Plus d’une cinquantaine de communes ont basculé du gaz B au gaz H lors des quatre étapes de la phase pilote. Cette phase s’est réalisée dans les secteurs de Doullens, Gravelines, Grande-Synthe et Dunkerque. Ainsi près de 90% des clients se sont déclarés satisfaits, tant pour les opérations d’inventaire que de réglages.

Du point de vue technique, dans 98 % des cas, un simple remplacement du régulateur de pression, voire un réglage des appareils était suffisant. Toutefois, durant la phase pilote 830 clients se sont retrouvés face à un problème de compatibilité.

En effet, certains appareils ne s’adaptent pas au changement de gaz H. C’est pourquoi, la loi de finances 2019 a prévu un dispositif de financement spécial de remplacement. La société GRDF accompagne les clients concernés dans leurs démarches, assistée par les communes. Également en lien avec les installateurs chauffagistes et les sociétés de maintenance.

Des retombées économiques et sociales significatives

Sur l’ensemble du projet, ce sont plusieurs centaines de millions d’euros qui seront engagés sur le territoire des Hauts-de-France. Cela représente environ 200 000 jours de travail ainsi que la mobilisation de 2 500 techniciens sur toute la durée du projet.

Durant la phase pilote, plus de 21 millions d’euros de retombées économiques ont été générés. Cette phase a nécessité le recrutement de 90 recrutements techniciens de maintenance dans 39 entreprises. Par ailleurs, la filière de formation des chauffagistes en Hauts-de-France a pris en charge 47 candidats.

Au total, le regroupement de plus de 80 entreprises a permis d’effectuer les réglages chez les clients résidentiels. Enfin, des formations dédiées ont été créées pour réaliser les inventaires, les réglages et l’ordonnancement.

Le besoin de main d’œuvre qualifiée, un enjeu majeur de la généralisation du changement de gaz

Un dispositif spécifique d’accompagnement des entreprises permet de répondre au besoin de main d’œuvre qualifiée. Il permet la mise en relation des candidats au recrutement et à la formation, avec des entreprises.

Source GRDF

 

Ce dispositif regroupe de nombreux partenaires de la Région Hauts-de-France au travers du site www.emploienergieavenir.fr.

Il y a ainsi une double vocation :

  • Identifier les entreprises qui souhaitent participer au projet « changement de gaz » et leur besoin de recrutement.
  • Les mettre en relation avec des candidats employables immédiatement (techniciens expérimentés ou non), en reconversion ou en recherche de formation.
http://changement de gaz - les prochaines étapes
Source : GRDF

La prochaine étape concerne 50 000 clients

La phase de généralisation débutera en 2021 par la conversion des secteurs de Calais et de Saint-Omer. Dans cette prochaine étape, 50 000 clients seront concernés. Les travaux de réglages débuteront le 15 février prochain.

Enfin, le déploiement se poursuivra en 2022 par la conversion des secteurs de Boulogne-sur-Mer, Abbeville et Béthune Nord. Pour les clients qui désirent des renseignements complémentaires sur cette opération “changement de gaz” prévue sur leur commune, GRDF est à leur disposition. Ils peuvent contacter GRDF au 09 69 36 35 34 (prix d’un appel local – du lundi au vendredi de 8 h à 17 h). Renseignements également disponibles sur le site : www.grdf.fr/changementdegaz.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022
Bonnes vacances 2021