Domotique : des objets connectés dans le logement de demain

Domotique : des objets connectés dans le logement de demain

La domotique a suscité des envieux ces dernières années. Alors que certains ne jurent que par elle, d’autres lui jette la pierre. Savez-vous en quoi consistent exactement les technologies de la domotique ? Les objets connectés envahiront-ils nos logements ?

La domotique, qu’est-ce que c’est ?

Du latin “domus” qui signifie “maison”, la domotique désigne « l’ensemble des techniques intégrant à l’habitat tous les automatismes de sécurité, de gestion de l’énergie, de communication… ».

URMET 2020 – Bannière 1

C’est dans les années 80 que ce dispositif marque le plus les esprits. Pourtant, à cette époque, il est encore considéré comme trop coûteux. Ce dernier connaît dorénavant un engouement particulier. C’est pourquoi Boutique Box Internet nous éclaire sur le sujet.

En effet, plus de 16 millions de produits Smart Home ont été vendus en Allemagne, Grande-Bretagne et en France en 2018. Représentant ainsi une hausse de 11 % en un an selon l’Institut d’études GFK.

objets-connectés-logement-domotique

Sans grande surprise, la centralisation des interfaces permet l’apogée de ces ventes. Auparavant les objets connectés se pilotaient indépendamment. Désormais, les assistants vocaux comme Google Assistant ou Siri permettent l’automatisation et le contrôle des objets connectés dans nos logements.

La domotique concerne, par exemple : vos enceintes, téléviseurs, appareils électroménagers, dispositifs de sécurité… Elle offre alors des possibilités d’utilisation infinies, selon les besoins du foyer et les paramètres sur lesquels celui-ci veut interagir. Allant des serrures connectées, aux interphones, détecteurs de fumée connectés, jusqu’au baby-phones connectés… La liste n’en finit pas !

Un logement en accord avec lenvironnement

De nos jours, nombreux sont les dispositifs de domotique qui témoignent une volonté de réduction de consommation énergétique du logement. D’ailleurs, certaines innovations proposent de tirer profit des ressources naturelles disponibles, comme l’énergie solaire.

L’énergie représente selon l’Insee 8,4 % des dépenses des ménages.

Ainsi la domotique abonde dans le sens des préoccupations écologiques et économiques actuelles.

domotique-économie-énergie

À savoir que les dépenses en chauffage représentent en moyenne 62% de la consommation énergétique des foyers (selon EDF). Ces dépenses peuvent être considérablement réduites par l’adoption de thermostats intelligents. Par exemple, la plupart de ces gadgets disposent de capteurs capables de détecter l’ouverture d’une fenêtre et d’éteindre aussitôt les appareils de chauffage. Ces systèmes qui font appel à la domotique sont très efficaces pour éviter les gaspillages d’énergie !

Parmi les nombreux objets connectés commercialisés on peut trouver des ampoules ou éclairages. Aussi, le but est dadapter le besoin en éclairage à la luminosité extérieure ou à la présence ou non de personnes dans une pièce.

La promesse est identique pour les compteurs intelligents d’électricité ou gaz comme Linky ou Gazpar : réduire les dépenses énergétiques des foyers. Ici, ce qui est intéressant, c’est de pouvoir obtenir un accès détaillé de sa consommation pièce par pièce et par appareil en temps réel. D’ailleurs, la Réglementation Thermique 2020 passe un nouveau cap en imposant d’être énergétiquement positifs.

Des objets connectés pour les personnes en perte d’autonomie

Personnes âgées, handicapées ou à mobilité réduite… L’un des enjeux primordial de cette décennie sera le développement des solutions pour les publics en perte d’autonomie. En effet, l’utilisation de ces équipements connectés (volets, luminaires…), améliore le confort de vie en diminuant considérablement les problèmes d’accessibilité des logements.

Comme on pourrait s’y attendre, les prochaines années pourraient faire naître de plus en plus d’objets connectés surtout que la population est vieillissante. Ils peuvent régler de nombreux problèmes et pallier les obstacles que rencontrent les personnes en situation de handicap.

personne-mobilité-réduites-logement

Parmi les innovations, on peut citer le fauteuil roulant intelligent, il enregistre les trajets habituels des utilisateurs, et peut même être commandé par la pensée !

Dans un registre plus classique, on trouve les bracelets et médaillons connectés. Ils servent à prévenir une personne de confiance ou un service dédié, en cas de chute ou à la demande de la personne équipée. Ces objets deviennent incontournables, ils équipent de plus en plus les personnes âgées qui prolongent ainsi leur maintien à domicile.

Une sécurité à la pointe de la technologie

Au-delà des préoccupations écologiques, économiques et sociales, l’enjeu sécuritaire joue un rôle important dans le développement de la domotique. Aussi bien chez les particuliers que chez les professionnels.

La sécurité évoque l’installation de systèmes de vidéosurveillance intelligents chez soi. Les caméras connectées disposent de disques durs permettant de stocker plusieurs heures de vidéos. Ces dernières sont visionnables en direct à tout moment via une application mobile ou une interface en ligne dédiée.

D’ailleurs, beaucoup disposent de détecteurs de mouvements plus ou moins « intelligents ». Qui plus est, certains sont capables de distinguer et différencier le passage de l’un de vos animaux de compagnie à celui d’un intrus !

Ces équipements s’utilisent surtout pour la protection du domicile. Si vous partez en vacances par exemple, vous pourrez déclencher vos caméras de surveillance automatiquement et surveiller votre logement à distance. Vous pouvez aussi, régler l’éclairage ou l’ouverture et fermeture des stores pour simuler votre présence et dissuader les cambrioleurs !

La face cachée de la domotique

La sécurité promise par ces appareils domotiques est-elle toujours au rendez-vous ? Pas si sûr ! Car la multiplication de ces objets connectés dans les logements implique forcément une plus grande vulnérabilité face à la cyber criminalité.

Au début de la domotique, les fabricants favorisaient la recherche et l’ergonomie des produits plutôt que la sécurisation des interfaces. Par exemple : les codes d’accès de certaines caméras de sécurité connectées se retrouvent facilement en ligne par des personnes mal-intentionnées. Le cryptage était alors facile à contourner, ou carrément inexistant.

Vous devez donc être conscient que tous les objets connectés sont reliés au réseau Internet. De ce fait, quel que soit le niveau de sécurité promis, on court toujours le risque d’être un jour piraté. Il est certain qu’équiper son domicile d’une installation domotique présentent de nombreux avantages. Cependant, vous devez rester vigilant. Toutes les interactions sur Internet peuvent entrainer un risque d’intrusion et de piratage de votre système de sécurité. Notre conseil, faites appel à un professionnel, un spécialiste de la domotique vous apportera les meilleures garanties et l’assurance du bon fonctionnement de vos installations.

Promo rentrée MIPRO35
Guide des Pros 2020 (728×150)
Promo rentrée MIPLUS35
Chaîne Youtube
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support