Appartements inoccupés à Paris : Un manque à gagner de plusieurs millions d’euros pour les propriétaires

Appartements inoccupés à Paris : Un manque à gagner de plusieurs millions d’euros pour les propriétaires
www.guestready.com

GuestReady a mené une étude sur les 100.000 appartements vides à Paris qui représentent un énorme potentiel pour accueillir des touristes ou des locataires de court-terme via des plateformes comme Airbnb.

100.000 appartements vides à Paris

Selon l’INSEE, près de 15% des 1,3 millions de logements de la ville sont partiellement, voire complètement, inoccupés tout au long de l’année. Environ 60.000 d’entre eux ne sont même pas raccordés au réseau électrique. Ces appartements vides représentent un énorme potentiel pour accueillir des touristes ou des locataires de court-terme via des plateformes comme Airbnb.

« Un appartement vide est pour un propriétaire une opportunité ratée de gagner de l’argent mais aussi d’en faire profiter quelqu’un dans le besoin. Beaucoup sont réticents à la location long terme en raison des tracas administratifs que cela entraine ou parce que cela ne leur permet plus de jouir de leur propriété quand ils le souhaitent. En cela, la location court terme via une plateforme spécialisée est une véritable solution », explique Bertrand Desies, Directeur Général France de GuestReady.

Des revenus locatifs potentiels d’un peu plus d’un milliard d’euros

Si les 100.000 appartements vides de la capitale étaient loués pendant 100 jours par an, leurs propriétaires pourraient gagner un peu plus d’un milliard d’euros. Le potentiel d’hébergement à court-terme est immense à Paris : plus de 30 millions de touristes arrivent chaque année. 1,6 million de touristes ont réservé des appartements via Airbnb à Paris en 2016, une augmentation de 45% d’année en année.

« D’une moyenne de 6,4 nuits, les touristes séjournant dans des Airbnbs ont tendance à rester 65% plus longtemps que ceux séjournant dans des hôtels. Comme la moyenne de temps de séjour augmente au fur et à mesure et que le nombre de touristes choisissant Airbnb augmente aussi, il y a une demande suffisante pour remplir chacun de ces appartements vides pendant 100 jours chaque année », explique Bertrand Desies.

Les revenus potentiels par arrondissement

Les quartiers résidentiels du 15ème et 16ème arrondissements sont ceux qui offrent le plus gros potentiel avec près de 10.000 appartements vides disponibles. Dans chacun de ces arrondissements, leurs propriétaires pourraient cumuler ensembles plus de 100 millions d’euros de revenus locatifs. Dans les arrondissements à un chiffre, l’étude révèle un potentiel de revenus globalement moins élevé que dans les arrondissements à deux chiffres, malgré des prix de location moyens plus élevés ; le nombre d’appartements disponibles y est en effet inférieur.

Le prix de location d’un appartement sur Airbnb dépend aussi beaucoup de la concentration de l’offre dans un quartier. Dans le 18ème arrondissement, par exemple, qui est le seul à disposer de plus de 5.500 Airbnbs, la nuitée moyenne est plus basse qu’ailleurs. Cela explique pourquoi les 10.000 appartements vides du 18ème arrondissement se sont révélés générer une somme plus modeste de 83 millions d’euros. À l’inverse, le 11ème arrondissement qui a une densité nettement inférieure de Airbnbs pourrait générer le même montant avec seulement 7.000 appartements vides.

Un calculateur de valeur de propriété

Afin d’aider les hôtes potentiels ayant un appartement vide à savoir combien ils pourraient gagner en louant ponctuellement sur des plateformes comme Airbnb, GuestReady a développé sur son site un calculateur de valeur de propriété.

GuestReady est une société mondiale de gestion de location à court terme dont la mission est d’offrir un hébergement sans quelconques problèmes, en aidant les propriétaires à générer jusqu’à 60% de plus de revenus qu’en temps normal, en louant à court terme et en prenant toutes les opérations liées au changement de locataires.

« Bien qu’il soit facile de trouver des clients sur des plateformes telles qu’Airbnb, les hôtes ont toujours tendance à être hésitant quant au montant qu’ils devraient facturer au locataire. Nous avons utilisé notre algorithme de tarification dynamique pour gérer les rendements pour plus de 6700 séjours depuis notre lancement en août 2016 », explique Alexander Limpert, PDG de GuestReady.

« Conformément à l’esprit de l’économie collaborative, nous mettons cet outil à disposition de tous pour donner, à ceux qui le souhaitent, une idée de la valeur locative potentielle sur Airbnb de leur(s) bien(s). Tout le monde est curieux de savoir combien sa propriété vaut, et grâce à cet outil, chacun à le moyen de le savoir simplement », conclut-il.

Source : www.guestready.com