Aller au contenu

Location

Le bail mobilité bat des records au premier trimestre 2022

bail mobilité

Grâce au retour des locataires européens et des étudiants, on observe un rebond progressif de la location meublée au premier trimestre 2022. En effet, cette tendance se confirme à Paris avec le bail mobilité qui bat des records.

Le bail mobilité bat des records grâce au retour des locataires européens à Paris

Le fait le plus marquant de ce premier trimestre est le retour des locataires européens à Paris. Leur part est de 36,8 % chez Lodgis. Ces chiffres dépassent largement ceux de 2019, avant la crise sanitaire. Pour autant, les locataires français sont moins représentés : 40,3 % contre près de 60 % un an auparavant.

Le bail mobilité bat des records grâce au retour des locataires européens à Paris

 

En revanche, les locataires internationaux font un retour timide. Ainsi, ils sont plus nombreux à venir d’Amérique du Nord (8,6 %) ou d’Amérique du Sud (4,4 %). Alors que les locataires venant d’Asie représentent uniquement 4 %.

Cela explique l’envolée du bail mobilité qui bat des records. Puisque 38,2 % des baux signés par Lodgis sont des baux mobilité. Soit une augmentation de + 8,6 points par rapport à la même période l’année précédente.

Pour autant, les autres baux sont aussi représentés

  • 21,9 % pour le bail résidence principale ;
  • 4,8 % pour le bail résidence principale étudiante ;
  • 10,4 % pour le bail société ;
  • 24,7 % pour le bail résidence secondaire.
bail mobilité et autres baux signés

 

“ Nous nous réjouissons de ce chiffre qui confirme une nouvelle fois tout l’intérêt de ce bail pour la location meublée traditionnelle. Chez Lodgis nous croyons en ce bail mobilité depuis le début. En effet, il permet de louer un logement pour une durée allant de 1 à 10 mois. D’ailleurs, nous pensons qu’il devrait être élargi à d’autres situations qui ne sont pas encore éligibles (relogement pour travaux, séparation, etc.).” – Alexis Alban, directeur général adjoint de Lodgis.




Pour rappel, le bail mobilité s’adapte à la demande et aux besoins des particuliers en situation de mobilité (étudiants et professionnels). De sorte, qu’il permet aux propriétaires bailleurs de louer leurs biens meublés sur des périodes plus courtes en toute légalité.

Le loyer moyen toujours en hausse

L’augmentation progressive du loyer moyen par m2 est de + 5,8 % par rapport au premier trimestre 2020. Cette augmentation est toutefois relative. Car le loyer moyen par m2 reste inférieur à celui observé en 2019.

loyer moyen

 

“ Côté loyers, la tendance est positive puisqu’ils continuent leur hausse progressive après des niveaux historiquement bas fin 2019 et début 2020. Ainsi, le montant des loyers par m2 à Paris par rapport au premier trimestre 2020 a augmenté de +5,8 %. Nous notons en revanche que la hausse reste relative. Puisque les loyers restent en baisse de -3,2 % par rapport à 2019.” – Alexis Alban.

La durée moyenne de location est plus courte

Les locataires Lodgis ont loué des biens pour une durée moyenne de 6,4 mois au premier trimestre 2022. Soit un mois de moins que l’année dernière à la même période, revenant ainsi au niveau de 2019.

Les étudiants plus nombreux renforcent la demande en bail mobilité

Les étudiants sont de retour sur le marché. Ils sont plus nombreux au premier trimestre 2022 et représentent 40,7 % des locataires Lodgis. En effet, c’est un record encore jamais atteint pour un premier trimestre depuis 2018. Cela représente une hausse de + 12,8 points par rapport au premier trimestre 2021.

Les étudiants plus nombreux renforcent la demande en bail mobilité

 

Les professionnels sont aussi présents : 50,7 %, un chiffre assez stable. Ils représentent toujours une part importante, toutefois, Lodgis note une baisse de 8,3 points par rapport au premier trimestre 2021.

En revanche, les autres motifs de location (familiaux, travaux, logement temporaire, etc.) sont moins nombreux que les années précédentes. Nous pouvons l’expliquer par le fait que la période instable que nous vivons peut retarder certains projets de vie. Mais, aussi, ils ont le plus souvent été décalés et reportés après les confinements. Ainsi, ces autres motifs de séjours sont en baisse de -4,5 points et ne représentent que 8,6 % des locataires.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire