Aller au contenu

Equipements

Bornes de recharge à domicile : interview de Slim Mezguich, Amperus

5 questions à Slim Mezguich, cofondateur d’Amperus. Il évoque la croissance du marché du véhicule électrique et les enjeux pour les copropriétés. Pourquoi faut-il dès à présent équiper sa copropriété de bornes de recharge pour véhicule électrique ? Et, quelle solution choisir ?

Pouvez-vous nous présenter Amperus en quelques mots ?

Amperus est né il y a un an. Nous sommes opérateurs de recharge pour véhicules électriques. Nous installons des infrastructures pour les particuliers résidant en habitat collectif ou en maison individuelle.

Notre ambition est celle d’apporter une solution de recharge simple “clés en main.” Alors que ce marché est en plein croissance, nous voulons nous différencier notamment par la pédagogie et la transparence au cœur de nos services. En effet, nous sommes conscients de la complexité du sujet de la recharge électrique à domicile.

En cela, les fondateurs détiennent une forte expertise aussi bien dans les télécommunications, l’énergie et le BTP. Mais, pour l’ensemble de notre équipe, l’innovation est centrale. En effet, nous souhaitons proposer à nos clients des offres qui répondent tout simplement à leurs besoins.

Aujourd’hui, les bornes de recharge revêtent un enjeu stratégique pour la copropriété. Avec le passage au véhicule électrique, chaque usager doit pouvoir accéder à une solution de recharge rapide, efficace et sécurisante. D’autant plus que les études démontrent que 80 % de la recharge se fait à domicile ou sur le lieu de travail.

C’est notre mission au sein d’Amperus, offrir une solution de recharge en copropriété pour les zones denses, en ville comme en maison individuelle.

Quelle est la contribution du véhicule électrique à la transition énergétique ?

Partons du marché de l’automobile en France. Depuis quelques mois, il est en berne. Les ventes sont en recul. Néanmoins, la part de marché des véhicules électriques et hybrides rechargeables ne fait que progresser. Le dernier chiffre mentionne 18 % de part de marché des véhicules hybrides rechargeables immatriculés en France. D’ailleurs, la France avoisine les 900000 véhicules électriques en circulation.




En effet, le véhicule électrique contribue activement à la baisse des émissions de CO2 dans les villes. Donc, il y a un enjeu de santé et transition énergétique. Parce qu’aujourd’hui, on compte à peu près entre quinze et 20 villes en France qui ont développé des zones à faibles émissions. Ainsi, le véhicule électrique non polluant part à la reconquête de la qualité de l’air en ville.

De plus, sur le plan sanitaire, la diminution de la pollution a directement des effets positifs sur la santé des enfants et des plus fragiles. Cela, non seulement en ville, mais un peu partout sur le territoire français.

Je vois un autre avantage du véhicule électrique, ce sont les économies que l’on peut faire sur le carburant…

Je vous rejoins, absolument ! Depuis quelques mois, on assiste à une flambée des prix des carburants. Les véhicules thermiques deviennent vraiment un poste de dépense important dans le budget des ménages.

Aussi, adopter un véhicule électrique, c’est cocher plusieurs cases : réduire les émissions de CO2, améliorer sa santé et soulager considérablement son budget. D’autant plus qu’investir dans une borne de recharge est très vite amorti par les économies que l’on réalise sur un plein de carburant !

D’ailleurs, c’est ce que l’on peut observer dans les chiffres. C’est aussi la tendance du marché automobile. Les foyers s’orientent progressivement vers des véhicules électriques d’entrée de gamme. En d’autres termes, de plus en plus de Français, toute catégorie sociale confondue, adoptent le véhicule électrique. Maintenant, il reste la question de la recharge à domicile et de l’installation d’infrastructures de bornes de recharge à des prix compétitifs.

Quels sont les enjeux des bornes de recharge en copropriété ?

Aujourd’hui, les copropriétés sont situées dans des villes et des zones denses. L’enjeu est l’anticipation de l’arrivée massive du véhicule électrique en ville. Nous devons anticiper les besoins en recharge et pour cela développer les infrastructures. C’est une réalité aussi bien sur la voie publique que dans les parkings privés des copropriétés.

