Immobilier résidentiel neuf : Le marché porteur des petites copropriétés de 10 à 30 logements

Crowdfunding : vers un relèvement des plafonds ?
Caroline Courvoisier et Olivier Albert

Malgré la conjoncture maussade, un marché est porteur : celui des petites copropriétés de 10 à 30 logements. Nouvel arrivant dans la profession, le promoteur Canberra investit ce créneau.

Fondée par deux experts de l’immobilier, Caroline Courvoisier et Olivier Albert, la société Canberra n’est encore qu’une PME, mais son ambition est grande. Elle entend participer à l’effort national en matière de lutte contre le manque de logements, en construisant des résidences à taille humaine sur des emplacements délaissés par les grands promoteurs, en raison de la taille trop modeste des projets. Or, la demande des acquéreurs est de plus en plus forte pour des copropriétés de petite dimension.

Canberra a pour objectif de construire des petites résidences de charme dans des quartiers recherchés, la promotion de copropriétés comptant 10 à 30 appartements. Le promoteur développe donc des opérations de ce type, situées géographiquement, dans un premier temps, en Ile-de-France et sur la Côte d’Azur.

La société sélectionne des zones dynamiques et éligibles aux dispositifs Pinel et PTZ, sur lesquelles les constructions profitent, d’une part du regain d’intérêt pour l’investissement locatif et, d’autre part, de la hausse du nombre de ménages pouvant accéder à la propriété, en raison des coûts de crédit amoindris.

« Pour le développement de notre activité, nous nous sommes entourés d’acteurs fiables et de confiance que nous connaissons (et qui nous connaissent !) depuis plusieurs années. Ils évoluent dans les métiers de la construction, du financement et des garanties, de la commercialisation et du juridique. La confiance partagée est gage de réussite d’un programme de promotion immobilière, car, on le sait, dans ce domaine, rien n’est jamais simple… », indique Olivier Albert, cofondateur.

« Parallèlement à ces professionnels reconnus qui nous accompagnent concrètement dans nos opérations quotidiennes, nous nous sommes entourés d’un comité de 4 experts issus des milieux de la construction et du financement de l’immobilier. Nous les consultons avant toute décision d’acquisition, afin de nous conforter sur notre idée que le projet est bien viable », ajoute Caroline Courvoisier, cofondatrice.

Afin de développer son activité et dans le but d’investir en capital humain (recrutement de salariés, nouveaux partenaires…), Canberra a choisi un modèle de développement économique entrepreneurial, en misant sur la loi TEPA, qui encourage à l’investissement dans les petites entreprises françaises. Les investisseurs participent ainsi concrètement au développement de Canberra et au projet d’entreprise. Investissant en direct au capital de la PME, ils bénéficient d’une réduction de l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune) dans la limite de 50% de leur investissement et de 45.000 €.

En contrepartie, Canberra s’engage à les informer régulièrement des avancées des projets immobiliers et de développement de l’entreprise, en leur transmettant un rapport d’activité trimestriel. Enfin, les investisseurs bénéficient d’un droit de vote à chaque Assemblée Générale annuelle, pour participer à l’orientation stratégique de la société.

« Nos investisseurs sont des passionnés d’immobilier qui ont une connaissance du marché et croient en l’opportunité que saisit Canberra en se positionnant sur le créneau des petites copropriétés de centre-ville. Ils partagent notre conviction que Canberra a bel et bien sa place sur un marché de l’immobilier complexe et dominé par les grands promoteurs historiques. Ils partagent le même intérêt que nous pour la problématique du manque de logements en France et la nécessité de redonner un sens plus humain à l’investissement immobilier », conclut Caroline.

Source : http://www.groupe-canberra.fr/