Hausse du prix du gaz : 210 euros de plus sur la facture des ménages !

Hausse du prix du gaz
Hausse du prix du gaz : 210 euros de plus sur la facture des ménages !

La facture de gaz est en forte hausse du fait d’un grand bond de la matière première à laquelle s’ajoute une importante hausse des taxes. Concrètement, depuis 2016, la facture d’un ménage de 4 personnes se chauffant au gaz s’est alourdie de 210 euros.

 

En France, 39% des ménages utilisent le gaz comme moyen de chauffage principal. Le gaz est donc la principale énergie utilisée en France pour le chauffage devant l’électricité (35%), le fioul (12%), ou encore le bois (5%).

 

Les tarifs réglementés de vente de gaz augmentent de 5,79% au 1er novembre

 

Les tarifs réglementés de vente de gaz.
Les tarifs réglementés de vente de gaz augmentent de 5,79% au 1er novembre.

 

Au 1er novembre, les tarifs les tarifs réglementés hors taxes d’Engie augmentent en moyenne de 5,79% par rapport au barème en vigueur en octobre 2018. Cette augmentation est de 1,9% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 3,6% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 6% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

 

Pourquoi une telle hausse du prix du gaz ?

 

Le tarif du gaz est calculé selon une formule complexe indexée sur les prix du pétrole brut et des produits raffinés. Chaque année, en juillet, un arrêté ministériel définit la formule de calcul du prix du gaz, que doit faire respecter la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Dans le respect de cette formule, ENGIE demande mensuellement à la CRE d’adapter le prix du gaz afin de tenir compte du coût supporté pour l’approvisionnement de cette énergie.

La France importe quasiment 98% du gaz naturel et ces hausses s’expliquent en grande partie par l’augmentation du prix des importations.

Les annonces d’augmentations du prix du gaz en 2018 sont donc liées à cette formule de calcul et d’adaptation tant au coût d’approvisionnement qu’à la cotation du prix du baril de pétrole. Cette formule de calcul concerne uniquement le tarif réglementé du gaz (souscrit par 5 millions de français). Mais la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) a également une part dans l’augmentation du prix du gaz.

 

Quel est l’impact de la taxe sur la facture des ménages ?

 

Les taxes représentent quasiment 30% du prix du gaz. Il en existe trois pour cette énergie : la TVA, la Contribution tarifaire d’acheminement (CTA) et la Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN). Cette dernière devient la principale taxe sur le gaz avec son augmentation progressive prévue jusqu’en 2022.

Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN)
Les taxes représentent quasiment 30% du prix du gaz.

 

Comme le souligne l’étude de l’association de consommation CLCV, un ménage de 4 personnes payait 16,06 euros de taxe en 2014, il paye en 2018 106,89 euros. Comme pour les carburants, le gouvernement a décidé d’augmenter fortement cette taxe jusqu’en 2022. Ainsi, ce ménage va payer 202,65 euros de taxe en 2022 soit une hausse de 89,6% !

Depuis 2016, la facture d’un ménage de 4 personnes se chauffant au gaz s’est alourdie de 210 euros. Soit 25% d’augmentation en deux ans.