1 bailleur sur 2 ferait appel à une agence immobilière pour louer son bien

1 Français sur 2 louerait son bien avec une agence immobilière.
1 Français sur 2 louerait son bien avec une agence immobilière.

Comment les particuliers bailleurs proposent-ils leur bien à la location ? Font-ils appel à un professionnel ? S’orientent-ils vers de la location classique de longue durée ou vers de la location saisonnière sur des plateformes ? Le Réseau immobilier Laforêt a mené l’enquête…

 

Le Réseau immobilier Laforêt a réalisé un sondage avec l’IFOP pour en savoir plus sur la position des Français face au phénomène des plateformes de locations entre particuliers. Font-ils encore appel à une agence immobilière ?

 

1 bailleur sur 2 louerait son bien avec une agence immobilière

 

Pour louer leur bien, les bailleurs Français n’hésiteraient pas : 51% d’entre eux passeraient par une agence immobilière. Il est certain que la réglementation liée à la location de biens immobiliers est de plus en plus complexe. Et c’est pour cela que l’on reconnaît la valeur ajoutée du professionnel de l’immobilier qui peut vous guider et surtout vous conseiller à chaque étape.

Depuis 4 ans, les rapports locatifs ont été modifiés en profondeur par deux textes de loi particulièrement denses, les lois Alur et Elan. Que ce soit pour la détermination des loyers, la révision des loyers ou la gestion des préavis, de nouvelles obligations apparaissent régulièrement et pèsent sur les bailleurs.

Il devient de plus en plus difficile de gérer soi-même ses biens, sans avoir recours à un professionnel aux connaissances actualisées. L’agent immobilier bénéficie d’une parfaite connaissance du marché local ce qui permet d’éviter bon nombre d’erreurs lors de la mise en location.

En parallèle, les agents immobiliers ont su faire évoluer leur métier. On peut dire que l’accueil, le service et le suivi sont mesurés et progressent régulièrement. De plus, une offre nouvelle de services complémentaires a vu le jour comme le suivi en ligne des travaux et des paiements, la représentation aux assemblées générales, la réception des biens neufs, l’assurance loyers impayés, conciergerie…

Ces petits « plus » représentent des gains de temps et d’énergie non négligeables pour le futur bailleur.

Le sentiment des particuliers envers les agents immobiliers a beaucoup évolué ces dernières années, en positif. C’est ce que nous constatons au quotidien sur le terrain.

Yann Jéhanno, Président de Laforêt.

 

15% des Français passeraient par une plateforme de location entre particuliers

 

Les locations concernées sont alors différentes, s’agissant essentiellement de locations de courte durée, beaucoup plus « souples », car sans véritable cadre juridique ni fiscal.

Mais de manière assez prévisible, 77% des Français souhaitent plus d’encadrement des plateformes de locations entre particuliers. Est-ce pour autant la réponse la plus appropriée ?

La réponse ne réside pas dans un encadrement accru mais plutôt dans une harmonisation des cadres législatifs existants.

Yann Jéhanno

En effet, selon Yann Jéhanno, il n’est pas équitable que d’un côté, les règles de la location traditionnelle soient de plus en plus contraignantes et donc peu motivantes et que, d’un autre côté, les locations de courte de durée bénéficient d’une très grande souplesse (détermination du loyer, forme du contrat, fiscalité…).

Il faut plutôt motiver les investisseurs et non les effrayer. Il s’agit de ne pas oublier que les bailleurs privés logent près d’1 Français sur 4.

Yann Jéhanno

Etude réalisée par l’IFOP par Internet sur système CAWI du vendredi 9 au mercredi 14 mars 2018. L’échantillon composé de 1000 individus est représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans selon les critères suivants : sexe, âge, profession de l’interviewé, région UDA et catégorie d’agglomération.