Crédit sans justificatif : obtenir un prêt sans CDI, c’est mission impossible

Crédit sans justificatif : obtenir un prêt sans CDI, c’est mission impossible

Dans un contexte de crise économique et sanitaire, les conditions d’octroi de crédits se sont renforcées. Aussi, les personnes en CDD et autres contrats précaires en ont pâti encore davantage. En 2020, elles ne sont plus que 1,2 % à faire une demande de crédit sans justificatif.

Être emprunteur en CDD en 2020

Les Français sont nombreux à souhaiter réaliser un crédit sans justificatif. En effet, les créateurs d’entreprises, les intermittents du spectacle et bien d’autres encore se retrouvent face à de grandes difficultés d’emprunts. Vousfinancer propose des solutions au cas par cas pour ceux qui sont au chômage partiel.

URMET 2020 – Bannière 1

En 2020, comme on pouvait le pressentir, la part des emprunteurs en CDD, a encore régressé. Alors qu’ils représentaient 1,7 % en 2017, ils ne sont plus que 1,2 % à faire une demande de crédit sans justificatif. Pourtant, en France, 87 % des embauches se font en CDD. Alors comment expliquer qu’ils soient sous représentés parmi les emprunteurs ?

Pour les banques, deux freins majeurs sont inhérents au contrat de courte durée. En effet, à 85 %, ils sont signés pour des durées inférieures à un mois. De plus, seulement un CDD sur cinq se transforme en CDI au bout d’un an.

Une solution de crédit sans justificatif : emprunter à deux avec un conjoint en CDI

En règle générale, il est plus facile de contracter un emprunt lorsque l’on est en couple. C’est encore plus vrai, si l’un des co-emprunteurs est en CDI et l’autre en CDD. Ainsi 3,2 % des co-emprunteurs sont en CDD alors que 79 % sont tout de même en CDI. Les prêts accordés à deux CDD sont quasiment une exception, puisque 0,2 % des emprunteurs seulement sont concernés !

On note que ces chiffres évoluent très peu dans le temps. Ils sont plutôt défavorables pour ceux qui espèrent contracter un crédit sans justificatif. L’accès au crédit des CDD s’est dégradé, en particulier depuis 2 ans. En effet, les taux historiquement bas ne permettent pas de couvrir le coût du risque. Ils pénalisent finalement ceux qui voudraient emprunter avec un dossier “hors norme”.

crédit sans justificatif - part de CDD
source : Vousfinancer

 

“ En 2020, la crise sanitaire a davantage touché tout un pan de l’économie. Le tourisme, la restauration ou l’évènementiel sont les employeurs de CDD. Ce qui rend ce type d’emprunteur fragilisé encore plus risqué pour les banques actuellement. ” – Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

Un cas particulier : les CDI au chômage partiel

Les banques financent-elles les emprunteurs au chômage partiel ? D’après Vousfinancer, environ 60 % des agences y parviennent sous conditions. Néanmoins, 30 % d’entre elles attendent la fin de la période de chômage partiel. Seuls 10 % n’ont actuellement pas de solution pour ces emprunteurs auprès de leurs partenaires bancaires.

En effet, Il est possible de financer des emprunteurs au chômage partiel, mais au cas par cas. Les banques étudient les dossiers et vérifient l’ancienneté professionnelle des emprunteurs. De même, elles estiment le niveau de l’épargne de précaution. Toutefois, la décision dépendra aussi du secteur d’activité dans lequel ils travaillent.

“ Pour un secteur très touché par la crise, la banque refusera. En outre, elles essaient de déceler s’il s’agit d’un chômage partiel temporaire ou si cela traduit une réelle difficulté de l’entreprise.  » – Sandrine Allonier, directrice des études de Vousfinancer.

Cela varie aussi beaucoup d’une banque à l’autre. Certaines acceptent quand même de prendre le salaire à taux plein si l’emprunteur a suffisamment d’ancienneté. Tandis que d’autres tiennent compte de la baisse de revenus liée au chômage partiel. Enfin, d’autres favorisent la fin du chômage partiel et réclament que l’emprunteur soit de nouveau en activité depuis au moins un mois.

