Charges de copropriété : Quelle solution quand on a du mal à les régler ?

Nous avons reçu une question d’un de nos lecteurs qui a du mal à régler ses charges de copropriété. Il cherche une solution pour le soulager parce que ça devient de plus en plus compliqué pour payer ses charges trimestrielles. Alors, qu’est-ce qu’on peut lui proposer ? Réponse de notre expert Philippe Newland, Courtier en Prêts Immobiliers et regroupement de Crédits. Mandataire du réseau Vousfinancer.

URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Conciergerie digitale ProArchives

Une solution de regroupement et de restructuration de crédit pour faciliter le règlement des charges de copropriété

En général, les copropriétaires ont des difficultés à rembourser leurs charges de copropriété parce qu’elles viennent s’ajouter à d’autres charges. Notamment le remboursement de leurs mensualités de crédit immobilier. Un emprunt qu’ils ont souscrit pour devenir propriétaire de leur appartement.

Par ailleurs, ils ont peut-être profité également d’un crédit pour renouveler leur voiture ou pour acheter une cuisine, peu importe, il s’agit d’un crédit à la consommation. Ce qui est certain, c’est que toutes ces mensualités s’additionnent. À un moment donné, cela peut devenir plus compliqué pour tout régler.

Dans ce cas de figure, j’ai une solution à leur proposer avec mes partenaires de regroupement et de restructuration de crédit. En effet, j’ai la possibilité d’additionner tous les encours de crédits.

À savoir, s’ils ont simplement des difficultés à régler leurs charges de copropriété, mais qu’ils ne sont pas encore en retard, tant mieux. Le cas échéant, on additionne aux encours de crédit, le montant de la dette vis-à-vis du syndic. Puis on refinance l’ensemble par un seul crédit, donc une seule mensualité ! Ce dispositif donne aussi la possibilité d’adapter cette mensualité aux revenus du demandeur en jouant sur la durée du prêt. C’est-à-dire que l’on peut allonger la durée des crédits en cours et cela jusqu’à une durée de 25 ans, ce qui permet vraiment une grande latitude.

Après quoi, les mensualités de remboursement baissent dans des proportions vraiment importantes et intéressantes.

Pour rappel, Il y a la dette liée à des prêts que l’on a souscrits, les charges de copropriété impayées, mais aussi les appels de fonds pour les travaux qui viennent s’ajouter à cette difficulté.

Est-il possible de les incorporer dans une mensualité globale ?

Tout à fait ! Toutefois, il faudra allonger la durée de l’ensemble. De cette façon, on arrive à obtenir une mensualité globale qui devient beaucoup plus facile à honorer et qui correspond davantage au niveau des revenus.

Alors, bien évidemment, il ne faut pas attendre d’avoir des revenus dégradés pour pouvoir le faire. Puisqu’un crédit a pour vocation d’être remboursé ! Donc, le partenaire financier ne l’accordera que s’il a la garantie que l’emprunteur a des revenus réguliers sur toute la période.

Donc aujourd’hui, le meilleur profil d’emprunteur est celui qui détient un contrat de travail à durée indéterminée (CDI). Car les contrats courts ne sont pas pris en charge.

L’allongement de la durée de l’emprunt dépendra de celle du crédit en cours. S’il reste 10 ans à payer, on va peut-être allonger le prêt sur une durée de 15 ans… Quoi qu’il en soit, on s’adapte en fonction du besoin du client. De manière à ce que la mensualité devienne vraiment supportable.

En l’occurrence, le client peut demander à ne pas dépasser un certain montant de remboursement mensuel. On sait que 33% est le pourcentage d’endettement maximal, c’est la règle. Toutefois, on peut souhaiter supporter une charge inférieure à 33%. Tout simplement pour pouvoir consacrer une part de ses revenus à autre chose qu’à rembourser ses crédits. Donc, dans la mesure du possible, on essayera de faire baisser la mensualité de remboursement.

Le vote pour la réalisation de travaux peut être freiné par la difficulté à pouvoir payer les appels de charges. Est-ce que dans ce cas on peut débloquer des situations dans les immeubles ?

Tout à fait, il n’y a pas que dans les cas où on a une difficulté de remboursement. On peut se demander comment on va faire s’il y a des travaux importants qui se votent dans notre copropriété. Car cela va créer des mensualités qui vont s’ajouter. On peut très bien, à ce moment-là anticiper et faire en sorte de restructurer ces dettes avant le vote des travaux. Ainsi, cela ne posera pas de problèmes lorsque les appels de charges de copropriété vont arriver.

Espérons que l’on a déjà pu enlever une épine du pied de certains copropriétaires. En tout cas, on ne manquera pas de revenir vers vous Philippe Newland, pour trouver des solutions pour nos lecteurs. D’autant plus, qu’en quelques minutes, vous leur proposez de faire une simulation afin de savoir rapidement s’ils sont éligibles ou pas. Car, il faut quand même souligner que pour constituer un dossier de regroupement, il faudra fournir une liste précise de documents, adaptée au cas de chacun. Après, ça va tout seul…

Pour Contacter l’agence

Contact : Philippe NEWLAND

Téléphone : 06 50 42 15 03

Mail : philippe.newland@vousfinancer.com

Guide des Pros 2020 (728×150)