Baromètre des loyers : une hausse dans la plupart des grandes villes

Baromètre des loyers : une hausse dans la plupart des grandes villes

L’augmentation des loyers se fait sentir en France ! D’après le baromètre des loyers, toutes les locations (vides ou meublées) augmentent dans la majeure partie des grandes villes. Où ressent-on le plus cette tendance ? Combien devra débourser un locataire par mois pour se loger ? Les locations nues ou vides sont-elles équivalentes ?

URMET 2020 – Bannière 1

Baromètre des loyers des logements vides

Le baromètre des loyers du groupe SeLoger annonce une hausse des loyers en location vide dans la plupart des grandes villes Françaises. Les seules baisses sont constatées à Clermont-Ferrand (-4%), Montreuil (-4%) et Annecy (-3%). Dans ces villes, les loyers mensuels avec charges comprises y sont respectivement de 548 €, 1 002€ et 827 €.

A contrario, c’est la ville de Boulogne-Billancourt qui enregistre la plus forte progression avec 13% d’augmentation en un an. Cela ne fait pas de doute, avec 1 504€ de loyer mensuel, charges comprises, la ville signe une progression phénoménale.

 

loyer-location-vide Baromètre des loyers
Loyer moyen d’une location vide en France

 

En France, le loyer mensuel moyen, charges comprises, d’une location vide, atteint les 702 € par mois, et progresse de 2% en un an.

Limoges : la ville la moins chère de France

Toujours d’après le baromètre des loyers Se Loger, c’est au cœur de Limoges qu’un logement loué coûte le moins cher. Dans la Capitale des Arts du Feu, on relève qu’une location nue coûte 484 € par mois, charges comprises.

À l’inverse, ceci n’est plus une grande surprise : la Ville Lumière est celle qui possède le loyer le plus élevé de France. En effet, les loyers parisiens atteignent les 1 579€ par mois. Ainsi, une location vide coûte trois fois moins cher à Limoges qu’à Paris.

 

Top 10 des grandes villes où les locations coûtent le plus cher

 

Parmi toutes les locations confondues (meublées ou vides) les loyers augmentent de 12% à Bordeaux. Pourtant, dans ce même temps, les loyers diminuent de 10 % à Rennes. La tendance ne semble pas être virulente puisqu’elle ne touche pas toutes les villes de France.

Baromètre des loyers : les logements meublés à la hausse

Contrairement aux loyers en locations vides, les loyers des meublés augmentent majoritairement. Cette hausse se ressent à Strasbourg où les loyers de locations meublés progressent de 17% et tournent dorénavant autour des 804 € mensuels. Toujours est-il que la ville de Lyon progresse aussi avec 16 % de hausse en un an où le loyer tourne autour de 1 075 €, charges comprises. On note également que dans la ville de Tours, il faut désormais prévoir une enveloppe mensuelle de 674 € (+11%).

Heureusement, cette tendance ne concerne pas toutes les grandes villes de France. Certaines villes pointent du doigt une baisse de leurs loyers meublés. C’est d’ailleurs le cas pour les villes de Dijon, Rennes, Besançon, Boulogne-Billancourt, Saint-Denis, Limoges, Grenoble et Saint-Étienne.

Étonnement, c’est à Montreuil, Métropole du Grand Paris, que la baisse est la plus nette. En effet, les loyers des meublés y reculent de 12 % !

 

Loyer moyen d’une location meublée

 

Globalement en France, le prix moyen (charges comprises), d’une location meublée pour tous types de biens confondus revient à 744 € par mois. Résultat : le baromètre des loyers enregistre une hausse annuelle de +3%.

Où louer un meublé pour moins de 500 € ?

Toutefois, il existe une réelle disparité sur ce baromètre des loyers ; surtout entre les locations vides et meublées. En effet, les locations meublées sont souvent plus chères de 15 à 20 %.

Parfois, une enveloppe de 500 € peut parfaitement convenir pour louer un logement meublé en France. En effet, vivre dans un logement meublé à Saint-Étienne revient à 499 € (charges comprises), ou bien à 458 € à Limoges.

Le scénario est complétement différent à Paris, où l’on compte 1 806 € par mois pour un loyer meublé. Pire encore, dans le 8e arrondissement parisien le loyer moyen d’un logement meublé dépasse les 2 500 €. Bien que ce dernier connaît une baisse annuelle de 7 %.

Des annonces à la hausse

Les Français ne reculent devant rien ! Même si les loyers augmentent dans la majorité des grandes villes, on remarque que l’offre et la demande locative aussi. Sur la période allant de mai à août 2019 et 2020 : l’offre locative a ainsi progressé de 6 %. Elle passe de 41 % en 2019 à 47 % cette année. De même pour la demande qui gagne 3% en un an.

Depuis la fin du confinement, la demande repart à la hausse, pour le plus grand plaisir du secteur immobilier. Toutefois, la proportion de biens meublés augmente considérablement, au détriment des locations vides.

Ainsi à Nice, le taux d’annonces pour des logements meublés est supérieur de 17 % au volume d’offres de location vides. Même constat à Bordeaux et Paris qui comptabilisent un écart respectif de 14 et 11 % de plus pour des annonces locatives meublées. À contrario, Mulhouse et Strasbourg recensent davantage d’annonces pour les locations vides.


Étude sur la perception des locataires réalisée par SeLoger auprès dé 2400 locataires du 14 au 18 mai 2020. Données redressées par Kantar TNS.


Promo rentrée MIPRO35
Guide des Pros 2020 (728×150)
Promo rentrée MIPLUS35
Chaîne Youtube
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support