Cambriolage : le sentiment d’insécurité est en forte hausse

Cambriolage : le sentiment d’insécurité est en forte hausse

En cette période de vacances estivales, quelle est la perception des Français au sujet de l’insécurité et des risques de cambriolage ? Selon un récent sondage Ifop pour Internorm, 7 Français sur 10 craignent un cambriolage pendant les vacances. Les craintes sont bien présentes, le sentiment d’insécurité lié à la maison étant en forte hausse ces 15 dernières années.

La peur du cambriolage à l’heure des départs en vacances

De nombreux Français vont prendre dans les prochaines semaines la direction de leurs lieux de vacances estivales. De fait, ils vont laisser leur logement vide pour quelques jours ou quelques semaines. Cette période est critique et suscite beaucoup d’inquiétudes en matière d’insécurité.

Inscription NL MI 728×150

À cet égard, une enquête Ifop pour Internorm confirme que ce sentiment est forte hausse ces 15 dernières années. En effet, plus de deux Français sur trois (69%) sont aujourd’hui inquiets de laisser leur logement au moment de partir en congé. Alors qu’ils étaient moins d’un sur deux à éprouver cette inquiétude, il y a une quinzaine d’années (45% en 2006).

évolution des cambriolage de résidences principales

 

Cette augmentation est liée notamment au sentiment que la délinquance progresse. D’autant que ce phénomène touche un nombre important de personnes (63%) de près, pour eux-mêmes ou au sein de la famille. Ce sentiment d’inquiétude semble loin d’être infondé au regard du nombre croissant de cambriolages de résidences principales. En effet, les forces de l’ordre enregistrent 170 871 cambriolages en France entre 2006. Alors que l’on atteint les 222 130 cambriolages en 2019.

Par ailleurs, le cambriolage concerne aussi bien les résidences principales que secondaires. C’est une réalité pour 28% des personnes interrogées qui disent avoir déjà été victimes d’un cambriolage. De plus, près d’1 propriétaire d’un logement locatif sur 4 en a, lui aussi, subi les conséquences.

Une majorité de Français redoutent d’être victime d’un cambriolage ou d’un squat

Malgré la forte baisse des cambriolages enregistrée l’an dernier lors de la crise sanitaire, la peur d’être cambriolé ou squatté est toujours présente. C’est d’ailleurs un phénomène majoritaire dans la population française indépendamment de la période estivale. En effet, plus de huit Français sur dix (83%) ont régulièrement peur d’être victimes d’un cambriolage. Ces chiffres s’expliquent notamment par le nombre important de personnes touchées par un cambriolage chez eux ou dans leur cercle intime. De plus, plusieurs affaires de squat ont suscité l’émoi et un fort sentiment d’injustice ces derniers mois. Ce qui s’ajoute au sentiment général d’insécurité.

Ainsi, des millions de Français font l’amère expérience d’un cambriolage au cours de leur vie. Ce méfait a des répercussions dans l’entourage familial et amical. Près des 2/3 des Français (63%) sont concernés soit directement, soit via leur entourage proche. 21% disent avoir été cambriolés au moins une fois dans leur vie. Ce chiffre monte à 74% chez les artisans commerçants et à 69% pour les habitants de l’Ile-de-France (contre 61% chez les provinciaux).

La délinquance perçue en augmentation par 7 Français sur 10

La perception de l’augmentation de la délinquance fluctue considérablement au fil des années. En 2013, 84% des Français estimaient qu’elle avait augmenté dans les mois précédents. En juin 2021, ils sont 71% à le penser.

Efficacité des systèmes de sécurité

 

Pour autant, des systèmes de protection des habitations ne sont pas assez présents pour faire face un cambriolage. De toute évidence, le renforcement de la porte d’entrée est la préoccupation principale. De sorte que 61 % des Français ont installé une porte blindée équipée d’une serrure multipoint. Alors qu’une petite majorité (51%)juge la serrure à verrouillage simple suffisamment protectrice.

En second lieu, les Français installent une alarme reliée à un centre de surveillance extérieure. Ses possesseurs jugent ce dispositif comme le plus efficace (75% d’avis positifs) de sorte qu’ils sont 24% à en être doté.

Opération tranquillité vacances : c’est le moment de s’inscrire !

Afin de prévenir un éventuel cambriolage, les services de police et de gendarmerie vous propose de veiller sur votre logement pendant votre absence. Ce dispositif gratuit Opération tranquillité vacances (OTV), vous prévient aussitôt en cas d’anomalie.

Des patrouilles de surveillance circulent gratuitement, de jour comme de nuit et en semaine comme le week-end. Ces passages réguliers permettent de vérifier qu’il ne se passe rien de suspect. De plus, cela dissuade tout individu de tenter de cambrioler votre domicile durant votre absence.

Pour s’inscrire, il suffit de :

Veillez à bien indiquer si votre habitation possède un système d’alarme ou un simulateur de présence. De même, il faudra bien signaler si quelqu’un doit passer pour relever votre courrier ou arroser vos plantes. Car sinon, il risquerait bien d’être confondu avec un cambrioleur…


Étude Ifop pour Internorm, réalisée en ligne du 10 au 11 juin 2021 auprès d’un échantillon de 1 004 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)
Bonnes vacances 2021