Location immobilière : variation des loyers en France sur un an

Location immobilière : variation des loyers en France sur un an

Depuis un an, le marché de la location immobilière fait face à un important bouleversement. Les loyers enregistrent des hausses et des baisses considérables dans différentes régions françaises. Cette situation s’explique par une forte demande de location ou inversement. D’autres facteurs entrent également en considération, en l’occurrence le secteur ou l’attractivité de la ville. Le baromètre Se Loger analyse la dynamique des loyers en France sur un an.

Un marché de la location immobilière sans précédent

En ce qui concerne la location immobilière de courte durée, les propriétaires ont du mal à trouver preneur. En effet, ce type d’offre s’adresse principalement aux étudiants, aux professionnels et aux touristes. Or, ils étaient dans l’incapacité de se déplacer en raison de la conjoncture économique et sanitaire. Les propriétaires se tournent alors vers la location meublée à long terme. Aussi, pour amortir les pertes de loyers potentielles, ils ont tendance à gonfler les loyers.

Inscription NL MI 728×150
Salon de la Copro
URMET 2020 – Bannière 1
Solucop 2021

Par ailleurs, les exigences des locataires ont également changé à cause de la pandémie. La demande est en hausse dans les secteurs se trouvant en dehors des grands centres urbains. Les Français recherchent, notamment, des logements plus grands et pourvus d’un espace extérieur. De ce fait, les logements disponibles correspondant à ces critères trouvent rapidement un acquéreur.

Cependant, le marché de la location immobilière meublée connaît des dynamiques imprévisibles de hausse ou de baisse parfois brutale. Il en va autrement pour le marché de la location vide, qui est relativement stable. Aussi, plus globalement, les loyers restent dans une dynamique de hausse en France.

Location immobilière meublée et vide : une baisse considérable du loyer

Le baromètre SeLoger a permis d’analyser la dynamique des loyers en France sur un an. Concernant la location immobilière vide, Paris enregistre le plus important recul de loyer. Soit une baisse de 4,6 % en un an. Aussi, les loyers parisiens sont d’environ 1 613 € par mois avec les charges.

Location immobilière - Top 10 des villes où les loyers sont en baisse
Source : Seloger

 

Besançon arrive en seconde position avec une baisse de 3,3 %, soit 595 € par mois. Quant à Annecy, la baisse du loyer concerne essentiellement le parc immobilier ancien : -2,9 % soit 821 € par mois charges comprises. La quatrième place revient à Aix-en-Provence avec un recul annuel de 1,6 %. Les autres villes concernées par cette baisse sont Saint-Étienne, Nice, Le Havre et Le Mans. Tours et Saint-Denis occupent les deux dernières places du classement.

Pour ce qui est de la location immobilière meublée, la baisse de loyer la plus conséquente concerne Bordeaux. Elle enregistre un recul de 4,6 %. Elle est suivie de près par Brest et Paris. Annecy connaît également une baisse de loyer dans ce secteur à raison de – 2,6 %. Les autres villes concernées sont Marseille, Nantes, Amiens, Rouen, Boulogne-Billancourt et Perpignan.

Progression importante du loyer dans certaines villes

SeLoger a également déterminé un classement des villes connaissant une hausse des loyers. Concernant la location immobilière vide, Brest arrive en tête de liste avec une progression de +7,7 %. En moyenne, ils avoisinent 570 € mensuels, charges comprises.

Loyers en hausse

À Boulogne-Billancourt, la hausse est de +4,8 %. Le loyer d’un logement se situe aux alentours de 1 465 € par mois, charges comprises. Tandis qu’à Nantes, le prix de la location enregistre une hausse de +3,9 % sur un an (soit 712 € par mois). Perpignan, Limoges, Angers, Mulhouse, Dijon, Lyon et Rennes sont les autres villes de ce classement.

La location meublée est un secteur très porteur, notamment à Saint-Denis. La ville enregistre une forte progression de +9,9 % sur le loyer mensuel en un an. Aussi, les loyers moyens atteignent 990 € mensuels, charges comprises. Cette situation constitue une bonne surprise par rapport à la baisse de 0,6 % sur la location vide.

Le Mans arrive ensuite en seconde position avec un taux exceptionnel de +9,2 % soit 556 € par mois, CC. La troisième et la quatrième place reviennent respectivement à Dijon (+7,9 %), Reims (+5,7 %). Avec le même taux de progression, Angers est ex-aequo avec Reims. Le reste du classement désigne Caen, Nîmes, Lyon, Orléans et Saint-Étienne.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)