Entretien des ascenseurs : le contrôle quinquennal obligatoire

Entretien des ascenseurs : le contrôle quinquennal obligatoire

La Fiebca alerte les copropriétaires qui sont tenus responsables de l’entretien des ascenseurs lors d’un problème. À 6 mois de la première échéance, 25% des copropriétés, tablant sur un report de la réforme, ont retardé les travaux. Un autre constat inquiétant sur le contrôle technique, c’est qu’il est très souvent mis de côté.

Des dispositifs de sécurité lors de l’entretien des ascenseurs

La 1ère échéance 2010 inclut des informations essentiels pour l’utilisateur telles que :

Inscription NL MI 728×150
  • Le verrouillage des portes palières
  • Une tôle chasse pieds afin d’éviter la chute en gaine
  • Le freinage d’urgence en cas de vitesse excessive de l’appareil
  • La protection lors de la fermeture des portes,
  • Une clôture des gaines
  • Enfin une série de mesures pour protéger le technicien (manœuvre pendant l’entretien des ascenseurs, accès aux locaux techniques).

Notons que le coût moyen d’un appareil de plus de 30 ans se situe entre 5000 et 8000 €.

Aussi, la 2? échéance est l’étape la plus importante en termes de coût. Elle représente environ 65% des budgets totaux de la réforme et concerne les appareils construits avant 1980. Elle impose une précision d’arrêt au palier qui entraîne dans la plupart des cas, le remplacement des armoires de commande et des treuils. Le coût moyen de cette opération s’élève à 20000 voir 30000 euros pour un appareil de plus de 30 ans.

Enfin, le coût de la mise en conformité des ascenseurs est variable selon la vétusté de celui-ci. Cela peut aller jusqu’à 40.000 € sur les 3 échéances pour un appareil ancien.

Un contrôle technique pour tous types d’appareils

En effet, cet entretien des ascenseurs s’applique à tous les appareils mêmes récents et son coût est inférieur à 500 €. Celui-ci permet de s’assurer du soutien d’un spécialiste pour les non-conformités. Ce contrôle quinquennal doit intervenir dans l’année qui suit la réception des travaux de modernisation. Ainsi, il faut faire appel à un prestataire indépendant. Alors que l’on constate que 70% du parc a fait l’objet de travaux sur la 1ère tranche, seulement 15% des contrôles techniques ont bien été réalisés.

Seulement 80% ont fait l’objet de réserves sur les travaux effectués. Le nombre de réserves de maintenance s’élève entre 7 à 10 en moyenne. Parmi les contrôles réalisés, beaucoup non pas inclus les essais de sécurité obligatoires.

Enfin, si vous n’avez pas encore lancé l’entretien des ascenseurs de vos immeubles de la 1ère tranche, il est encore temps. Toutefois, il faut confier la mission à un contrôleur indépendant pour s’assurer que les travaux soient adéquats et réalisés dans les meilleurs délais.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)
Bonnes vacances 2021