Les enjeux en copropriété sont donc très importants. L’anticipation permet de choisir la solution la plus adaptée et de préserver l’harmonie dans les parkings. On a principalement deux approches aujourd’hui :

  • Un copropriétaire exerce son droit à la prise. Il a besoin d’une solution de recharge rapide, pour cela, il s’adresse à un opérateur pour réaliser son projet. La solution est validée par la copropriété et l’on peut alors procéder à l’installation des bornes de recharge.
  • La copropriété et le gestionnaire de copropriété sont dans une démarche d’anticipation des futurs besoins afin de déployer des infrastructures collectives.

Le droit à la prise répond à un besoin rapide et instantané individuel. L’enjeu, c’est d’anticiper et de pré-équiper les copropriétés. Nous savons que les opérateurs sont nombreux et que ce marché est concurrentiel. Pour autant les solutions et les offres diffèrent les unes des autres.

Aussi, nous conseillons aux copropriétés de demander deux ou trois études pour pouvoir procéder à la solution la plus adaptée pour la copropriété. Bien sûr, la copropriété valide ce projet lors de l’assemblée générale. On procède à un vote à la majorité simple de l’article 24 et c’est adopté.

Nous devons anticiper potentiellement les besoins futurs

L’objectif n’est pas de répondre au cas par cas, en fonction des demandes, mais de pouvoir déployer une infrastructure globale qui répondra aux besoins futurs. Même, si le besoin intervient dans un ou deux ans, la copropriété sera déjà équipée pour y faire face. En définitive, on retrouve des analogies avec la fibre optique.

Il faut savoir que lorsque vous réalisez deux ou trois droits à la prise dans un parking, le compteur électrique finit par saturer. Aussi, les prochains à faire leur demande vont rencontrer des difficultés. Bien que le parking de votre immeuble soit alimenté en électricité, les équipements sont prévus pour des usages courants comme l’éclairage, l’ascenseur, etc. Or, la recharge des véhicules électriques nécessite une puissance électrique plus importante.

C’est pourquoi, pour supporter cette puissance sur toutes les places de parking, il est nécessaire de déployer un nouveau compteur électrique dédié mais aussi de nouveaux câbles, etc. C’est ce que l’on appelle l’Infrastructure de Recharge pour les Véhicules Electriques (ou IRVE).

Dans une démarche globale d’anticipation, on prépare l’avenir. Car, on sait déjà que dans un avenir proche, les bâtiments devront répondre à un besoin de 20, 25 à 30% des copropriétaires. Ils seront équipés d’un véhicule électrique et auront besoin d’accéder à des bornes de recharge de proximité.

Quelle est la solution de bornes de recharge proposée par Amperus ?

Notre solution pour les copropriétés tourne autour de quatre caractéristiques majeures :

Une solution complète pour pré-équiper 100 % des places du parking. L’infrastructure que nous installons est pérenne. De fait, elle garantit 100 % des besoins des futurs utilisateurs seront alimentés par des bornes de recharge. Cela veut dire que dans cinq ans, si un résident souhaite une borne, sa place sera déjà pré-installée. Ainsi, il faudra simplement procéder à une dérivation et poser une borne sur sa place.

L’infrastructure est collective sans discrimination. En effet, elle passe devant toutes les places, que vous soyez à l’entrée ou au fond du parking. Vous avez la garantie que le chemin de câbles et l’infrastructure passe devant votre place. Plus concrètement on vient se raccorder sur le gros câble de l’infrastructure et l’on réalise une dérivation sur la place de parking.

L’infrastructure Amperus devient la propriété de la copropriété pour laquelle chaque propriétaire d’une place du parking paie une quote-part. Cela apporte une grande liberté à la copropriété qui par ailleurs est libre de choisir son fournisseur d’énergie. Amperus s’occupe de toute la gestion de l’infrastructure, à partir du point de livraison. Nous signons un contrat de service de cinq ans avec la copropriété, pour la gestion et la maintenance de cette infrastructure 7 jours sur 7.

Zéro gestion pour le syndic. Le syndic va souscrire uniquement un contrat d’énergie. Mais, nous prenons à notre charge la gestion de la facturation de la consommation de chaque usager. En effet, Amperus se charge de la demande de subvention Advenir pour le compte de la copropriété et centralise la facturation du service de recharge. Tout est compris avec la signature du contrat de service. C’est-à-dire la facturation, la maintenance curative et préventive de l’infrastructure.

Équiper sa copropriété de bornes de recharge en 3 étapes

Équiper sa copropriété de bornes de recharge

Équiper sa copropriété de bornes de recharge pour véhicule électrique en 3 étapes

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire