Gardiens de copropriété : poursuite du travail en période de confinement

Gardiens de copropriété : poursuite du travail en période de confinement

Le nettoyage des parties communes et le service des déchets ménagers doivent être assurés dans les immeubles même en période de confinement. Il est important de pouvoir respecter les règles d’hygiène et de sécurité pour tous les occupants surtout en période de pandémie. Toutefois, cette poursuite de l’activité des gardiens de copropriété doit garantir leur santé…

Des recommandations pour la poursuite de l’activité des gardiens de copropriété

Le décret n°2020-260 du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19, interdit jusqu’au 31 mars 2020 le déplacement de toute personne hors de son domicile.

URMET 2020 – Bannière 1

Certains déplacements peuvent toutefois faire l’objet d’une exception dans le respect des mesures générales de prévention de la propagation du virus.

En effet, il est possible d’effectuer des trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels “insusceptibles d’être différés”.

À la suite de la publication du décret, les organisations patronales de la branche des gardiens se sont associées aux principales fédérations de syndics afin d’émettre des recommandations.

Car le télétravail n’est pas applicable pour les gardiens de copropriété ou les agents d’entretien. À ce propos, le ministère du travail a d’ailleurs précisé que ce sont les règles de distanciation qui s’appliquent aux emplois non éligibles au télétravail.

Toutefois, l’activité de la profession n’est pas réduite, elle est simplement adaptée. De sorte que les salariés de la branche ne sont pas concernés par le recours à l’activité partielle.

Des déplacements autorisés par l’employeur ou son représentant

Il est certain que les gardiens d’immeuble, logés sur leur lieu de travail, n’ont pas de déplacements extérieurs à effectuer. Pour les autres, l’employeur doit établir au salarié un justificatif de déplacement professionnel permanent. Toutefois, cela n’empêche pas le gardien d’immeuble de remplir une attestation dérogatoire de déplacement individuelle chaque jour.

En effet, ces deux attestations doivent être présentées aux forces de police habilitées à contrôler les déplacements.

Pas de risques inutiles pour les gardiens de copropriété

Pour l’instant, les gardiens de copropriété ou prestataires de services continuent d’assurer la sortie et rentrée des poubelles. Ils accomplissent de la même façon le ménage dans les parties communes des immeubles. Il est bien sûr recommandé d’éviter tout contact avec les résidents des copropriétés.

En cette période très particulière, beaucoup de Parisiens ont quitté la ville. Certains immeubles sont désertés et tout fonctionne au ralenti. Il y a très peu de courriers et aussi beaucoup moins de poubelles ! Par contre, les gardiens de copropriété doivent nettoyer et désinfecter régulièrement toutes les surfaces des parties communes. Il faut d’ailleurs insister sur les objets courants comme les poignées de portes, boutons d’ascenseurs, clavier d’interphone… Ce sont par nature des nids à microbes !

Rappelons que le port du masque n’est pas nécessaire. Pour autant, il est recommandé de se laver les mains à l’eau et au savon le plus souvent possible. Un numéro vert est accessible en permanence pour répondre à vos questions : 0 800 130 000.

La situation est incertaine et peut encore évoluer alors appliquez bien les consignes et les gestes barrières pour lutter contre la propagation du virus covid-19…

7 consignes à respecter impérativement

  1. Fermer totalement la loge au public au titre du confinement jusqu’à nouvel ordre
  2. Respecter les gestes barrières pour se protéger du virus et protéger les autres
  3. Ne réceptionner aucun colis à destination des résidents
  4. Remplir l’attestation de déplacement dérogatoire et la conserver avec soi. À défaut d’imprimante, recopier l’attestation disponible en ligne sur www.interieur.gouv.fr sur papier libre
  5. Garder le justificatif permanent de l’employeur transmis aux Conseils Syndicaux.
  6. Désinfecter régulièrement les supports que les résidents touchent (poignées de portes, boutons d’ascenseurs, rampe d’escalier….)
  7. Limiter le nettoyage des parties communes au strict nécessaire. Dans tous les cas, respecter une distance d’au moins un mètre avec toute autre personne.

Guide des Pros 2020 (728×150)