Dans le contexte économique actuel, les banques ont plus que jamais besoin d’avoir de la visibilité sur la régularité des revenus qui permettront à l’emprunteur de rembourser son crédit. Actuellement, être au chômage partiel peut être un frein pour certaines banques, car se pose la question de l’avenir de l’emprunteur lorsque le dispositif de soutien du gouvernement prendra fin.

“ C’est pourquoi elles sont très attentives au secteur d’activité et à l’employabilité de l’emprunteur. C’est-à-dire sa capacité à retrouver rapidement un emploi dans sa branche ou son domaine de compétence.” – Julie Bachet.

crédit sans justificatif - différents statuts d'enprunteurs
source : Vousfinancer

Les travailleurs non-salariés ?

Parmi les autres catégories minoritaires chez les emprunteurs, on trouve également les TNS. Ce sont des travailleurs non-salariés : auto-entrepreneurs, chef d’entreprise, artisans commerçants et professions libérales. Cette catégorie socio-professionnelle est bien mieux représentés que celle des CDD. Pour autant, ils doivent présenter trois de bilan pour décrocher un crédit sans justificatif.

On observe toutefois un léger rebond, 6 % des emprunteurs sont des indépendants, (contre 5,1 % en 2019 et 6 % en 2018). Cette hausse des TNS s’explique notamment par le fait que les professions libérales ont moins de difficultés à emprunter. Elles représentent à elles-seules une majorité des emprunteurs.

Difficile d’obtenir un crédit sans justificatif, mais pas impossible

Parmi les courtiers Vousfinancer, 63 % ressentent cette réticence de la part des banques dans le contexte actuel. En effet, elles sont encore plus hésitantes cette année à débloquer un crédit sans justificatif pour des profils « sans CDI ».

Bien qu’ils soient plus compliqués de financer ces profils, il existe des différences sur les statuts des emprunteurs :

  • Les créateurs d’entreprise ont reçu 27 % des réponses,
  • Les intermittents du spectacle, 21 %
  • Les auto-entrepreneurs et les CDD, 19 %

En effet, les auto-entrepreneurs et les CDD sont les dossiers les plus complexes à financer actuellement. Le mieux dans ces cas-là est de s’adresser à la banque qui détient les comptes professionnels, car elle connait mieux le profil de son client. Certes, elle peut se faire une idée de la gestion qu’il fait de ses comptes.

crédit sans justificatif - profil des emprunteurs

 

Parmi les agences ayant fait une demande de crédit sans justificatif pour leurs clients, 46% ont fait face à des refus. À contrario, seuls 6 % annoncent avoir réussi malgré tout à financer plusieurs fois ces profils cette année (10 % en 2019). Enfin, elles sont un peu moins d’un tiers à y parvenir de façon exceptionnelle !

 

« Nous avons identifié les banques les plus enclines à financer certains profils d’emprunteurs “hors CDI”. Certains établissements sont plus spécialisés dans les intermittents du spectacle, d’autres ont l’habitude d’analyser les dossiers des entrepreneurs. En outre, le fait que nous leur amenions en parallèle des volumes de dossiers plus classiques nous aide à obtenir un accord sur un profil plus compliqué… » – Julie Bachet.

Quelques exemples d’emprunteurs « hors CDI »

  • Un intermittent du spectacle, qui détient beaucoup d’apport et de l’épargne résiduelle
  • Le cas d’un emprunteur en intérim avec un apport des frais et 3 ans d’ancienneté
  • Une CCD mariée avec un CDI avec 60 000 € de revenus et 30 000 € d’apport
  • Un CDD du personnel hospitalier, avec 2000 € de revenus et l’apport des frais de notaire
  • Un entrepreneur avec 5 bilans
  • Le cas d’un auto entrepreneur avec 2500 € de revenus en plus d’un apport de 50 000 €
  • Enfin, un auto entrepreneur, avec une conjointe en CDI, avec un apport des frais et de l’épargne après opération.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150